Nuovo Trasporto Viaggiatori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nuovo Trasporto Viaggiatori
logo de Nuovo Trasporto Viaggiatori
illustration de Nuovo Trasporto Viaggiatori

Création décembre 2006
Forme juridique Società per azioni
Siège social Rome
Drapeau de l'Italie Italie
Direction Luca Cordero di Montezemolo (Fondateur et Président)
Flavio Cattaneo (CEO)
Directeurs Luca di MontezemoloVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires 72.6% GIP III Global Investment S.A.R.L.
11.5% Allianz S.P.A.
7.7% (Luca Cordero di Montezemolo, Flavio Cattaneo, Giovanni Punzo, Isabella Seragnoli, Alberto Bombassei, Peninsula Capital
7.6% Ip Infra Investors LP
0.6% Molagers
Activité Transport de voyageurs
Société mère Global Infrastructure Partners (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 184
TVA européenne IT09247981005Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.ntvspa.it

Chiffre d'affaires 354 900 000 euros ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net - 20 736 228 euros
-

Nuovo Trasporto Viaggiatori (NTV) est une entreprise ferroviaire privée italienne. Créée en décembre 2006 par plusieurs industriels italiens par le biais d'une holding.

Histoire[modifier | modifier le code]

NTV a commencé l'exploitation commerciale de ses trains à grande vitesse, de type AGV, sous la marque .Italo le [1]. NTV est la première société privée européenne de transport de voyageurs à grande vitesse.

Matériel[modifier | modifier le code]

Un AGV Italo à Naples

Le , la société NTV a annoncé la signature d'un contrat portant sur 25 rames d'AGV d'Alstom (TGV 4e génération) à livrer en 2011, pour un montant total d'environ 1,5 milliard d'euros (dont 650 millions d'euros pour la fourniture des trains).

Les rames - dénommées ETR 575 - sont composées de 11 voitures, pour une capacité aux alentours de 500 places assises, et assurent des liaisons Turin-Naples (via Milan et Rome), Rome-Venise (via Bologne) et Rome-Bari (via Naples). Leur vitesse commerciale est de 300 km/h.

Le contrat porte sur la livraison des 25 rames d'AGV ainsi que leur maintenance sur une durée de 30 ans.

En , la compagnie commande à Alstom huit rames Pendolino pour 460 millions d'euros. Longues de 187 m - soit sept caisses, ces rames vont être dotés d'un design spécifique proche des rames Italo en circulation. Le début des livraisons est prévu pour 2017[2].

Après plusieurs levées d'options, le total de la commande à fin 2017 de Pendolino porte sur 17 rames[3].

Offre ferroviaire[modifier | modifier le code]

Carte du réseau en Italie.

La société est active sur le marché des trains à grande vitesse, en concurrence avec le service déjà proposé par Trenitalia et ses trains Frecciarossa.

Le service peut compter sur un total de 52 trajets par jour, desservant 13 villes et 17 gares.

  • Turin Porta Nuova - Turin Porta Susa - Milan Centrale - Milan Rogoredo - Reggio Emilia Mediopadana - Bologne Centrale - Florence Santa Maria Novella - Rome Tiburtina - Rome Termini- Naples Centrale - Salerno
  • Venise Santa Lucia - Venise Mestre - Padoue Centrale - Bologne Centrale - Florence Santa Maria Novella - Rome Tiburtina - Rome Termini- Naples Centrale - Salerno
  • Turin Porta Nuova - Ancona
  • Brescia - Vérone Porta Nuova - Naples Centrale

Actionnariat[modifier | modifier le code]

L'actionnariat se découpe entre plusieurs acteurs[4]

  • 72.6% GIP III Global Investment S.A.R.L.
  • 11.5% Allianz S.P.A., dont 10% via Allianz Infrastructure Luxembourg S.A.R.L.[5]
  • 7.7% (Luca Cordero di Montezemolo, Flavio Cattaneo, Giovanni Punzo, Isabella Seragnoli, Alberto Bombassei, Peninsula Capital)
  • 7.6% Ip Infra Investors LP
  • 0.6% Molagers

La SNCF a possédé 20% du capital du lancement de l’entreprise jusqu'en 2015 où elle procède à la revente de ses parts[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Italo, le train chic qui fait rêver les Français, Valérie Collet, Le Figaro, 20 avril 2012.
  2. (en) Kevin Smith, « Alstom and NTV reveal Pendolino design », .
  3. (en) Keith Barrow, « More Pendolinos for NTV », .
  4. (en)Italo S.p.A., « Compagine Azionaria (Corporate Governance) »
  5. (en) « Allianz acquires stake in Italo-NTV », sur International Railway Journal, (consulté le )
  6. « Les TGV italiens Italo rachetés par les américains », sur lesechos.fr (consulté le )
  7. « La SNCF descend d'Italo, le TGV privé italien », sur lesechos.fr (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]