Le Message (X-Files)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Message
Épisode de X-Files
Titre original Beyond the Sea
Numéro d'épisode Saison 1
Épisode 13
Réalisation David Nutter
Scénario Glen Morgan
James Wong
Durée 43 minutes
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis : sur Fox

Drapeau de la France France : sur M6

Chronologie
Précédent L'Incendiaire Masculin-féminin Suivant
Liste des épisodes

Le Message (Beyond the Sea) est le 13e épisode de la saison 1 de la série télévisée X-Files. Dans cet épisode, le scepticisme de Scully est mis à l'épreuve par sa rencontre avec un tueur en série emprisonné qui prétend pouvoir communiquer avec son père, récemment décédé.

L'épisode est conçu pour apporter une nouvelle dimension au personnage de Scully et il inverse les rôles traditionnels des deux agents. Il a obtenu des critiques très favorables.

Résumé[modifier | modifier le code]

Scully reçoit ses parents à dîner. Pendant la nuit, elle se réveille brusquement et croit voir son père assis à côté d'elle. Elle reçoit juste après un coup de téléphone de sa mère qui lui apprend que son père vient de mourir d'un infarctus. Pendant ce temps, à Raleigh, un jeune couple est enlevé par un homme vêtu d'un uniforme de police. Mulder pense que cet enlèvement est l'œuvre d'un tueur en série et que le couple sera tué dans quelques jours. Surpris de voir sa partenaire revenir si tôt au travail, il lui apprend également qu'un autre tueur en série, Luther Lee Boggs, prétend avoir des informations sur cet enlèvement grâce à des supposés pouvoirs qui lui permettraient de communiquer avec l'au-delà. Boggs, qui doit bientôt être exécuté, souhaite négocier ces informations contre sa grâce.

Mulder est inhabituellement sceptique devant les prétendus pouvoirs de Boggs mais il lui rend néanmoins visite en prison avec Scully. En état de transe, Boggs fait des révélations sur l'endroit où le couple est détenu en tenant un morceau de vêtement qui appartient en réalité à Mulder. Celui-ci est désormais convaincu que Boggs est un imposteur mais Scully le voit brièvement prendre l'apparence de son père et parler avec sa voix. Les deux agents interrogent à nouveau Boggs et trouvent le lieu où le couple est retenu grâce à ses indications. La jeune femme est libérée mais le ravisseur s'enfuit avec le jeune homme après avoir tiré sur Mulder.

Alors que Mulder est à l'hôpital, les autorités sont persuadés que le ravisseur est un complice de Boggs. L'exécution de celui-ci est donc maintenue. Malgré cela, Boggs donne à Scully de nouvelles informations grâce auxquelles le jeune homme est à son tour délivré. Scully poursuit le ravisseur, et celui-ci trouve la mort en tombant d'un échafaudage, comme Boggs l'avait laissé entendre. Boggs promet à Scully qu'il laissera son père communiquer avec elle par son intermédiaire si elle vient assister à son exécution. Néanmoins, Scully ne s'y rend pas car elle s'est entretemps persuadée que Boggs l'a manipulée. Elle avoue ensuite à Mulder qu'elle a peur de croire au paranormal et que, de toute façon, elle savait ce que son père lui aurait dit.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Glen Morgan et James Wong écrivent cet épisode en réponse aux critiques qui se sont élevées au sujet de la caractérisation, jugée limitée, de Scully. Ils estiment qu'il est temps de montrer une nouvelle facette du personnage, et Chris Carter arrive à imposer leur idée malgré les réticences des responsables de Fox[1].

Le titre original de l'épisode, Beyond the Sea, se réfère à la chanson de Bobby Darin, qui est elle-même une reprise de La Mer et qui est jouée à l'occasion des funérailles du père de Scully[2]. Les noms de Luther Lee Boggs et de son supposé complice Lucas Henry sont inspirés par celui du tueur en série Henry Lee Lucas[2]. Les surnoms que Scully et son père se donnent mutuellement, Starbuck et Achab, sont ceux de personnages du roman Moby Dick[3].

Sheila Larken, qui interprète la mère de Scully, est l'épouse du producteur de la série R. W. Goodwin[4]. Morgan et Wong souhaitent que Brad Dourif joue le rôle de Luther Lee Boggs mais la chaîne rechigne devant le coût que représente le fait d'engager un acteur connu. Il faut que Carter appelle personnellement Peter Roth, le président de Fox, pour que la chaîne donne son feu vert[5]. Dourif refuse initialement le rôle car il n'a que quatre jours de préparation avant de changer d'avis lorsqu'on lui donne une semaine supplémentaire[6].

Gillian Anderson[4] et Chris Carter[5] déclarent que cet épisode est leur préféré de la première saison. Le réalisateur David Nutter affirme quant à lui que c'est la « direction d'acteurs la plus accomplie qu'il ait effectuée » et que « l'épisode a vraiment fait évoluer le regard du public sur Scully en apportant une dimension supplémentaire à ce personnage »[5]. Le Message est le premier épisode de la série à inverser les rôles de croyant et de sceptique dévolus à Mulder et Scully[7], et c'est également le premier à explorer le mélange d'attirance et de relations conflictuelles que Scully éprouve envers les figures patriarcales, un thème qui revient par la suite plusieurs fois dans la série[8].

Accueil[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Lors de sa première diffusion aux États-Unis, l'épisode réalise un score de 6,6 sur l'échelle de Nielsen, avec 11% de parts de marché[9], et est regardé par 10,8 millions de téléspectateurs[10].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

L'épisode obtient des critiques très favorables. Le magazine Empire le classe à la 19e place des meilleurs épisodes de la série[11]. Le site IGN le classe à la 3e place des meilleurs épisodes standalone de la série[12]. Le journal The Gazette le classe à la 4e place des meilleurs épisodes standalone de la série[13].

Dans leur livre sur la série, Robert Shearman et Lars Pearson lui donnent la note de 5/5[14].Le site Le Monde des Avengers lui donne la note de 4/4[15]. Le magazine Entertainment Weekly lui donne la note de A+[16]. Zack Handlen, du site The A.V. Club, lui donne la note de B+[17].

Le personnage de Luther Lee Boggs est régulièrement cité parmi les « monstres de la semaine » les plus marquants de la série. Katie King, du webzine Paste, le classe à la 4e place des meilleurs monstres de la série[18]. Pour Connie Ogle, de PopMatters, il figure parmi les monstres les plus mémorables de la série par la répugnance que sa présence perverse inspire[19]. Christine Seghers, du site IGN, classe Brad Dourif à la 3e place des meilleurs acteurs invités de la série, qualifiant son interprétation de « magnifiquement excessive » et saluant la diversité de ses attitudes[20].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Paula Vitaris, « x-Writers », sur morganandwongonline.com (consulté le 11 novembre 2015)
  2. a et b (en) Frank Lovece, The X-Files Declassified, Citadel Press, (ISBN 0-8065-1745-X), p. 78
  3. (en) David Lavery, Angela Hague et Marla Cartwright, Deny All Knowledge: Reading The X Files, Syracuse University Press, (ISBN 0-8156-0407-6), p. 181-182
  4. a et b Lowry 1995, p. 130-131
  5. a, b et c (en) Ted Edwards, X-Files Confidential, Little, Brown and Company, (ISBN 9780316218085), p. 59-60
  6. « The X Files : Intégrale Saison 1 - La Vérité sur la saison 1 », 20th Century Fox Home Entertainment, 2005, DVD
  7. (en) Jan Jagodzinski et Brigitte Hipfl, « Youth Fantasies: Reading "The X-Files" Psychoanalytically" », Studies in Media & Information Literacy Education,‎ , p. 1–14
  8. (en) Elyce Rae Helford, Fantasy Girls: Gender in the New Universe of Science Fiction and Fantasy Television, Rowman & Littlefield, (ISBN 9780847698356), p. 71
  9. Lowry 1995, p. 248
  10. (en) « Nielsen Ratings », USA Today,‎ (consulté le 11 novembre 2015)
  11. (en) « The 20 Greatest X-Files Episodes », Empire (consulté le 11 novembre 2015)
  12. (en) « Top 10 X-Files Standalone Episodes », IGN,‎ (consulté le 11 novembre 2015)
  13. (en) « Top drawer Files: the best stand-alone X-Files episodes », The Gazette,‎ (consulté le 11 novembre 2015)
  14. (en) Robert Shearman et Lars Pearson, Wanting to Believe: A Critical Guide to The X-Files, Millennium & The Lone Gunmen, Mad Norwegian Press, (ISBN 9780975944691), p. 19-21
  15. « X-Files Saison 1 », sur lemondedesavengers.fr (consulté le 11 novembre 2015)
  16. (en) « X Cyclopedia: The Ultimate Episode Guide, Season 1 », Entertainment Weekly,‎
  17. (en) Zack Handlen, « The X-Files: ”Beyond the Sea” », The A.V. Club,‎ (consulté le 11 novembre 2015)
  18. (en) Katie King, « The 15 Best X-Files Monsters », sur pastemagazine.com,‎ (consulté le 27 février 2016)
  19. (en) Connie Ogle, « A look back at 'The X-Files' greatest monsters », sur popmatters.com,‎ (consulté le 27 février 2016)
  20. (en) Christine Seghers, « Top 10 X-Files Guest Stars », sur ign.com,‎ (consulté le 27 février 2016)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Brian Lowry, The Truth is Out There: The Official Guide to the X-Files, Harper Prism, (ISBN 9780061053306)

Liens externes[modifier | modifier le code]