Danses du Berry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les danses traditionnelles du Berry sont des danses comportant des costumes et sortes de mouvement, selon la région de France dans laquelle la danse est exercée. Il y a différents types de danses et de costumes en fonction des coutumes de la ville.

Ces genres de danses sont présentes surtout dans les petites villes de campagne, on en trouve de toutes les époques et de tous les styles. Chaque région a son style, sa danse, son costume. Ces danses ont la particularité d'avoir un rythme ternaire, à un rythme entraînant qui explique pourquoi elles sont toujours populaires.

Ces danses mettent à l'honneur une région, un patrimoine culturel important qui ravive le passé et nos racines.

Origines[modifier | modifier le code]

Les principales danses berrichonnes ont des origines variées, qu'il convient de rappeler ici :

Évolution[modifier | modifier le code]

Les danses ont évolué selon les époques. Les pas, les chants, les costumes ont changé et se sont même créés. De nos jours nous pouvons encore tournoyer sur les danses berrichonnes dans les bals trad, très populaires auprès des jeunes comme des plus expérimentés. Plusieurs groupes folkloriques du Berry exercent les danses traditionnelles, comme Les Gars du Berry, Les Maîtres Sonneurs de la Vallée Noire, La Guérouée de Gâtine, La Rabouilleuse. Cela montre que nos anciennes coutumes restent présentes dans les mémoires et les gens y sont attachés.

Modifications gestuelles (la bourrée)[modifier | modifier le code]

La bourrée est l'une des plus dansées dans le Berry. Le pas de base, à toutes les bourrées, est en trois posés qui vont dans la même direction. Le deuxième est un posé incomplet. Nous pouvons le faire en avant, en arrière ou sur place. Il y a la bourrée à deux temps, à trois temps, en ligne, en carré, en rond, en quadrette ou encore croisée, droite. Cela se danse à deux danseurs, trois, quatre, six, huit[2]. Cette danse très populaire est festive et entraînante, ce qui explique qu'elle soit l'une des plus connues.

Pratique actuelle[modifier | modifier le code]

Des stages sont mis à disposition avec plusieurs niveaux, pour apprendre la bourrée, la bourrée du Bourbonnais, mais aussi des chants de la musique et de la cuisine Berrichonne. Ils sont ouverts à tous, enfants comme adultes, débutants ou experts.

Ces stages se trouvent essentiellement à Vierzon, dans différents lieux.

Toutes ces danses traditionnelles se retrouvent encore partout dans le monde. Des associations permettent de créer des événements pour les réactualiser, par exemple dans les bal trad, ou comme au festival d'Ars.

Instruments[modifier | modifier le code]

Dans le Berry, plusieurs instruments traditionnels sont utilisés pour interpréter ces danses : la cornemuse berrichonne, la veille à roue. Un veilleur crée les vieilles, plusieurs instrumentistes exercent : Grégory Jolivet, Gilles Chabenat, Évelyne Girardonetc.

Chants[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs chants traditionnels dans le Berry. Comme par exemple : Ah ! Jeannette, La Belle si nous partons, Il est joli, Allons, mes jolis bœufs... Ce sont des chants interprétés lors des événements par Les Gars du Berry, Les Maitres Sonneurs de la Vallée Noire, La Guérouée de Gâtine, La Rabouilleuse.

Danses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Tout sur la "bourrée"
  2. Jean-Michel Guilcher, Les Formes anciennes de la danse en Berry, Arts et traditions populaires, , 34 p. (lire en ligne), p. 3
  3. stage annuelle de bourrée