Gibus (transport en commun)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gibus.

Gibus
Situation Givors, Grigny et Ternay (Rhône)
Type Autobus
Entrée en service 1988
Fin de service
Lignes 5
Propriétaire SYTUAG
Exploitant STG
Lignes du réseau 1, 1 bis, 2, 3, 4
Réseaux connexes TCL (Lyon), Les cars du Rhône, SUV (Vienne)

Gibus, acronyme de Givors Bus, est le nom de l'ancien réseau de transport en commun des communes de Givors, Grigny et Ternay, trois communes du sud du département du Rhône. Le réseau a disparu le , et remplacé par le réseau TCL, lors de l'entrée de Givors et Grigny dans la Communauté urbaine de Lyon[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le réseau fut créé en 1988 et était exploité par la Société des transports de Givors (STG), filiale du groupe Keolis crée en 1984. L'autorité organisatrice des transports était le Syndicat mixte des transports urbains pour l'agglomération givordine (SYTUAG) regroupant les trois communes desservies par le réseau[2] : Givors et Grigny et Ternay, soit un total de 30 000 habitants desservis.

Jusqu'en , le réseau se composait de trois lignes, les lignes 1 et 2 (cette dernière était partagée avec Faure Tourisme) qui n'ont que peu évolué et la ligne 3 qui n'était d'autre que l'intégration tarifaire de la ligne 101 reliant Lyon à Vienne du réseau départemental des cars du Rhône entre Grigny - Pasteur et Bans - Freyssinet et exploitée par TVRA (groupe Connex)[2]. Le réseau a alors été modifié comme suit[2] : La ligne 1, représentant 70 % des déplacements, a été déviée dans le quartier du Vallon à Grigny et est doublée d'une ligne 1 bis plus directe et desservant la gare de Grigny-le-Sablon, la ligne 2 reste inchangée, la ligne 3 est entièrement redéployée et devient une ligne à part entière entre la gare de Givors-Ville et le collège de Bans, avec des services à certaines heures pour la Freydière et le Cimetière de Givors. À une date ultérieure, une branche de la ligne 2 fut créée à Ternay pour desservir la gare de Ternay et la branche du cimetière de la ligne 3 devient la ligne 4.

En 2005, le réseau reçoit son unique Irisbus Agora S.

Le , les deux communes de la communauté de communes Rhône-Sud, Givors et Grigny, intègrent le communauté urbaine de Lyon et le périmètre du SYTRAL[3]. Le réseau Gibus est alors repris par le réseau TCL et le SYTUAG est dissout : Les lignes 1, 1 bis, 2, 3 et 4 deviennent alors les lignes 211, 215, 212, 213 et 214 du réseau TCL et Gibus+ est maintenu quelque temps sous le nom Transport à la demande, qui ne dessert pas Ternay qui n'a pas intégrée ni la communauté urbaine ni le SYTRAL. La STG fut renommée Keolis Givors et fut progressivement intégrée à Keolis Lyon jusqu'en 2010. L'Agora S et le Master, tout comme le dépôt, ont aussi été repris par le réseau TCL.

Le réseau[modifier | modifier le code]

Lignes régulières[modifier | modifier le code]

Réseau au , dernier jour d'existence.
No  Date
d'ouverture
Parcours Arrêts Période
(à confirmer)
1 1988 Grigny — La ColombeGivors — Vallée du Gier via Les Vernes, Gare Givors-Canal et Gare Givors-Ville 39 LMaMeJVSD
1 bis Grigny — La ColombeGivors — Vallée du Gier via Le Sablon, Gare Givors-Canal et Gare Givors-Ville 19 LMaMeJVSD
2 1988 TernayPlateau de Montrond/Saint-Martin-de-Cornas via Gare de Ternay, Gare Givors-Ville et Les Vernes 36 LMaMeJVS
3 Gare Givors-VilleCES de Bans via Gambetta et La Freydière 13 LMaMeJVSD
4 ? Gare Givors-VilleJunique via Cimetière de Givors 6 LMaMeJV

Gibus +[modifier | modifier le code]

Fonctionnant les mercredis en vendredis matin, ce service sur réservation un jour à l'avance complétait le réseau régulier avec un trajet unique[4].

Exploitation[modifier | modifier le code]

Dépôt[modifier | modifier le code]

Le dépôt était situé sur la commune de Grigny et dans la zone industrielle du Recou et était partagé avec les Cars du roannais. Il est aujourd'hui utilisé par les TCL.

État de parc[modifier | modifier le code]

Le parc du réseau se composait des véhicules suivant au  :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]