CFL Cargo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CFL Cargo
Création
Dates-clés 2006 : Fusion avec le service de transport d'ArcelorMittal sous le nom CFL Cargo

Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau du Luxembourg Dudelange[1] (Luxembourg)
Actionnaires CFL (66,67 %)
ArcelorMittal (33,33 %)
Effectifs 1 235
RCSL B227513
Société mère CFL
Filiales CFL Cargo Danmark
CFL Cargo Deutschland
CFL Cargo France
CFL Cargo Sverige
CFL Technics
Société(s) sœur(s) CFL Multimodal
Site web cfl.lu/cfl-cargo

Localisation Grand-Duché du Luxembourg
Écartement des rails Standard UIC (1 435 mm)
Trafic fret en augmentation 2,055 millions de tonnes-km (2017)

CFL Cargo, anciennement EuroCargoLux, est l'activité de transport ferroviaire de fret, sous statut de Société anonyme, de la Société nationale des chemins de fer luxembourgeois (CFL) au Luxembourg.

CFL Cargo travaille en étroite collaboration avec sa société-sœur CFL Multimodal[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

EuroCargoLux[modifier | modifier le code]

La société EuroCargoLux SA est créée le 25 juillet 1997 afin de reprendre les services de fret des CFL[3],[4].

Transport interne d'ArcelorMittal[modifier | modifier le code]

CFL Cargo[modifier | modifier le code]

Le 17 octobre 2006, le département Fret des CFL, incluant EuroCargoLux, et le département des transports internes des sites de production d'ArcelorMittal au Luxembourg fusionnent pour former CFL Cargo SA, filiale à 66,67 % des CFL et à 33,33 % d'ArcelorMittal[3],[5].

La nouvelle entité reprend l'ensemble des prestations, services, filiales et matériels roulants des deux anciennes entités[5].

En 2006 toujours, CFL Cargo reprend la société danoise Dansk Jernbane qui est renomée CFL Cargo Danmark et fonde CFL Cargo Deutschland sur la base de la division fret de la Norddeutsche Eisenbahngesellschaft Niebüll (de)[3].

En 2008, CFL Cargo reprend les Ateliers de Pétange fondés en 1869, qui deviennent la filiale CFL Technics, qui s'occupe de réparer et d'entretenir les wagons de Fret ainsi que depuis janvier 2015 des locomotives, activité reprise à CFL Cargo[1],[6],[3].

En août 2010, CFL Cargo créé en partenariat avec sa société-sœur CFL Multimodal une filiale en France, CFL Fret services France[3]. En janvier 2012, CFL cargo rachète l’intégralité de la société suédoise MidCargo, qui est renommée CFL Cargo Sverige[3]. En juin 2013, la filiale française change de nom pour devenir CFL Cargo France[3].

Le 5 janvier 2015, CFL Cargo est réorganisé en quatre « pôles d'expertises » (ferroviaire, logistique, infrastructure et services partagés) et l'identité visuelle ou le nom de certaines filiales ont été harmonisés[3]. De plus, la commercialisation des services de CFL Cargo est effectué à partir de cette date sous le nom de CFL Multimodal[3].

Filiales[modifier | modifier le code]

Au Luxembourg[modifier | modifier le code]

CFL Cargo dispose de la filiale CFL Technics, chargée de réparer et d'entretenir les wagons de Fret ainsi que depuis janvier 2015 des locomotives, activité reprise à CFL Cargo[1],[6]. Cette filiale est plus ancienne que les CFL puisqu'il s'agit en réalité des anciens Ateliers de Pétange fondés en 1869 et intégrés à l'activité Cargo en 2008[6],[3].

En Europe[modifier | modifier le code]

CFL Cargo dispose de plusieurs filiales à travers l'Europe[1],[3] :

Le matériel roulant[modifier | modifier le code]

Le parc de locomotives de CFL Cargo est constitué de locomotives louées par sa maison-mère, du matériel repris à ArcelorMittal et de locomotives loués à d'autres entreprises.

En 2013, toutes filiales confondues à travers l'Europe, CFL Cargo comptait un total de 65 locomotives et plus de 3000 wagons de toutes sortes[5].

Salariés[modifier | modifier le code]

En 2017, CFL Cargo compte 1 235 salariés, filiales à l'étranger comprises[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « CFL Cargo », sur http://www.cfl.lu (consulté le 4 octobre 2018)
  2. (en) « Railway Operators in Luxemburg », sur http://www.railfaneurope.net (consulté le 4 octobre 2018)
  3. a b c d e f g h i j et k « CFL Cargo - Historique », sur http://www.cfl.lu (consulté le 4 octobre 2018)
  4. « Statuts d'EuroCargoLux sur le Mémorial C n°621 de 1997 », sur http://www.etat.lu, (consulté le 21 octobre 2018)
  5. a b et c « rail.lu - CFL Cargo », sur http://rail.lu (consulté le 21 octobre 2018)
  6. a b et c « CFL Technics », sur http://www.cfl.lu (consulté le 4 octobre 2018)
  7. « Rapport RSE 2017 », sur http://www.cfl.lu, (consulté le 4 octobre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]