Gautier-Languereau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Éditions Henri Gautier, devenues Éditions Gautier-Languereau en 1917, sont une maison d'édition française qui a existé de 1885 à 1989 et leur rachat par le groupe Hachette Livre. De 1916 à 1927, elles ont également publié des ouvrages sous l'intitule Édition de La Semaine de Suzette, d'après le titre de leur publication la plus célèbre.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1885, l'éditeur Henri Gautier rachète la librairie parisienne Blériot Frères et fonde les Éditions Henri Gautier. En 1905, il lance l'hebdomadaire illustré La Semaine de Suzette, qui connaît rapidement un succès très rapide, notamment grâce à la série humoristique Bécassine, créée par Jacqueline Rivière et Joseph Pinchon[1].

À partir de 1914, Gautier laisse la direction des éditions Henri Gautier à son neveu Maurice Languereau, qui y travaillait depuis 1885. Gautier et Languereau s'associent en 1917 ; la maison d'édition adopte alors la dénomination de Gautier-Languereau[2].

Les éditions Gautier-Languereau sont rachetées en 1989 par le groupe Hachette Livre.

Liste des parutions[modifier | modifier le code]

Périodiques[modifier | modifier le code]

Ouvrages pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

Collections destinés à l'enfance ;
  • Albums merveilleux (1961-1965) ;
  • Premiers Livres (1972-1985) ;
  • Premiers Albums (1980-1992)[4] ;
Autres
  • Des ouvrages de vie pratique[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Gaumer, « Semaine de Suzette, La », dans Dictionnaire mondial de la BD, Paris, Larousse, (ISBN 9782035843319), p. 765.
  2. Olivier Piffault (dir.), Babar, Harry Potter & Cie. : Livres d'enfants d'hier et aujourd'hui, Paris, BnF, , p. 117.
  3. Dont le premier roman, La Percée des Mammouth's mountains, est paru en 1950 (cf. (notice BnF no FRBNF32066012)) et le dernier en 1950 : Nuno (cf. (notice BnF no FRBNF33072886))
  4. qui comptent notamment 33 titres d'Elisabeth Ivanovsky
  5. Dictionnaire encyclopédique du livre », le Cercle de la librairie, Paris, 2002, t.2, p.  436

Références[modifier | modifier le code]