Marie-Christine de Savoie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Christine de Savoie
Bienheureuse catholique
Description de l'image Maria Cristina di Savoia.jpg.

Titre

Reine consort des Deux-Siciles


(3 ans 2 mois et 10 jours)

Prédécesseur Marie-Isabelle d'Espagne
Successeur Marie-Thérèse de Habsbourg-Lorraine-Teschen
Biographie
Naissance
Cagliari
Décès à 23 ans
Naples
Père Victor-Emmanuel Ier de Savoie
Mère Marie-Thérèse de Modène
Conjoint Ferdinand II
Enfants François II

Marie-Christine de Savoie (née le à Cagliari et morte le à Naples) est une princesse du royaume de Sardaigne, quatrième et dernière fille du roi Victor-Emmanuel Ier et de Marie-Thérèse de Modène.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ferdinand II, roi des Deux-Siciles (1835)

Marie-Christine de Savoie est née en Sardaigne où ses parents et leur cour s'étaient réfugiés après l'annexion du Piémont par la France. Le Piémont est rendu à ses souverains légitimes par le Congrès de Vienne qui leur donne en outre les territoires de l'ancienne République de Gênes (1814). La famille royale et la cour reviennent à Turin où Marie-Christine reçoit l'éducation des princesses de son rang.

Le roi Victor-Emmanuel mène une politique réactionnaire qui l'oblige à abdiquer en 1821 en faveur de son frère Charles-Félix. Il meurt en 1824. Le roi Charles-Félix s'éteint à son tour en 1831 laissant le trône à un lointain cousin Charles-Albert de Savoie, prince de Carignan qui mène une politique plus libérale. La reine Marie-Thérèse, mère de la princesse Marie-Christine, meurt en mars 1832 peu de temps avant le mariage de sa dernière fille.

Ses sœurs aînées ayant épousé le duc de Modène, le prince de Lucques et l'empereur d'Autriche, le , Marie-Christine de Savoie épouse le roi Ferdinand II des Deux-Siciles à qui elle donnera un fils :

La jeune souveraine mourra des suites de ses couches le à l'âge de 23 ans.

Femme d’une grande piété, elle ne mena pas une vie facile à Naples, à cause de problèmes de santé, mais elle supporta tout avec une grande résignation. Elle fut inhumée en la basilique Santa Chiara de Naples, nécropole des rois des Deux-Siciles..

Béatification[modifier | modifier le code]

À l’instar de sa tante Clotilde de France, l’Église catholique romaine l'a comptée parmi les vénérables depuis 1859. Son procès en canonisation est en cours. Le 2 mai 2013, le pape François a autorisé la Congrégation pour les causes des saints à reconnaître un miracle attribué à Marie-Christine de Savoie. Marie-Christine est béatifiée le [1].

Ascendance[modifier | modifier le code]

Arbre généalogique de trois générations de Marie-Christine de Savoie
Marie-Christine Père:
Victor-Emmanuel Ier de Sardaigne
Grand-père paternel:
Victor-Amédée III de Sardaigne
Arrière grand-père paternel:
Charles-Emmanuel III de Sardaigne
Arrière grand-mère paternelle:
Polyxène de Hesse-Rheinfels-Rotenburg
Grand-mère paternelle:
Marie Antoinette d'Espagne
Arrière grand-père paternel:
Philippe V d'Espagne
Arrière grand-lère paternelle:
Elisabetta Farnese
Mère:
Marie-Thérèse d'Autriche-Este
Grand père maternel:
Ferdinand d'Autriche-Este
Arrière grand-père maternel:
François Ier du Saint-Empire
Arrière grand-mère maternelle:
Marie-Thérèse d'Autriche
Grand-mère maternelle:
Marie-Béatrice d'Este
Arrière grand-père maternel:
Hercule III de Modène
Arrière grand-mère maternelle:
Maria Teresa Cybo-Malaspina

Note[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :