Langue Internationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Langue internationale (article générique sur diverses langues jouant un rôle international). 
Premier manuel d'espéranto (Ludwik Lejzer Zamenhof, 1887, édition française)

Langue Internationale est le nom de l'ouvrage publié à Varsovie en 1887 par Ludwik Lejzer Zamenhof alors âgé de 28 ans, sous le pseudonyme Dr Esperanto (le docteur qui espère), et qui établit les bases de la langue qui sera popularisée sous le nom d'espéranto. Ce livre est fréquemment surnommé Unua libro (premier livre) car c'est le premier livre qui a marqué la naissance de l'espéranto.

Le livre a été initialement publié en langue russe le . Il fut suivi la même année de versions en français, allemand et polonais et d'une deuxième version en russe. Les années suivantes, des versions dans d'autres langues ont été publiés, dont l'anglais et l'hébreu.

Ce livre se compose d'une introduction présentant les motivations de son auteur qui travaillait sur ce projet depuis l’adolescence[1] :

  1. Que la langue soit extrêmement facile, de manière qu’on puisse l’apprendre, comme qui dirait, en passant.
  2. Que chacun qui apprendra cette langue, puisse aussitôt en profiter pour se faire comprendre des personnes de différentes nations, soit qu’elle trouve l’approbation universelle, soit qu’elle ne la trouve pas, c’est à dire, que cette langue puisse servir d’emblée de véritable intermédiaire aux relations internationales.
  3. Trouver les moyens de surmonter l’indifférence de la plupart des hommes, et de forcer les masses à faire usage de la langue présentée, comme d’une langue vivante, mais non pas uniquement à l’aide du dictionnaire.

Se trouvent également les seize règles de grammaire, 900 racines de vocabulaire, et quelques textes en espéranto dont le Notre Père, quelques versets de la Bible, une lettre, de la poésie.

Celui qui posa les bases de l'espéranto, L.L. Zamenhof, déclara : « une langue internationale, comme une nationale, est une propriété commune ». Zamenhof signa l'œuvre sous le nom de « Doktoro Esperanto » et le titre Esperanto resta comme le nom de la langue qui signifie, en espéranto, « celui qui espère ».

En 1905, Zamenhof ré-édita les seize règles de grammaire, en combinaison avec un Dictionnaire universel et une collection d'exercices, dans une œuvre intitulée Fundamento de Esperanto (« Fondation de l'espéranto »).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Langue internationale : préface et manuel complet, Dr. Esperanto, Varsovie, 1887, p. 8-9

Liens externes[modifier | modifier le code]