Danse africaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La danse africaine est une danse typique de la culture africaine[1]. Il y a plusieurs sortes de danse africaine énuméré dans liste de danses. Ces danses ont toutes un contexte géographique, historique et social différent[1]. Elles servent à exprimer chaque étape dans la vie d'un homme africain. Elles sont pratiquées par des hommes, des femmes ou même des enfants qui dansent au rythme du djembé. Traditionnellement, ces danses sont effectuées lors des mariages, des fêtes, etc.[2]

Elles sont un moyen d'expression c'est-à-dire qu'elles servent à exprimer des émotions car le corps entier est suscité. Il faut donc beaucoup d’énergie et, à ce titre, elles sont recommandées pour les personnes souffrant de stress[3]. Depuis le début des années 2010, ces danses sont un phénomène de mode. Elles sont de plus en plus pratiquées aussi bien par les hommes, les femmes que les enfants. Ces danses sont inspirées par la faune[4] et apportent de la souplesse et de la résistance car les hommes réalisent des sauts et des acrobaties tandis que les femmes travaillent leur agilité des hanches. Le son du djembé est rapide et tonique. Il est réalisé par des professionnels mais peut être aussi enseigné.

Notes et références[modifier | modifier le code]