High Speed Alliance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section est à actualiser (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier. Vous pouvez également préciser les sections à actualiser en utilisant {{section à actualiser}}.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant le chemin de fer
Cet article est une ébauche concernant le chemin de fer.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

High Speed Alliance B.V. (sigle : HSA), est l'exploitant des trains qui parcoure(ro)nt les lignes à grande vitesse LGV 4 (Belgique) et HSL-Zuid (Pays-Bas) dès 2009-2010. À cet effet, HSA a obtenu une concession pour une durée de 15 ans. HSA est une coentreprise des Chemins de fer Néerlandais (NS) (90 %) et de KLM, l'opérateur aérien néerlandais (10 %). Les trains de HSA circuleront sous la marque commerciale Fyra. Au sein des NS, HSA est une filiale de NS Hispeed.

Service des trains[modifier | modifier le code]

Fyra[modifier | modifier le code]

Fyra sera la marque commerciale sous laquelle HSA exploitera ses trains, principalement aux Pays-Bas.

Horaires[modifier | modifier le code]

Dès septembre 2009 (prévision), la société offrira un service navette en trafic intérieur reliant la gare centrale d'Amsterdam à la gare centrale de Rotterdam via l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, sans autres arrêts intermédiaires ni prolongements, et uniquement en semaine. Le cadencement horaire est prévu de 7h à 23h. Le trajet Schiphol – Rotterdam-Central sera alors ramené à 26 minutes, contre 47 minutes avec les InterCity classiques actuels. Entre Amsterdam et Schiphol, les trains utiliseront l'infrastructure existante, sans gain de temps notable.

Plus tard, cette liaison sera prolongée vers Bréda. En collaboration avec les chemins de fer Belges (SNCB), HSA mettra en œuvre des navettes internationales entre Amsterdam et Bruxelles, en desservant les gares de La Haye, Bréda, Anvers Central et Bruxelles-Midi.HSA reprendra également à NS-Hispeed la collaboration au sein de Thalys.

Les trains de HSA auront une vitesse commerciale maximale de 250 km/h, alors que les Thalys pourront atteindre 300 km/h sur les lignes à grande vitesse.

HSA s'est contractuellement engagée à proposer un temps de parcours de maximum 93 minutes entre Amsterdam et Bruxelles, et de 183 minutes entre Amsterdam et Paris. L'accord prévoit également le paiement par HSA d'un droit d'utilisation de l'infrastructure de 148 millions d'euros par an pour conserver sa concession. Une montée en charge est prévue sur les quatre premières années, avec des réductions respectives de 60 %, 45 %, 30 % et 15 %.

Matériel[modifier | modifier le code]

HSA et la SNCB ont commandé - en mai 2004 - 19 rames automotrices à grande vitesse (dont 16 pour HSA) au constructeur italien AnsaldoBreda. La date de livraison de la première rame était initialement fixée à 2006. Ces automotrices, du type V250, ont été dessinées par Pininfarina et on déjà reçu le surnom d'Albatros.

En raison du retard à la livraison de ces rames (la première est arrivée aux Pays-Bas à l'été 2009 pour commencer des essais), HSA a pris en location des locomotives Traxx auprès de la société de leasing ferroviaire Angel Trains. Depuis fin 2008, ces locomotives sont engagées en tête de voitures voyageurs classiques rénovées sur les trains "InterCity Benelux" existant (reliant Bruxelles à Amsterdam par les lignes classiques). L'objectif est de faire transiter dès que possible ces convois par les lignes à grande vitesse, bien que le matériel ne permettra pas de dépasser la vitesse de 160 km/h, jusqu'à la livraison des rames AnsaldoBreda.

Notes et références[modifier | modifier le code]