Hypothèse nulle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la science image illustrant les mathématiques
Cet article est une ébauche concernant la science et les mathématiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L'introduction de cet article est soit absente, soit non conforme aux conventions de Wikipédia (22 septembre 2016).

Ces motifs sont peut-être précisés sur la page de discussion. — Découvrez comment faire pour en améliorer la rédaction.

Le résumé introductif fait référence à des sources qui semblent ne pas avoir de validité encyclopédique mais se rapprochent plus d'une revendication unilatérale de leur auteur, et la portée de celles-ci semble avoir été détournée de leur véritable signification par une interprétation personnelle d’un contributeur.

Vous pouvez aider en limitant la portée des information de l'article se référant aux sources citées. Voir la page de discussion pour plus de détails.

En sciences, l'hypothèse nulle réfère au point de vue de base, à la position par défaut concernant un phénomène donné. En général, les hypothèses s'opposant à l'hypothèse nulle ont le fardeau de la preuve[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

En statistiques et en économétrie, l'hypothèse nulle est une hypothèse postulant l'égalité entre des paramètres statistique (généralement, la moyenne ou la variance) de deux échantillons dont elle fait l’hypothèse qu'il sont pris sur des populations équivalentes. Elle est toujours testée contre une hypothèse alternative qui postule soit la différence des données (test bilatéral dans ce cas), soit une inégalité (plus petit que ou plus grand que) entre les données (test unilatéral).

L'hypothèse nulle permet de réaliser tous les tests statistiques et économétriques ; en supposant celle-ci vraie, on teste une valeur contre la valeur critique (donnée par la loi et la table de cette loi statistique). Elle peut être rejetée ou non avec un risque α (risque de première espèce). Le non rejet de l'hypothèse nulle n'implique pas l'égalité mais entraîne une discussion autour de la puissance du test, qui implique de prendre en compte une marge arbitraire dans laquelle on considérera qu'il y a à peu près égalité.

Exemple[modifier | modifier le code]

Si l'on veut tester l'égalité des tailles moyennes chez les hommes (groupe 1) et les femmes (groupe 2) :

où :

= hypothèse nulle
= moyenne population 1
= moyenne population 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jesse Emspak, « Evolution Battle Brews In Texas », sur http://www.ibtimes.com,‎