Liginiac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Liginiac
Liginiac
L'église Saint-Barthélemy.
Blason de Liginiac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Ussel
Canton Haute-Dordogne
Intercommunalité Haute-Corrèze Communauté
Maire
Mandat
Jean Valade
2014-2020
Code postal 19160
Code commune 19113
Démographie
Gentilé Liginiacois, Liginiacoises
Population
municipale
606 hab. (2017 en diminution de 1,94 % par rapport à 2012)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 24′ 59″ nord, 2° 20′ 03″ est
Altitude Min. 351 m
Max. 692 m
Superficie 28,53 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Corrèze
Voir sur la carte administrative de la Corrèze
City locator 14.svg
Liginiac
Géolocalisation sur la carte : Corrèze
Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Liginiac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Liginiac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Liginiac
Liens
Site web Site officiel

Liginiac est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Liginiac est traversée par la Méridienne verte.

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chirac-Bellevue Sainte-Marie-Lapanouze Rose des vents
Neuvic
Lac de la Triouzoune
N
O    Liginiac    E
S
Sérandon Saint-Pierre
Cantal

La commune est située à 9 km au nord-est de Neuvic et à 18 km au sud d'Ussel.

Transport[modifier | modifier le code]

La commune est située à 17 km au sud de la sortie Sortie 23 Ussel-Ouest de l'autoroute A89.

Liginiac possédait une gare sur l'ancienne ligne du Transcorrézien allant de Tulle à Ussel en passant par Marcillac-la-Croisille, Lapleau, le Viaduc des Rochers Noirs, Soursac, Neuvic... Cette ligne appartenait aux tramways de la Corrèze.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune se trouve entre la Dordogne avec le barrage de Marèges à l'est et la Triouzoune avec son lac à l'ouest (retenue du barrage de Neuvic).

Deux autres cours d'eau traversent aussi son territoire : le ruisseau de l'Artaude, qui se jette dans la Dordogne, et le Riffaud qui se jette dans la Triouzoune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Liginiac

Son blasonnement est : d'azur à la tour d'argent ajourée et maçonnée de sable, accompagnée à dextre d'une étoile d'or et à sénestre d'un croissant d'argent, au franc-canton échiqueté de gueules et d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971 1993 Roger Valade . .
mars 2001 2008 Robert Meynie . .
mars 2008 En cours Jean Valade[2] . Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4]. En 2017, la commune comptait 606 habitants[Note 1], en diminution de 1,94 % par rapport à 2012 (Corrèze : +0,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1501 2301 2081 3591 2931 4671 4861 5071 515
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4341 5261 5061 5021 5161 5631 5601 5061 519
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5231 5311 5791 5061 5341 6301 615990890
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
858725601618603630611641574
2017 - - - - - - - -
606--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Exploitation forestière et bois[modifier | modifier le code]

La commune abrite une scierie et fabrique de palettes qui emploie une quarantaine de personnes : la scierie J. Destève.

Des animations autour du bois sont organisées tous les ans le troisième week-end de juillet, "Le bois en fête". En 2012, l'artiste Marc Pouyet y expose la Spirale de curiosité[7].

Exploitation électrique[modifier | modifier le code]

La SHEM exploite le barrage de Marèges, ce barrage-voûte est équipé de quatre turbines Francis d’un débit nominal de 60 m3/s sur la rive gauche (côté Liginiac) et d'une turbine Francis d’un débit nominal de 190 m3/s sur la rive droite (côté Saint-Pierre).

Ces installations assurent une production annuelle d’environ 310 GWh.

Le barrage a été conçu de 1932 à 1935 pour la Compagnie des Chemins de fer du Midi par l'ingénieur polytechnicien André Coyne, spécialiste du barrage voûte et plus tard concepteur du barrage de Malpasset.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Le village a conservé une école maternelle et primaire et il est équipé d'une bibliothèque municipale, d'une salle des fêtes et d'une salle polyvalente[8].

Le secteur santé y est bien représenté (médecins, pharmacie, infirmière, kinésithérapeute, maison de retraite), sans oublier de nombreux petits commerces : boucherie et épicerie.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Parcs et espaces verts[modifier | modifier le code]

Loisir et tourisme[modifier | modifier le code]

  • Le centre touristique du Maury avec un camping, une plage, un restaurant et des activités sportives (tennis, VTT...).
  • Le camping de Chantegril presque au cœur du village.
  • Un centre VTT agréé FFC.
  • Un mur d'escalade se trouve dans la salle polyvalente.
  • L'ancien centre de vacances départemental de la Charente-Maritime[12] qui se trouve au bord de la Triouzoune et au pied du Puy de Manzagol. Il faut noter que les liens entre les départements de la Corrèze et de la Charente-Maritime sont liés en matière de colonie car le département de la Corrèze possède une colonie, la Martière, sur l'Île d'Oléron alors que le département de la Charente-Maritime possédait la sienne à Liginiac jusqu'en 2010. Le centre de loisir a rouvert en 2013 sous le nom de Junior Club HouseJunior Club House

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]