Danse classique de l'Inde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les danses classiques de l'Inde sont les formes de danses décrites par le traité Nâtya-shâstra, c'est-à-dire :

On y inclut parfois les danses classiques de l'Assam :

  • le Sattriya,
  • la danse Savaguwa et Rang-guwa Ojapali
  • le Dewgharar Dev-Natir Nritya

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis l'origine, la danse indienne est essentiellement un acte religieux, propitiatoire. Selon la tradition, la danse a été inventée par le dieu Shiva et son épouse Parvati. Shiva est lui-même représenté comme le roi dansant qui a inventé le tandava, une danse cosmique prototype des danses masculines. Parvati a inventé le lasya une danse qui symbolise les émotions de l'amour, modèle des danses féminines voluptueuses[1].

Selon une tradition immémoriale, le métier de danseuse est lié à celui de fille publique. Les devadasi - littéralement servante de la divinité - nombreuses dans les temples brahmaniques à l'époque classique recevaient une éducation soignée au cours d'une longue initiation. Elles dansaient devant les idoles et offraient leurs corps au désir des fidèles, une pratique que les occupants britannique ravalèrent au rang de prostitution[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Dupuis, Histoire de l'Inde, 2e éd., Éditions Kailash, 2005, p.138-139
  2. Jacques Dupuis, ibid , p.139

Liens externes[modifier | modifier le code]