Hippodrome d'Auteuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hippodrome d'Auteuil
Image illustrative de l’article Hippodrome d'Auteuil
Hippodrome d'Auteuil en 2016.
Généralités
Surnom(s) « Le temple de l'obstacle »[1]
Adresse Route d'Auteuil-aux-Lacs
75016 Paris
Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 51′ 09″ nord, 2° 15′ 24″ est
Construction et ouverture
Ouverture 1873
Extension 1924
Utilisation
Allure(s) Galop
Discipline(s) Obstacle
Courses notables Grand Steeple-Chase de Paris
Grande Course de Haies d'Auteuil
Prix La Haye Jousselin
Administration France Galop
Équipement
Surface 33 ha
Capacité 40 000 spectateurs
Tribunes 4 800 places assises
Géolocalisation sur la carte : 16e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 16e arrondissement de Paris)
Hippodrome d'Auteuil
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Hippodrome d'Auteuil
Géolocalisation sur la carte : Paris et de la petite couronne
(Voir situation sur carte : Paris et de la petite couronne)
Hippodrome d'Auteuil
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Hippodrome d'Auteuil

L’hippodrome d'Auteuil est un champ de courses hippiques situé à proximité de la porte d'Auteuil à Paris (France), considéré comme l'hippodrome français de référence pour les courses d'obstacles (haies et steeple-chase).

Faisant pleinement partie du bois de Boulogne, c'est un territoire qui appartient à la Mairie de Paris, qui en a confié de longue date l'exploitation à l'association hippique France Galop.

Historique[modifier | modifier le code]

Le . Quelques toilettes remarquées aux courses d'Auteuil. Université de Caen.

C'est en 1863 que naît la Société des Steeple-Chases. Jusqu'à la guerre de 1870, les courses se déroulent dans le bois de Vincennes. La paix revenue, la question de la construction d'un nouvel hippodrome se pose alors que celui de Vincennes a été très endommagé lors du conflit[2]. C'est dans ce contexte que la Ville de Paris accorde le au prince de Sagan, président de la Société des Steeple-chases de France, une concession sur un terrain situé à l'orée du bois de Boulogne pour y créer un hippodrome dédié aux seules courses d'obstacles. L'hippodrome est inauguré le .

Le site s'étend entre les portes de Passy et d'Auteuil, enserré, à l'est, par les fortifications qui ceinturent alors Paris et à l'ouest par la butte Mortemart, constituée des déblais retirés lors du creusement des lacs du bois de Boulogne[3] (aujourd'hui traversée par le Boulevard périphérique).

En 1899, le président de la République Émile Loubet est agressé à coups de canne par le baron Christiani à la tribune de l'hippodrome. Le baron est écroué et condamné à quatre ans de prison ferme[4],[5].

Le 6 août 1918, durant la Première Guerre mondiale, un obus lancé par la Grosse Bertha explose dans le bois de Boulogne près de l'hippodrome d'Auteuil[6].

De nouvelles tribunes et une piste extérieure de steeple sont inaugurées en 1924.

En plus des tribunes existaient depuis 1873 des pelouses (qui portèrent les noms des colonies françaises du Tonkin, du Congo et de Madagascar) qui permettaient au public d'observer la course presque gratuitement. L'ingénieur Adolphe Alphand est le créateur des allées. En 2013, elles ont été transformées en jardins par le paysagiste Michel Péna et sont accessibles au public mais en dehors des jours de course[7]. Par leurs dénominations, elles rendent hommage à la chanteuse de jazz Billie Holiday et au président du Comité national olympique et sportif français Henri Sérandour. Elles sont accessibles aux personnes à mobilité réduite sur certaines zones. Des toilettes publiques, un point d'eau potable, des aires de jeux pour les enfants, des terrains de sport (football, athlétisme, basket-ball, hockey, rugby, le terrain de cette dernière discipline rendant hommage à Robert Paparemborde) et des agrès ont été aménagés. Les chiens y sont interdits[8].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

L'hippodrome s'étend sur 33 hectares, dont 18 hectares de pistes. Sa configuration se décline comme suit :

  • Une piste de haies (2 418 m), avec neuf parcours possibles (de 3 000 m à 5 100 m) ;
  • Deux pistes de steeple : 2 239 m à l'extérieur et 2 166 m à l'intérieur, avec 16 parcours possibles (de 3 400 m à 5 800 m) ;
  • La piste du huit.

Les obstacles sont de plusieurs types : bull finch, double-barrière, oxer, petit, moyen et gros open-ditch, rail ditch and fence, mur de pierre, rivières (du huit et des tribunes), talus en terre et brook. Le rail ditch and fence est certainement le plus impressionnant, avec 1,60 m de haut et 4,10 m de large, ce qui lui a valu le surnom de « juge de paix ».

Hippodrome d'Auteuil.

Courses[modifier | modifier le code]

Exclusivement dédié aux courses d'obstacles dès sa conception, l'hippodrome d'Auteuil est le seul champ de courses francilien à organiser ce type de courses. Il accueille plusieurs courses de renommée internationale :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Equidia, « Auteuil : Le temple de l'obstacle rouvre ses portes ce lundi 1er mars », sur www.equidia.fr (consulté le )
  2. Le cheval de course en Île-de-France, une présence architecturale et paysagère, revue « In Situ », Sophie Cueille, 2012
  3. Auteuil, terre de légendes sur le site paris-hippiques.org
  4. Pierre Accoce, Ces assassins qui ont voulu changer l'Histoire, Plon, 1999 p. 138.
  5. « "L'agression physique contre le président de la République est le signe d'une désintégration de la société française" », Le Figaro,‎ , p. 20 (lire en ligne).
  6. [bpt6k4605797h/f6.item lire en ligne] sur Gallica
  7. Jean-Luc Jeener, « À Auteuil, un galop d'enfer », Le Figaro Magazine, semaine du 20 mai 2016, pages 66-75.
  8. « Pelouses de l’hippodrome d’Auteuil », sur paris.fr (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]