Fundamento de Esperanto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fundamento de Esperanto
1925 Fundamento de Esperanto (6a).jpeg
Édition du Fundamento de 1925.
Titre original
(eo) Fundamento de EsperantoVoir et modifier les données sur Wikidata
Comprend
Ekzercaro (d)
Universala Vortaro (d)
Fundamento de Esperanto/Grammaire (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Langues
Auteur
Sujet
Date de parution
Site web

Le Fundamento de Esperanto (« Fondement de l'espéranto » en français) est un livre écrit par L. L. Zamenhof en 1905.

Édité au printemps 1905 et officialisé par le 4e article de la Déclaration de Boulogne « Bulonja Deklaracio », puis approuvé le lors du premier congrès mondial d'espéranto à Boulogne-sur-Mer, le Fundamento fixe les règles de la langue espéranto en 1905.

Le Fundamento comprend quatre parties : une préface, une grammaire, un recueil d’exercices, et un dictionnaire. Certaines parties du Fundamento sont écrites en 5 langues (le français, l’anglais, l’allemand, le russe et le polonais).

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour faire le Fundamento, Zamenhof réunit trois livres : Langue Internationale (1887), Ekzercaro (1894) et Universala Vortaro (1893)[1]. En 1905, le Fundamento est présenté lors du premier congrès universel à Boulogne-sur-Mer[réf. souhaitée]. Dans la déclaration de Boulogne, le Fundamento est adopté comme base intouchable de l’espéranto par l’article 4, qui lui est entièrement consacré[2].

« Esperanto havas neniun personan leĝdonanton kaj dependas de neniu aparta homo. Ĉiuj opinioj kaj verkoj de la kreinto de Esperanto havas, simile al la opinioj kaj verkoj de ĉiu alia esperantisto, karakteron absolute privatan kaj por neniu devigan. La sola unu fojon por ĉiam deviga por ĉiuj esperantistoj fundamento de la lingvo Esperanto estas la verketo «Fundamento de Esperanto», en kiu neniu havas la rajton fari ŝanĝon. Se iu dekliniĝas de la reguloj kaj modeloj donitaj en la dirita verko, li neniam povas pravigi sin per la vortoj «tiel deziras aŭ konsilas la aŭtoro de Esperanto». Ĉiun ideon, kiu ne povas esti oportune esprimata per tiu materialo, kiu troviĝas en la «Fundamento de Esperanto», ĉiu esperantisto havas la rajton esprimi en tia maniero, kiun li trovas la plej ĝusta, tiel same, kiel estas farate en ĉiu alia lingvo. Sed pro plena unueco de la lingvo al ĉiuj esperantistoj estas rekomendate imitadi kiel eble plej multe tiun stilon, kiu troviĝas en la verkoj de la kreinto de Esperanto, kiu la plej multe laboris por kaj en Esperanto kaj la plej bone konas ĝian spiriton. »

« L'espéranto n'a pas de législateur personnel et ne dépend d'aucune personne en particulier. Toutes les opinions et les travaux du créateur de l'espéranto ont, comme les opinions et les travaux de tout autre espérantiste, un caractère absolument privé et n'engagent personne. Le seul fondement de la langue espéranto qui lie une fois pour toutes tous les espérantistes est le livre « Fundamento de Esperanto », dans lequel personne n'a le droit d'apporter des modifications. Si quelqu'un s'écarte des règles et des modèles donnés dans l'ouvrage précité, il ne pourra jamais se justifier par les mots « c'est ce que l'auteur d'espéranto souhaite ou conseille ». Toute idée qui ne peut pas être exprimée convenablement avec le matériel qui se trouve dans le « Fundamento de Esperanto », chaque espérantiste a le droit de l'exprimer de la manière qu'il trouve la plus correcte, de la même manière que dans n'importe quelle autre langue. Mais en raison de l'unité complète de la langue, il est recommandé à tous les espérantistes d'imiter autant que possible ce style que l'on retrouve dans les œuvres du créateur de l'espéranto, qui a le plus travaillé pour et en espéranto et en connaît le mieux l'esprit. »

— Paragraphe 4 de la déclaration de Boulogne[3].

Le caractère inaltérable du Fundamento est également écrit dans sa préface[4].

« Por ke lingvo internacia povu bone kaj regule progresadi kaj por ke ĝi havu plenan certecon, ke ĝi neniam disfalos kaj ia facilanima paŝo de ĝiaj amikoj estontaj ne detruos la laborojn de ĝiaj amikoj estintaj, — estas plej necesa antaŭ ĉio unu kondiĉo : la ekzistado de klare difinita, neniam tuŝebla kaj neniam ŝanĝebla Fundamento de la lingvo. »

« Pour que la langue internationale puisse progresser correctement et régulièrement et qu'elle ait l'entière certitude qu'elle ne s'effondrera jamais et qu'un pas léger de ses amis du futur ne détruira pas l'œuvre de ses amis du passé, une condition s'impose avant tout : l'existence d'un fondement de la langue clairement défini, qui ne sera jamais touché ni changé. »

— Préface du Fundamento de Esperanto[5].

Contenu[modifier | modifier le code]

L’alphabet de l’espéranto, tel qu’il est présenté dans les ouvrages Langue Internationale et Fundamento de Esperanto.

Le Fundamento comprend quatre parties : une préface (Antaŭparolo), une grammaire en 16 règles et cinq langues (Gramatiko), un recueil d’exercices (Ekzercaro), et un dictionnaire (Universala Vortaro)[6]. La préface a été écrite peu avant le congrès de Boulogne, en 1905[6]. Les autres parties étaient déjà écrites, dans des ouvrages parus en 1887 pour la grammaire, 1893 pour le dictionnaire et 1894 pour le recueil d’exercices[1]. La langue n’est codifiée que par la grammaire et le dictionnaire, la préface et le recueil d’exercices n’étant que des applications des deux premières parties[7]. Par ailleurs, dans ces applications se trouvent déjà des écarts vis-à-vis des règles définies dans la grammaire[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Waringhien 1989, p. 85-86.
  2. (eo) Edmond Privat, Historio de la lingvo Esperanto, Leipzig, , p. 29
  3. (eo) « Deklaracio pri la Esenco de la Esperantismo » Accès libre, sur Akademio de Esperanto
  4. Mattos 1999, p. 21.
  5. (eo) « Fundamento de Esperanto : Antaŭparolo » Accès libre, sur Akademio de Esperanto
  6. a et b Ŝulco 1987, p. 30.
  7. a et b Ŝulco 1987, p. 31.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]