Atelier parisien d'urbanisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Atelier parisien d'urbanisme (Apur)
Cadre
Forme juridique association loi de 1901
But urbanisme, aménagement du territoire, politique de la ville
Zone d’influence Paris, Agglomération parisienne, Espace de Paris
Fondation
Fondation , à Paris
Fondateur Conseil de Paris
Origine agence d'urbanisme
Identité
Siège 17, boulevard Morland, 75004 Paris
Structure conseil d'administration
Président Claude Dargent
Vice-président Patrick Jarry
Trésorier Christophe Najdovski
Directrice générale Dominique Alba
Affiliation FNAU
Méthode études, publications, observatoires
Membres 25 membres
Employés 80 employés
Publications Paris projet, Livres, Etudes, Notes de 4/8 pages
Site web apur.org

L’Atelier parisien d’urbanisme ou Apur est l’agence d'urbanisme de la ville de Paris et de la Métropole du Grand Paris, rassemblant les collectivités locales et établissements publics de la région Île-de-France ainsi que l’État. Avec l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de la région Île-de-France (l'agence d'urbanisme de la région île-de-France), il constitue l'une des deux principales agences d'urbanisme situées en région parisienne.

Membres[modifier | modifier le code]

Les bureaux de l'Apur occupent les trois derniers étages-terrasses situés au sommet de cet immeuble sis au 17 boulevard Morland, 4e arrondissement (Albert Laprade architecte).

Créée le par le Conseil de Paris, c'est une association à but non lucratif (loi 1901) réunissant la ville de Paris, le département de Paris, l'État, la métropole du Grand Paris, la société du Grand Paris, le syndicat mixte ouvert d'études Paris Métropole, la Chambre de commerce et d'industrie départementale de Paris (CCI), la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP), Grand Paris Seine Ouest (T3)[1], Plaine Commune (T6), Terres d'envol (T7), Est Ensemble (T8), Grand-Orly Seine Bièvre (T12), le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (Siaap), le Syndicat intercommunal de la périphérie de Paris pour les énergies et les réseaux de communication (Sipperec), le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), l'agence métropolitaine des déchets ménagers (Syctom), l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (APHP), la Caisse des dépôts et consignations, Eau de Paris, l'établissement public d'aménagement universitaire de la région Île-de-France (Epaurif), Grand Paris Aménagement, Paris Habitat[2], Ports de Paris, SNCF Immobilier[3].

Structures adhérentes[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

L'Apur compte environ 80 salariés permanents composant des équipes pluridisciplinaires :

  • des chargés d’études (architectes, ingénieurs, économistes, géographes, sociologues, démographes, cartographes) ;
  • des spécialistes SIG et Bases de données, géomaticiens, statisticiens ;
  • des services de documentation, d'édition et de communication ;
  • des services généraux (personnel, comptabilité…).

Activités[modifier | modifier le code]

L'Apur a pour missions d'étudier et d'analyser les évolutions urbaines et sociétales participant à la définition des politiques publiques d'aménagement et de développement, de contribuer à l'élaboration des orientations de la politique parisienne et notamment de ses documents d'urbanisme et de projets à l'échelle de Paris et de sa métropole.

À cette fin, il observe et analyse les évolutions de Paris et de sa métropole, notamment à partir des données démographiques, économiques, sociales ou immobilières et peut engager des réflexions prospectives, élaborer des propositions d'actions, réaliser des études, effectuer des expertises ou encore contribuer à celles-ci.

Lors de la nomination comme directeur, en août 2008, de Francis Rol-Tanguy, auquel Dominique Alba a succédé le 1er février 2012, une lettre de mission a précisé les six thèmes majeurs dans les activités de l'Apur pour les prochaines années :

  • le logement, avec l’engagement pris par la Municipalité de financer 40 000 logements sociaux d’ici 2014
  • la nature en ville et l’espace public
  • le plan « Climat »
  • l’évolution du paysage urbain, notamment avec la réalisation de véritables nouveaux quartiers, notamment sur la couronne parisienne
  • la mobilité et les déplacements
  • la place de Paris dans la dynamique de Paris Métropole.

Les missions de l'Apur sont déclinées chaque année par l'adoption, en conseil d'administration, d'un programme de travail détaillant l'ensemble des études, observatoires et traitement de données que l'Apur est chargé de réaliser et de porter à connaissance de ses administrateurs. La plupart de ces travaux — hormis les observatoires destinés aux partenaires institutionnels — est accessible au grand public sur le site de l'Apur.

Par ailleurs, l'Apur peut également effectuer toute mission ou étude se rattachant à son objet social en répondant à des appels d'offres de collectivités franciliennes ou étrangères ou en participant à des programmes de coopération décentralisée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]