Europorte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Europorte
Logo de Europorte
Image illustrative de l’article Europorte

Création 2004 (Europorte 2)
Dates-clés 1er décembre 2009 : rachat de Veolia Cargo France
Prédécesseur Europorte 2
Veolia Cargo France
CFTA-Cargo

Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Drapeau de France Lille (France)
Direction Pascal Sainson
Effectifs 1 408 toutes filiales confondues
Société mère Getlink
Société(s) sœur(s) Socorail
Site web www.europorte.com

Chiffre d’affaires en diminution 115,8 M€ (2016) [1]
-6 % vs 2015

Écartement des rails Standard UIC (1 435 mm) (Réseau ferré national)

Europorte est une entreprise ferroviaire française filiale du groupe Getlink, précédemment nommée Eurotunnel[2]. Elle est créée fin 2009 par la réunion de Veolia Cargo France et d'Europorte 2, ancienne filiale d'Eurotunnel spécialisée dans le fret ferroviaire.

Descriptif[modifier | modifier le code]

Europorte 2 est créée en 2004 par le groupe Eurotunnel. En 2004 elle a été la première entreprise privée à obtenir une licence ferroviaire française. Entreprise ferroviaire de transport de marchandises, elle est active en France depuis 2005.

Le 1er décembre 2009 le groupe Eurotunnel rachète Veolia Cargo France, les activités de Veolia Cargo à l'étranger étant rachetées par le groupe SNCF[3]. Eurotunnel regroupe alors Europorte 2 et Veolia Cargo France qui deviennent Europorte.

En 2011 Europorte a obtenu son propre certificat de sécurité en Belgique. Europorte, via ses filiales, œuvre dans plusieurs domaines : la traction de trains de marchandises, la maintenance et exploitation d'infrastructures ferroviaires, la manutention sur les installations terminales embranchées (maintenance, chargement/déchargement de wagons…), maintenance de matériels roulants, ainsi que divers services spécialisés. Depuis fin 2011, Europorte exerce aussi le rôle de gestionnaire d'infrastructure délégué ferroviaire portuaire.

Le 15 novembre 2016, le Groupe Eurotunnel a finalisé la vente de sa filiale de fret ferroviaire britannique, GB Railfreight, à EQT Infrastructure II[4].

Europorte comprend six filiales[5] :

Locomotive Vossloh Euro 4000 d'Europorte
La E 37501 (série E 37500) d'Europorte avec publicité "Europorte recrute" près de Jonquières-Saint-Vincent.
G 1000 Europorte.jpg
  • Europorte Channel, anciennement Europorte 2, est la branche traction Transmanche. Elle réalise une liaison de trains fret entre la Grande-Bretagne (Folkestone) et la France (Fréthun) via la Tunnel sous la Manche.
  • Europorte Proximité, anciennement CFTA Cargo, est spécialisé dans la traction de trains sur courtes distances sur voies secondaires. Elle œuvre aussi dans la maintenance et l'exploitation d'infrastructures et la maintenance de locomotives (Ateliers de Gray).
  • Bourgogne Fret Services est un Opérateur Ferroviaire Territorial (OFT) codétenu par Europorte (67 %) et la coopérative agricole Cérévia (33 %)[6]. Cet OFT vise à mutualiser les moyens logistiques des entreprises, afin d'améliorer leur compétitivité.
  • Eurosco, filiale chargée de l'achat des locomotives pour ensuite les louer dans les différentes entités du Groupe.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Matériel roulant du groupe Europorte au 05/10/2016[7]

Série Locomotives en service Mode de traction Disposition essieux Puissance Exploitants
E 37500 20 Électrique Bo'Bo 4,2 MW Europorte France
Vossloh Euro 4000 32 Diesel Co'Co 2,9 MW Europorte France
Vossloh DE18 7 Diesel Bo'Bo MW Europorte France
Vossloh G2000 0 Diesel Bo'Bo 2,2 MW Europorte France
Vossloh G1206 0 Diesel Bo'Bo 1,5 MW Europorte France
Vossloh G1000 15 Diesel Bo'Bo 1,1 MW Europorte France
BB 4500 2 Diesel BB - Europorte France, Socorail
BB 4800 13 Diesel BB 0,5 MW Europorte France, Socorail
Class 73 10 Electro-Diesel Bo'Bo 1 MW GB Railfreight
EMD Classe 66 48 Diesel Co'Co 2,3 MW GB Railfreight
Classe 08 4 Diesel - - GB Railfreight
Brush Classe 92 16 Électrique Co'Co 5,0 MW Europorte Channel
Locotracteur 61 Diesel - - Socorail
Rail/Route 17 Diesel - - Socorail

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]