Jean-Claude Suaudeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Claude Suaudeau
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Situation actuelle
Équipe En retraite
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (79 ans)
Lieu Cholet (Maine-et-Loire)
Poste Milieu défensif
Parcours amateur
Saisons Club
Drapeau : France Avenir de Pouzauges
-1960
Drapeau de la France SO Cholet
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1960-1969 Drapeau de la France FC Nantes 275 (28)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1966-1967 Drapeau de la France France 4 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1973-1982 Drapeau : France FC Nantes (jeunes)
1982-1988 Drapeau : France FC Nantes
1991-1997 Drapeau : France FC Nantes
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Jean-Claude Suaudeau, surnommé Coco Suaudeau né le à Cholet en Maine-et-Loire, est un joueur français de football évoluant au poste de milieu de terrain défensif, avant de devenir ensuite entraîneur. Ayant évolué principalement au FC Nantes (FCN), il devient formateur puis entraîneur du même club et est surtout connu pour avoir perpétué le jeu à la nantaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Il évolue en professionnel (milieu défensif) au FCN de 1963 à 1969. Il obtient en tant que joueur deux titres de champion de France en 1965 et 1966.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Il dirige le centre de formation nantais de 1973 à 1982. Il devient l'entraîneur de l'équipe première en 1982. Le FCN devient champion de France lors de la saison 1982-1983, atteignant la finale de la Coupe de France, avec des joueurs emblématiques comme Jean-Paul Bertrand-Demanes, Maxime Bossis, Loïc Amisse, Seth Adonkor, José Touré ou bien encore Vahid Halilhodžić, ce dernier finissant la saison meilleur buteur du championnat avec 27 buts. Cette équipe est souvent considérée comme la meilleure de l'histoire du club[1]. Il emmène aussi le club en 1/4 de finales de la Coupe de l'UEFA en 1986, éliminé par l'Inter Milan (0-3, 3-3). Après des résultats moyens, il est remplacé par Miroslav Blažević en 1988. Durant cette période, il aura lancer nombre de joueurs en première division et notamment Didier Deschamps et Marcel Desailly.

Mais Miroslav Blažević n'arrive pas à rendre sa superbe au club, Jean-Claude est alors rappelé au chevet du club nantais en février 1991. En s'appuyant sur des jeunes issus du centre de formation, comme Christian Karembeu, Jean-Michel Ferri, Reynald Pedros, Patrice Loko et Nicolas Ouédec, ayant tous débuté en Division 1 avec Blazevic, mais aussi des joueurs comme Zoran Vulic qu'il fait venir en 1991 et Claude Makélélé, qu'il fait venir en 1992, combiné à l'explosion de Japhet N'Doram, le club retrouve les sommets du championnat. Le club se classe 5e en 1993 (en étant co-leader à mi-championnat) et en 1994 et en atteignant aussi la finale de la Coupe de France en 1993, pour un remake de la finale de 1983 contre le Paris SG, mais la défaite est plus humiliante (0-3 avec trois nantais expulsés). Mais en 1995, le club frise la perfection, ne concèdant qu'une seule défaite durant toute la saison en championnat, battant le record d'invincibilité (31 matchs) que détenait alors le Paris SG avec 27 matches. Jean-Claude Suaudeau obtient alors son deuxième titre de champion de France en tant qu'entraîneur et emmène aussi son club en 1/4 de finales de la Coupe de l'UEFA cette même saison, éliminé par le Bayer Leverkusen (1-5, 0-0).

L'année suivante, il atteint avec son équipe les 1/2 finales de la Ligue des Champions, éliminée par la Juventus de Turin (0-2, 3-2). Il avait su adapter son équipe à la Ligue des Champions, même si le jeu à la nantaise en a pâti, mais l'issue en aurait peut-être été différente, si Bruno Carotti ne s'était pas fait expulsé contre la Juventus à Turin lors du match aller en fin de première période, alors que le score était vierge... Jean-Claude Suaudeau enchaîne ensuite par une autre saison de classe avec l'équipe emmenée par Jocelyn Gourvennec qui verra le FCN terminer à la 3e place du championnat, après avoir enchaîné 30 matchs sans défaite malgré un départ catastrophique (2 points en 7 matchs). Cette saison-là, il lance en première division un certain Mickael Landreau. Il quitte le club sur un désaccord stratégique avec sa direction et laisse la place à Raynald Denoueix, responsable du centre de formation.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe de France[modifier | modifier le code]

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Notoriété[modifier | modifier le code]

Le groupe de punk-rock nantais Justin(e) a écrit une chanson : Jean-Claude Suaudeau.

Le groupe de rock Elmer Food Beat le mentionne à maintes reprises dans la chanson : Du Rififi Dans La Surface.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Minier, Football Club de Nantes, Le doyen de l'élite - 1943-2003, Saint-Étienne, Les cahiers intempestifs, , 415 p. (ISBN 978-2911698231, notice BnF no FRBNF39025621).