Projet Diabolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Belgique image illustrant le chemin de fer
Cet article est une ébauche concernant la Belgique et le chemin de fer.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diabolo.
Viaduc en construction près de Haren.
Le tracé du projet

Le projet Diabolo est le nom donné au projet de désenclavement ferroviaire de la gare de l'aéroport de Bruxelles-National : à l'origine gare en cul-de-sac avec accès uniquement depuis Bruxelles, il sera accessible directement depuis Bruxelles via Zaventem, depuis Bruxelles via Vilvorde, depuis Louvain/Hasselt, ainsi que depuis Malines/Anvers.

Historique[modifier | modifier le code]

Partie réalisée (ne fait pas réellement partie du projet Diabolo)[modifier | modifier le code]

La courbe de Nossegem, vers Louvain et Hasselt, est en service depuis le [1].

Partenariat public-privé[modifier | modifier le code]

La connexion nord a été réalisée grâce à un partenariat public-privé ; elle a été inaugurée le [2]. Le coût total de la construction de cette jonction s'élève à 678 millions d'euros [2]. Une partie des travaux a été réalisée par Infrabel et une autre par la SA Diabolo ; durant 35 (selon b-rail.be[3]) à 40 ans (selon presscenter.org[4]) cette société louera sa partie à Infrabel et s'occupera de son entretien. En 2045 (ou 2050 donc), elle la vendra à Infrabel pour un euro symbolique[5],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Une nouvelle liaison directe avec l’aéroport
  2. a et b Inauguration du Diabolo par Albert II Roi des Belges
  3. a et b Le Projet Diabolo
  4. « Diabolo », sur presscenter.org,‎ (consulté en 17 main 2016)
  5. Conseil des Ministres

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]