Guéoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ancien gayoir de Gugney-aux-Aulx.
Gueoir de Bourdonnay, en Moselle (F-57810).
Ancien gueoir de Bisping.


Un guéoir (également appelé, guévoir, gayoir ou encore agayoir) est une construction en pierre située à proximité d'une arrivée d'eau, disposant d'une faible retenue d'eau et destinée à l'origine au nettoyage des pattes des chevaux (détrempage, entretiens, soins, etc).

Selon le dictionnaire de Trévoux, édition lorraine 1738-1742, guéer un cheval, c'est "le promener dans l'eau pour le rafraîchir en quelque gué ou eau courante où il ne soit pas en danger de le perdre". Selon le même document, guéer est synonyme d'aguayer, de quayer et d'ayer. En revanche, il n'est jamais question "d'égayer" ni d'égayoir. On peut penser que guéoir vient du verbe guéer, endroit où l'on guée, mais ce n'est pas prouvé.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • La gazette lorraine, n°68, décembre 2007, Gayoir-Egayoir… L'exemple de Burtécourt aux chênes