Histoire de la danse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Science humaine qui a pour but de décrire les interactions historiques entre la danse et les autres arts, l'histoire de la danse a, elle aussi, une histoire...

Le XVIIIe siècle est le siècle de toutes les innovations, de toutes les recherches, et c'est au début de cette période qu'il faut trouver les premières tentatives de raconter une « évolution » de la danse depuis l'Antiquité. Le premier auteur à avoir écrit sur le sujet est le Français Jacques Bonnet, dans son Histoire générale de la danse sacrée et profane (Paris 1723), qu'il publia huit ans après son Histoire de la musique (Paris 1715).

Partant de la danse dans l'Antiquité grecque et romaine, Bonnet parcourt l'histoire de cet art, tant sous l'angle sacré que profane, et aborde les grandes questions qui agitent l'opéra-ballet au début du XVIIIe siècle. Il évoque aussi les bals de la cour et de la ville, ainsi que les spectacles forains, danseurs de corde et « sauteurs ». L'ouvrage fera longtemps autorité et sera abondamment recopié jusqu'au XXe siècle.

Quelque 30 ans plus tard, Louis de Cahusac développe la pensée de Bonnet et jette les bases des théories que Jean-Georges Noverre publiera en 1760 sur le renouveau du ballet et sur le ballet d'action.

Le XIXe siècle n'apporte aucune idée nouvelle et se contente de reproduire le discours antérieur, agrémenté de quelques mises à jour formelles. Il faut attendre l'ouvrage fondamental de Curt Sachs (Eine Weltgeschichte des Tanzes, 1933) pour que se forme une vision universelle de la danse, dégagée de l'eurocentrisme qui avait prévalu jusqu'alors.

La danse est le premier-né des arts. La musique et la poésie s'écoulent dans le temps ; les arts plastiques et l'architecture modèlent l'espace. Mais la danse vit à la fois dans l'espace et le temps. Avant de confier ses émotions à la pierre, au verbe, au son, l'homme se sert de son propre corps pour organiser l'espace et pour rythmer le temps[1]. La danse existe partout dans le monde et depuis toujours.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Curt Sachs, introduction à l’Histoire de la danse, Paris, Gallimard, 1938, p. 7.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Balleillette

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]