Aéroports de Lyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ADL.
Aéroports de Lyon
logo de Aéroports de Lyon

Création 2007
Dates clés 2006 Création de la SASU Aéroports de Lyon
2007 Transfert de la concession des aéroports de la CCIL à la SASU et transformation en SA
Personnages clés Philippe Bernand, Président du Directoire.
Forme juridique société anonyme
Siège social BP 113, 69125 Lyon-Saint Exupéry Aéroport (LYS)
Drapeau de France France
Actionnaires Consortium composé de Vinci Airports, la Caisse des Dépôts et Predica : 60 %
CCI de Lyon : 25 %
Grand Lyon, département du Rhône et région Rhône-Alpes : 15 % (5 % par collectivité territoriale).
Activité Transport aérien
Produits Services et gestion aéroportuaire
Filiales Aéroports de Lyon Management et Services
Effectif 500
Site web www.lyonaeroports.com

Capitalisation 148 000 €
Dette endettement net 75.5 millions d’euros en 2014
Chiffre d’affaires 158.1 millions d'€ en 2014
4.7 TCAM (taux de croissance annuel moyen) de 2008 à 2014
Résultat net 11.1 millions d’euros en 2014

Aéroports de Lyon est une entreprise française qui construit, aménage et exploite les plates-formes aéroportuaires de Lyon. Ces dernières sont l'aéroport international de Lyon-Saint-Exupéry, 4e aéroport français en nombre de passagers[1], et l'Aéroport de Lyon-Bron, 3e aéroport d'affaires en France[2].

Ces deux aéroports étaient auparavant gérés directement par la Chambre de commerce et d'industrie de Lyon mais cette dernière, par délibération du 26 février 2007, a décidé, comme la loi l'y autorise depuis 2004, d'en confier la gestion à une société distincte. Ce transfert a été approuvé par un arrêté du 2 mars 2007.

À la création, le capital de 148 000 € est réparti entre l’État, actionnaire à hauteur de 60 %, la CCI de Lyon pour 25 % et les trois collectivités territoriales, le Grand Lyon, le Conseil général du Rhône et le Conseil régional de Rhône-Alpes se partageant à parts égales 15 % du capital.

Le , cette société prend le nom de LyonAirports[3], ce qui provoque de nombreuses réactions indignées pour ce nom anglais donné à une société française agissant en France. Le Préfet de la Région Rhône-Alpes Jacques Gérault, a demandé à l'occasion de la journée internationale de la Francophonie le retrait pur et simple de la nouvelle appellation[4]. La société a dès lors repris son nom initial et ne devrait vraisemblablement plus en changer.

Le , Aéroports de Lyon, associé à la société turque Limak, a remporté la gestion de l'Aéroport international de Pristina. Cette concession, d'une durée de 20 ans, engage le consortium Limak-Aéroports de Lyon à investir une centaine de millions d'euros dans la rénovation de l'aéroport[5],[6].

Aéroports de Lyon était une entreprise publique jusqu'en 2016, date à laquelle un consortium composé de Vinci Airports, la Caisse des Dépôts et Predica (assurances du Crédit Agricole) rachète les 60 % du capital détenu par l'état[7].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]