Projet:Vizaĝoj/citations

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
« Vizaĝoj »   Époques   Faits et dires   Liste   Langues   À propos
Faits et dires
Dante Alighieri
Alphonse XIII d'Espagne
André-Marie Ampère
Louis Armand
Francis Bacon
Robert Baden-Powell
Henri Barbusse
Ramón Barea
Maryse Bastié
Édouard Belin
Joachim du Bellay
Bible
Léon Blum
Willy Brandt
Maurice de Broglie
Odo Bujwid
Fidel Castro
Robert Cecil
Charlie Chaplin
Jean-Martin Charcot
Luigi Cherubini
Noam Chomsky
Paulo Coelho
Johano Amoso Comenius
Auguste Comte
Louis Couturat
René Descartes
Per Denez
Rudolf Diesel
Willem Drees
Georges Duhamel
Paul Doumer
Umberto Eco
Edouard VII
Gustave Eiffel
Albert Einstein
Henri Farman
Auguste Forel
Lars Forsman
Mohandas Karamchand Gandhi
Charles de Gaulle
Maurice Genevoix
Maxime Gorki
Claude Hagège
Édouard Herriot
André Honnorat
Michael Jackson
Jean Jaurès
Jean XXIII
Jean-Paul II
Franz Jonas
Robert Francis Kennedy
Sonja Elen Kisa
Paul Langevin
Gottfried Wilhelm Leibniz
Carl Lindhagen
Louis Lumière
François Mitterrand
Charles Montesquieu
Inazō Nitobe
Michel Onfray
George Orwell
Paul VI
Mario Pei
Pelé
Pie X
Pie XII
Platon
François Rabelais
Élisée Reclus
Romain Rolland
Maurice Rollet de l'Isle
Jean Rostand
Edward Sapir
Bertha von Suttner
Daniel Tammet
Josip Broz Tito
John Ronald Reuel Tolkien
Léon Tolstoï
Jules Verne
Voltaire
Henriette Walter
Ludwik Lejzer Zamenhof
Cette page collecte des informations sur certains faits significatifs et certains propos de personnalités éminentes en relation avec la langue internationale
   
Bible
Bible
α-ω
Livre religieux antique/ d'Asie occidentale
I
183 langues

« Voici que tous font un simple peuple et parlent une seule langue.. Maintenant aucun dessein ne sera irréalisable pour eux. Descendons. Et là, confondons leur langage pour qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres.
La Genèse 11.6-7
C'est là (à BABEL) que Jahvé confondit le langage de tous les habitants de la terre et c'est de là qu'il les dispersa sur toute la face de la terre.
La Genèse : 11.9
 »

Platon
Platon
-428--348
Philosophe Grec
I
122 langues

« Les dieux auraient favorisé l’humanité, s’ils lui avaient donné une langue commune. »

Dante Alighieri
Dante Alighieri
1265-1321
Poète italien
I
117 langues

« Il y a une langue qui n’est la propriété de personne, qui est audible dans chaque ville, dans chaque région mais qui n’appartient à aucune ville ou région définie. C’est un nouveau soleil qui brillera là où était l’obscurité. Et ... on la critique... par fierté personnelle parce que l’on en connaît plusieurs. »

François Rabelais
François Rabelais
1494-1553
Médecin et écrivain français
I
44 langues

« C’est erreur de dire que nous ayons langage naturel : les langues sont par institution arbitraire et convention des peuples. »

Joachim du Bellay
Joachim du Bellay
1522-1560
poète français
I
24 langues

« Oh hélas ! Comme il serait mieux s'il existait dans le monde seulement une langue naturelle au lieu d'employer tant d'années pour apprendre les mots ! Et cela nous le faisons jusqu'à l'âge très souvent où nous n'avons plus la capacité ni le temps de nous.
Défense et illustration de la langue française, 1549. »

Francis Bacon
Francis Bacon
1561-1626
Philosophe anglais
I
59 langues

Il a élaboré le schéma d'une langue universelle.

Comenius
Comenius
1592-1670
Philosophe tchèque
I
40 langues

« Une langue commune est nécessaire pour le monde. Elle doit être "entièrement nouvelle" et "plus facile que toutes les langues". »

René Descartes
René Descartes
1596-1690
Philosophe français
I
105 langues

« J'oserais espérer une langue universelle fort aisée à apprendre, où il n'y ait qu'une seule façon de conjuguer, de décliner, de construire les mots...
Il faudra que l'humanité crée une langue internationale; sa grammaire sera si simple qu'on pourra l'apprendre en quelques heures; il n'y aura qu'une seule déclinaison et une seule conjugaison; il n'y aura point d'exceptions ni irrégularités et les mots dériveront les uns des autres au moyen d'affixes.
20 novembre 1629. Lettre de Descartes à son ami, le Père Mersenne »

Gottfried Wilhelm Leibniz
Gottfried Wilhelm Leibniz
1646-1716
Philosophe et mathématicien allemand
I
88 langues

« S'il y avait une langue unique sur la terre, la vie des humains s'allongerait d'un tiers. »

Charles Montesquieu
Charles Montesquieu
1689-1755
Philosophe français
I
57 langues
Voltaire
Voltaire
François Marie Arouet
1694-1778
Philosophe français
I
89 langues

« La diversité des langues est une des grandes plaie de la vie. »

Luigi Cherubini
Luigi Cherubini
1760-1842
Musicien italien/ français
C
37 langues

« La commission croit que ce nouveau moyen de communication de la pensée peut offrir de grands avantages, et que le système de M. Sudre renferme en lui tous les germes d'une découverte ingénieuse et utile.
Commission de l’Institut de France composée de Prony, Arago, Fourier, Baoul-Rochetle, Cherubini, Lesueur, Berlon, Catel et Boieldieu  »

André-Marie Ampère
André-Marie Ampère
1775-1836
Mathématicien et physicien français
C
63 langues

A 18 ans il a inventé une "langue universelle" pour servir à la paix et au rapprochement des peuples

Auguste Comte
Auguste Comte
1798-1857
Philosophe, fondateur du positivisme français
I
49 langues

« [ j'appelle de mes vœux ] une langue planétaire pour l'établissement de l'universelle harmonie
Dans "Système de politique positive" »

Jean-Martin Charcot
Jean-Martin Charcot
1825-1893
Neurologue français
S
27 langues

« J'ai trop de maîtres et d'amis qui s'intéressent à l'Espéranto pour ne pas être convaincu. »

Léon Tolstoï
Léon Tolstoï
1828-1910
Écrivain russe
S
102 langues

« J’ai trouvé le volapük très compliqué et, au contraire, l’espéranto très simple. Il est si facile qu’ayant reçu, il y a six ans, une grammaire, un dictionnaire et des articles de cet idiome, j’ai pu arriver, au bout de deux petites heures, sinon à l’écrire, du moins à lire couramment la langue.
Les sacrifices que fera tout homme de notre monde européen en consacrant quelques temps à l'étude de l'espéranto sont tellement petits, et les résultats qui peuvent en découler tellement immenses, qu'on ne peut pas se refuser à faire cet essai.
J'ai souvent observé l'hostilité réciproque des hommes due uniquement à la gène mécanique pour se comprendre mutuellement. C'est pourquoi l'apprentissage de l'espéranto et sa diffusion est sans aucun doute une affaire chrétienne, qui contribue à la création du Règne de Dieu, cette affaire qui est la définition (=destinée) principale et unique de la vie humaine. »

Pie X
Pie X
Giuseppe Melchiorre Sarto
1835-1914
Pape catholique italien
S
54 langues

Il a envoyé des télégrammes en espéranto aux Congrès Universels de Genève (1906), de Cambridge (1907) et de Barcelone (1909).

« Je reconnais l'utilité de l'Espéranto pour conserver l'unité entre les catholiques du mode entier. L'Espéranto a un grand avenir devant lui. »

Élisée Reclus
Élisée Reclus
1830-1905
Géographe et anarchiste français
S
17 langues

« Les progrès de l’espéranto sont rapides, et l’idiome pénètre peut-être plus dans les masses populaires que parmi les classes supérieures, dites intelligentes. C’est, d’un côté, que le sentiment de fraternité internationale a sa part dans le désir d’employer une langue commune, sentiment qui se rencontre surtout chez les travailleurs socialistes, hostiles à toute idée de guerre, et, de l’autre, que l’espéranto, plus facile à apprendre que n’importe quelle autre langue, s’offre de prime abord aux travailleurs ayant peu de loisirs pour leurs études.
On remarque pourtant que la plupart des intellectuels chez les petites nations de l’Europe sud-occidentale, élevés à l’usage d’un langage très peu répandu, forcés de se tourner vers l’Europe du centre et de l’ouest, cherchent à adopter l’espéranto, quoiqu’il soit encore bien pauvre en bagage scientifique, frappés qu’ils sont des remarquables avantages qu’il leur fournirait pour entrer immédiatement en rapport avec la civilisation occidentale. Chose curieuse, cette langue nouvelle est amplement utilisée déjà ; elle fonctionne comme un organe de la pensée humaine, tandis que ses critiques et adversaires répètent encore comme une vérité ardente que les langues ne furent jamais des créations artificielles et doivent naître de la vie même des peuples, de leur génie intime. Ce qui est vrai, c’est que les racines de tout langage sont extraites en effet du fond primitif, et l’esperanto en est, par tout son vocabulaire, un nouvel et incontestable exemple, mais que ces radicaux peuvent être nuancés ingénieusement de la manière la plus directe, comme on l’a fait pour tous les arts et toutes les sciences ; à cet égard, il n’y a point d’exception : tous les spécialistes ont leur langage technique particulier. L’inventeur de l’espéranto et ceux qui, dans tous les pays du monde, lui ont donné un énergique appui ne professent nullement l’ambition de remplacer les langues actuelles, avec leur long et si beau passé de littérature et de philosophie ; ils proposent leur appareil d’entente commune entre les nations comme un simple auxiliaire des parlers nationaux.
L’Homme et la Terre (vol. VI, p. 467 et 468) »

Jules Verne
Jules Verne
1828-1905
Auteur de science-fiction français
S
82 langues

Peu avant sa mort Jules Verne s'est enthousiasmé pour l'espéranto. Il a commencé un roman où la langue jouait un rôle central Voyage d'étude mais est décédé sans l'avoir achevé.

« Il s'exprimait naturellement en espéranto, cette langue internationale étant maintenant la plus répandue en Afrique centrale, et, tout aussi naturellement, il était compris de tous les convives autour de la table de la Résidence.
(extrait de "Voyage d'études")
La clé d’une langue commune, perdue dans la Tour de Babel, peut être seulement construite par l’usage de l’Espéranto. »

Gustave Eiffel
Gustave Eiffel
1832-1923
Ingénieur français
S
58 langues

« L'espéranto... sans avoir eu le courage de m'y mettre une bonne fois, ce que mon grand âge rend excusable, je ne manque jamais de le recommander aux jeunes, comme l'une des connaissances les plus faciles et les plus utiles que l'on puisse acquérir. »

Rudolf Diesel
Rudolf Diesel
1858-1913
Ingénieur allemand
S
55 langues

« Il est difficile de comprendre les oppositions à une chose si utile pour l'humanité. Je considère l'espéranto comme une nécessité pour la paix et la culture.
Je m'ntéresse moi-même à l'espéranto depuis de longues années. Cette langue internationale auxiliaire remplit les conditions basiques pour que la plupart ds peuples l'adopte et qu'elle continue à exister en lien naturel avec les principales langues conductrices dans sa simplicité géniale et la logique de sa structure.
Je traite cette:langue du point de vue de l'ingénieur, dont les efforts sont tournés vers l'économie d'énergie... Le but de l'espéranto est d'éconmiser du temps, de l'énergie, du travail, de l'argent et d'accélérer et de simplifier les relations internationales. »

Edouard VII
Edouard VII
1841-1910
Roi britannique
S
51 langues

« Je pense que l'espéranto est un grand bienfait pour l'humanité et j'exprime le désir qu'il ait le plus complet et rapide succès. »

Bertha von Suttner
Bertha von Suttner
1843-1914
Pacifiste et écrivain, Prix-Nobel de la Paix autrichienne
S
39 langues

« Le pacifisme et l'espéranto sont cousins.
Dans l'internationalisme croissant qui lira les peuples du monde en un rassemblement pacifique, la langue Espéranto constitue l'organe le plus important.
L'introduction de cette langue comme objet d'étude obligatoire dans toutes les écoles est le but le plus proche vers lequel on doit tendre. »

Auguste Forel
Auguste Forel
1848-1931
Médecin et scientifique suisse
E
13 langues

« Il n'est pas vrai que l'utilisation de l'espéranto n'est pas réalisable dans la pratique. Il suffit de l'enseigner partout dans les écoles pour recevoir sur toute la terre une langue simple, réciproquement compréhensible. Je comprends mieux les Anglais en espéranto qu'en anglais.
Cette langue est déjà très utilisée et il ne lui manque plus qu'une introduction officielle. J'ai par exemple décrit une espèce de fourmi en espéranto sans rencontrer de difficulté à créer les différentes expressions.
L'espéranto s'est déjà montré dans la pratique une langue mondiale phonétique et harmonieuse. Il est très facile à lire, à parler et à écrire.
Il est possible de parler espéranto tout à fait couramment, moi-même je m'en suis convaincu au congrès universel de Genève. Grâce à l'espéranto des personnes de toutes langues se comprennent les uns les autres très facilement, et sa littérature est déjà ample.
C'est un fait que l'inimitié entre les peuples existe en partie sur la base de diversité religieuse, en partie sur la diversité des langues. Ce que l'on nomme haine d'une nation n'est due essentiellement qu'à la diversité des langues.
[...] j'ai appris la langue internationale en cinq heures pleines, si ce n'est pour pouvoir la parler, au moins pour pouvoir la lire et l'écrire. »

Charles Richet
Charles Richet
1850-1935
Physiologiste, Prix-Nobel de médecine français
S
35 langues

Membre de l'Académie des Sciences, il manifestait ouvertement sa sympathie pour l'Espéranto, soit dans ses œuvres, soit dans ses articles.
Sa tragédie en 4 actes "La Mort de Socrate", traduite en Espéranto par Jean Couteaux, Dr en Droit, devait faire partie du programme de Congrès avorté de Paris en 1914. Une autre de ses œuvres "Paix et Guerre" a été traduite en espéranto par Henri Vallienne.

Wilhelm Ostwald
Wilhelm Ostwald
1853-1932
Chimiste, Prix-Nobel, allemand
EC
47 langues

« L'adoption d'une langue auxiliaire assurerait un puissant progrès à l'humanité... Pour ceux qui entretiennent des relations avec des personnes de langue étrangère, une telle langue doit être la seconde langue à maîtriser; elle leur épargnerait l'étude d'autres langues étrangères le jour où la connaissance de la langue auxiliaire serait généralisée. »

Robert Baden-Powell
Robert Baden-Powell
1857-1941
Fondateur du scoutisme, britannique
S
44 langues

« Si vous souhaitez pour votre patrouille un langage secret, apprenez l'Espéranto. Ce n'est pas difficile et le livre d'étude coûte 10 centimes. On utilise cette langue dans tous les pays: vous pourrez par son intermédiaire vous débrouiller à l'étranger. »

Odo Bujwid
Odo Bujwid
Odo Bujwid
1857-1942
Bactériologiste polonais
E
2 langues

« On peut à peine aujourd'hui s'imaginer à quel point les relations entre les peuples seraient facilitées le jour où ceux-ci comprendraient enfin la nécessité d'une langue commune. »

Paul Doumer
Paul Doumer
1857-1932
Homme politique français
S
25 langues

« On n'a pas le droit de ne pas savoir ce qu'est la langue artificielle du Docteur Zamenhof. Je ne me convertirai peut-être jamais à la foi espérantiste, mais, du moins, je la connaîtrai et je donnerai quelques heures à l'étude de la langue elle-même. ( juin 1910) »

Maurice Rollet de l'Isle
Maurice Rollet de l'Isle
1859-1943
Hydrographe, ingénieur général de la marine, français
E
1 langue

« L’espéranto possède une richesse d’expression bien supérieure à celle de la plus riche des langues existantes ou mortes. Il est facile de la comprendre : la faculté illimitée, mais systématisée, de former des mots par simple juxtaposition d’autres mots, permet d’accroître jusqu’à l’infini les ressources du vocabulaire, d’exprimer les nuances les plus subtiles, de faire naître des sensations intellectuelles nouvelles par la rencontre d’idées connues, mais non encore rapprochées. »

Jean Jaurès
Jean Jaurès
1859-1914
Homme politique socialiste français
S
33 langues

Il a proposé l'utilisation de l'espéranto pour les informations diffusées par le Bureau Bruxellois de l'Internationale lors du congrès International à Stuttgart en 1907.

Ludwik Lejzer Zamenhof
Ludwik Lejzer Zamenhof
1859-1917
Médecin oculiste polonais
créateur de l'Espéranto
66 langues

« Lorsque les peuples pourront se comprendre, ils cesseront de se haïr. »

Carl Lindhagen
Carl Lindhagen
1860-1946
Président de tribunal et juge, suédois
S
7 langues

En 1911 il a soumis le problème d'une langue mondiale à la décision du parlement suédois; et il est revenu sur sa proposition par la suite presque chaque année à partir de 1928 en proposant clairement l'espéranto. Conséquemment en 1929, 1930, 1931 le parlement a voté une somme de 2900 couronnes pour l'enseignement l'espéranto.

Inazō Nitobe
Inazō Nitobe
1862-1933
Educateur, Vice-Secrétaire général de la Ligue des Nations japonais
S
12 langues

Il a participé au 13ème Congrès Universel d'Espéranto à Prague en 1921 comme délégué officiel de la SDN et a rédigé un rapport très favorable sur ses expériences, dans lequel il a nommé la langue internationale "le moteur d'une démocratie internationale".

« On peut affirmer avec une certitude absolue que l’Espéranto est de huit à dix fois plus facile que n’importe quelle langue étrangère et qu’il est possible d’acquérir une parfaite élocution sans quitter son propre pays. Ceci est en soi un résultat très appréciable. »

Robert Cecil
Robert Cecil
1864-1958
Ministre, Prix-Nobel de la Paix anglais
S
21 langues

Délégué de l'Afrique du Sud à la SDN il a été un soutien fervent de l'espéranto en 1920-21.

« Ce ne sont pas que les intellectuels qui ont besoin d'une langue mondiale auxiliaire, mais avant tout les peuples eux-mêmes. »

Louis Lumière
Louis Lumière
1864-1948
Inventeur du cinématographe, français
S
44 langues

« L’emploi de l’Espéranto pourrait avoir les plus heureuses conséquences en ce qui touche les relations internationales et l’établissement de la paix. »

Romain Rolland
Romain Rolland
1866-1944
Ecrivain, Prix-Nobel de litterature, français
S
54 langues

« Pour que les peuples s’entendent, il faut d’abord qu’ils entendent. Que l’espéranto rende l’ouïe à ces sourds dont chacun, depuis des siècles, est muré dans son langage. »

Louis Couturat
Louis Couturat
1868-1914
Philosophe et mathématicien français
C
15 langues

« L'espéranto n'est pas une langue figée et morte, simple décalque de nos idiomes, c'est une langue capable de vivre, de se développer et de dépasser en richesse, en souplesse et en variété les langues naturelles. Enfin, c'est une langue susceptible d'élégance et de style si l'on admet que la véritable élégance consiste dans la simplicité et la clarté, et que le style n'est que l'ordre qu'on met dans l'expression de sa pensée. »

Maxime Gorki
Maxime Gorki
1868-1936
Ecrivain russe
S
63 langues

« Une opinion conservatrice prouve obstinément que l’Espéranto est une utopie. La véritable réalité qui se développe peu à peu, mais toujours plus énergiquement, renverse l’opinion des conservateurs. »

André Honnorat
André Honnorat
1868-1950
Homme politique français
S
1 langue

« L’espéranto, par sa souplesse et sa précision, convient justement pour la traduction de documents officiels et diplomatiques dont les nuances les plus subtiles doivent être scrupuleusement respectées. »

Mohandas Karamchand Gandhi
Mohandas Karamchand Gandhi
1869-1948
Philosophe, homme politique, indien
S
119 langues

« Je suis pour un même calendrier pour le monde entier, comme je suis pour une même monnaie pour tous les peuples et pour une langue auxiliaire mondiale comme l’espéranto pour tous les peuples. »

Léon Blum
Léon Blum
1872-1950
Journaliste socialiste et sioniste, homme politique français
S
34 langues

« Je voudrais que dans tous les villages et dans toutes les villes, on enseigne l'espéranto qui serait un facteur pour l'entente des peuples et le plus sûr moyen pour maintenir la paix universelle. »

Édouard Herriot
Édouard Herriot
1872-1957
Homme politique et écrivain, français
S
15 langues

« A l'occasion du 37ème Congrès Universel d'Espéranto, je suis heureux d'exprimer de nouveau ma sympathie pour le mouvement Espéranto. Je souhaite que l'attention des scientifiques soit attirée par les travaux de ce Congrès et par les services pratiques que peut présenter l'espéranto. »

Paul Langevin
Paul Langevin
1872-1946
Physicien français
S
21 langues

« Il importe avant tout de s’en tenir à une langue. L’essai de l’Espéranto a été concluant. Il vit, il prospère, il répond à tous les besoins auxquels doit répondre une langue auxiliaire. Assurons le développement de l’Espéranto, et de lui seul. »

Henri Barbusse
Henri Barbusse
1874-1935
Ecrivain français
S
28 langues

« Ceux qui ont conçu l’idée d’une langue internationale, ont eu cette gloire et ce génie d’entreprendre l’union des Hommes par le commencement.
Il ne faut pas dire : il y a des choses plus importantes et plus urgentes à faire que d’apprendre l’Espéranto. On n’a plus le droit de différer cette mission commune qui se présente à chacun. »

Henri Farman
Henri Farman
1874-1958
Aviateur anglais/ français
S
19 langues

« Il n'est pas donné à tout le monde d'être polyglotte, et, avec les progrès incessants de la locomotion, il est nécessaire que tous les peuples puissent se comprendre; une langue internationale facile, à la portée de tous, est devenue absolument indispensable… »

Édouard Belin
Édouard Belin
1876-1963
Inventeur du phototélégraphe français
S
5 langues

« Après avoir constaté la rapidité et la facilité de nos travaux obtenus par l'intermédiaire de l'Espéranto, je suis formellement résolu à apprendre cette langue. »

Pie XII
Pie XII
Eugenio Pacelli
1876-1958
Pape catholique italien
S
66 langues

« J'entrevois à l'Espéranto dans l'avenir de la civilisation une place similaire au latin au Moyen Âge. Comme langue mondiale il deviendra dans quelques années un instrument de paix et d'unité entre les peuples. »

Maurice de Broglie
Maurice de Broglie
1875-1960
Physicien français
S
10 langues

Avec 42 membres de l'Académie des Sciences (dont Jean Perrin et Jean Charcot) en 1924 il a exprimé le désir que l'espéranto "chef d'œuvre de logique et de simplicité" soit introduit dans le programme d'enseignement des classes de sciences et reconnu comme langue officielle dans les congrès internationaux.

« L’adoption d’une langue auxiliaire assurerait un puissant progrès à l’humanité... Pour ceux qui entretiennent des relations avec des personnes de langue étrangère, une telle langue doit être la seconde langue à maîtriser; elle leur épargnerait l'étude d'autres langues étrangères le jour où la connaissance de la langue auxiliaire serait généralisée. »

Albert Einstein
Albert Einstein
1879-1955
Physicien. Prix-Nobel de physique, allemand
S
146 langues

Il a accepté la présidence d'honneur du 3-ème congrès de SAT (Association Mondiale Anationale) à Kassel (Allemagne) en 1923. Ce n'est pas surprenant quand on connaît sa grande aversion pour le chauvinisme.

« Le chauvinisme est une maladie infantile. C'est la rougeole de l'humanité.
La pire des institutions grégaires s'appelle l'armée. Je la hais. Si un homme peut avoir du plaisir à défiler en rang au son de la musique, je le méprise... Il ne mérite pas un cerveau humain, une moelle épinière lui suffit. Nous devrions faire disparaître au plus vite ce cancer de la civilisation. Je déteste vivement l'héroïsme sur commande, la violence sans raison et le nationalisme débile. La guerre est la chose la plus détestable. Je préfèrerais me laisse tuer que de participer à une pareille honte. »

Robert Esnault-Pelterie
Robert Esnault-Pelterie
1881-1957
Ingénieur français
S
6 langues

« Je suis entièrement convaincu du grand mérite de la langue auxiliaire "espéranto" et de son utilisation toujours plus grande dans les relations internationales. »

Jean XXIII
Jean XXIII
Angelo Giuseppe Roncalli
1881-1963
Pape catholique italien
S
64 langues

« L'Espéranto est la langue universelle de notre époque. »

Georges Duhamel
Georges Duhamel
1884-1966
Écrivain français
S
16 langues

« 
J'ai, au long de ma vie, assisté à plusieurs expériences de langues internationales… L'expérience de l'espéranto semble la plus réussie, celle qui doit arriver à un véritable succès… L'espéranto peut être appelé à un grand avenir, surtout pour les personnes qui, étant appelées à se déplacer, ont intérêt à avoir un seul instrument. Il est évident qu'il m'est arrivé, au long de mes voyages, de parcourir cinq, six, sept pays différents… Je ne pouvais pas parler dans la langue de ces sept pays et, dans ces conditions-là, une seule langue intermédiaire pourrait être pratiquée avec succès par un certain nombre de personnes…
L'espéranto est-il destiné à donner des œuvres d'art, à donner des chefs-d'œuvre littéraires ? Je crois que l'espéranto pourrait donner un jour lieu à des œuvres exceptionnelles et qui seraient destinées à un grand public divers… Je suis très fier de constater que j'ai de mes livres en braille et de mes livres en espéranto.
Entrevue radiophonique, 1954 »

Edward Sapir
Edward Sapir
1884-1939
Anthropologue et linguiste, lituanien/ américain
S
29 langues

« 
Le mouvement pour une langue internationale a eu jusqu'à présent un aspect quelque peu sectaire et ésotérique. Il semble cependant prendre les caractéristiques d'un forum ouvert. Le degré croissant dans lequel des linguistes, mathématiciens et scientifiques ont réfléchi au problème est un signe prometteur pour l'avenir. C'est une bonne chose que l'idée de langue internationale ne soit plus présentée en termes idéalistes, mais paraisse de plus en plus comme un problème pratique ou technologique et une tentative de nettoyer le processus de pensée. Les gens intelligents ne devraient pas s'autoriser à devenir dogmatiques de la langue internationale. Qu'ils fassent tout ce qu'ils peuvent pour garder le problème expérimental, faisant bon accueil aux critiques sur tous les points et confiant en l'apparition progressive d'une langue internationale qui conviendrait à l'esprit moderne.
—The Function of an International Auxiliary Language, Romanic Review, Juillet 1925
La nécessité logique d'une langue internationale dans les temps modernes contraste étonnamment avec l'indifférence et même l'opposition avec laquelle la plupart des gens regarde son éventualité. Les essais faits jusqu'à présent pour résoudre le problème, entre lesquels l'espéranto a vraisemblablement atteint le plus haut degré de réussite pratique, n'a touché qu'une toute partie fraction des peuples.
La résistance à une langue internationale doit peu à la logique ou à la psychologie. L'artificialité supposée d'une langue comme l'espéranto ou une des langues similaires qui sont présentées, est exagérée jusqu'à l'absurde, car c'est une vérité sobre qu'il n'y a rien dans ces langues qui ne soit pris du stock de mots et de formes qui ont évolué graduellement en Europe.
Encyclopaedia of Social Sciences", 1950, vol. IX, p. 168 »

Alphonse XIII
Alphonse XIII
1886-1940
Roi espagnol
S
45 langues

« En nommant le Docteur Zamenhof Commandeur de l'Ordre d'Isabelle la Catholique, je n'ai fait que rendre un petit hommage à l'immense mérite du créateur de l'Espéranto. Vous pouvez me considérer non seulement comme un ami de l'Espéranto, mais comme un espérantiste »

Willem Drees
Willem Drees
1886-1988
Homme politique néerlandais
E
17 langues

« Nous devons enfin avoir une langue commune pour l'utilisation internationale et, aussi séduisant que puisse paraître l'idée de choisir pour cette langue internationale l'une de celles qui sont déjà parlées par des centaines de millions d'hommes, je suis convaincu qu'une langue neutre comme l'espéranto, devant laquelle tous les hommes se trouvent égaux en droit, est préférable. »

Charlie Chaplin
Charlie Chaplin
1889-1977
Metteur en scène, producteur, acteur scénariste et humoriste, britannique
U
115 langues

Dans son film The Great Dictator (Le Dictateur) on aperçoit des enseignes en quasi-espéranto dans le ghetto.

Charles de Gaulle
Charles de Gaulle
1890-1970
Chef d'état, général français
O
94 langues

« Dante, Goethe, Chateaubriand, appartiennent à toute l'Europe dans la mesure où ils étaient respectivement et éminemment Italien, Allemand et Français. Ils n'auraient pas beaucoup servi l'Europe s'ils avaient été des apatrides et s'ils avaient pensé, écrit en quelque espéranto ou volapük intégrés.
Conférence de presse à L'Élysée, ORTF, 15 mai 1962 »

Maurice Genevoix
Maurice Genevoix
1890-1980
Écrivain français
S
6 langues

« Ce que je souhaite, et ce que je souhaite vivement, ce que je souhaite de tout mon cœur, c’est que les nations se soucient d’abord de tout ce qui peut les rapprocher, de tout ce qui peut les amener à une compréhension et à une tolérance mutuelle - et dans ce domaine-là une seconde langue, vraiment internationale et commune, peut être - cela va de soi - d’extrême conséquence, d’une bienfaisance sans prix, pour les générations à venir...
L’espéranto n’est pas du tout une langue uniforme, une langue robot, mais, au contraire, une langue naturelle et souple...
Je sais qui est Zamenhof, je sais que vous avez traduit des œuvres qui appartiennent au patrimoine de la littérature universelle et d’ailleurs vous devriez continuer dans cette voie...
L’espéranto est en mesure d’exprimer les nuances les plus subtiles de la pensée et du sentiment, elle est propre à permettre, par conséquent, l’expression la plus juste, la plus littéraire, la plus esthétique et de nature à satisfaire les esprits les plus ombrageux et les plus particularistes, et il ne peut pas porter ombrage aux fidèles des langues nationales... .
Entrevue radiophonique , 1959
 »

Josip Broz Tito
Josip Broz Tito
1892-1980
Chef d'état yougoslave
E
69 langues

Jeune, il a appris l'espéranto en captivité.

« Doivent apprendre l'Espéranto les intellectuels, tous ceux qui ont des contacts avec l'étranger, et principalement les travailleurs. »

John Ronald Reuel Tolkien
John Ronald Reuel Tolkien
1892-1973
Philologue et professeur d'Oxford, écrivain, anglais
O
101 langues

« Cela m'a touché, comme le début de la guerre de 14, lorsque j'ai découvert que les légendes dépendent de la langue à laquelle ils appartiennent; mais une langue vivante dépend aussi bien de ses légendes, qu'elle transmet par tradition. Le volapük, l'espéranto, l'ido, le novial sont tous morts, bien plus que les langues anciennes, parce que leurs créateurs n'ont jamais élaborés de légendes en espéranto. »

Jean Rostand
Jean Rostand
1894-1977
Écrivain et biologiste français
S
9 langues

« L’unité de l’espèce humaine appelle l’unité de langage... J’espère que le moment n’est pas loin où tous les hommes pourront communiquer entre eux par l’Espéranto.
C’est avec une grande satisfaction que je m’associe à tous ceux qui souhaitent de voir se généraliser l’étude d’une seule langue internationale, capable de faciliter les échanges culturels entre les nations. Je ne doute pas qu’en travaillant pour la diffusion de l’espéranto, on ne travaille aussi pour une meilleure transmission du savoir et pour la compréhension mutuelle des peuples. »

Paul VI
Paul VI
Giovanni Battista Montini
1897-1978
Pape catholique italien
S
66 langues

« Nous adressons notre salut et notre souhait aux participants du 36ème Congrès International des Espérantistes catholiques. C'est notre souhait sincère que nous valorisons par notre bénédiction apostolique. »

Maryse Bastié
Maryse Bastié
1898-1952
Aviatrice français
S
8 langues

« Dans mes nombreux voyages, j'ai toujours souhaité l'emploi d'une langue internationale commune. L'Espéranto, simple et facile, devrait être obligatoire. »

Franz Jonas
Franz Jonas
1899-1974
Chef d'état autrichien
E
19 langues

Il a salué une conférence de presse internationale en espéranto lors de sa visite officielle à Paris en 1972.

« Bien que la vie internationale devienne toujours plus intense, le monde officiel perpétue les vieilles et inadéquates méthodes de compréhension linguistique. »

Mario Pei
Mario Pei
Mario Pei
1901-1978
Linguiste italien/ américain
S
4 langues

Dans plusieurs de ses œuvres (Par exemple "One Language for the World") le professeur Pei a traité favorablement de l'espéranto. Sa brochure "Wanted: a world language" (1969) reste un des meilleurs moyens d'information en langue anglaise sur l'espéranto; elle est aussi parue en version néerlandaise.

George Orwell
George Orwell
1903-1950
Écrivain anglais
O
85 langues

Orwell détestait l'espéranto et l'a utilisé comme modèle pour la langue bureaucratique Newspeak dans son roman "1984". La formation du mot 'ungood' suit la grammaire du mot espéranto 'malbona' avec un préfixe négatif.

Louis Armand
Louis Armand
1905-1971
Ingénieur français
S
7 langues

« Je confesse très volontiers l'ampleur des services que pourrait rendre l'usage d'une langue auxiliaire et je ne suis pas du tout de ceux qui refusent l'espéranto en prétextant que c'est une langue artificielle. »

Willy Brandt
Willy Brandt
1913-1992
Homme politique social-démocrate, Prix-Nobel de la Paix allemand
S
63 langues

« Aux participants du XLIIIe congrès universel des travailleurs espérantistes, j'adresse mes cordiales salutations. Je me réjouis du grand nombre d'hôtes d'Europe et d'autres continents réunis à Augsbourg. Le but de l'intercompréhension pacifique au-delà des conceptions diverses et des frontières mérite le soutien de toutes les forces spirituelles et politiques.
Les succès de l'Espéranto sont reconnus par l'UNESCO. Que l'ONU veuille bien insister avec efficacité pour que l'on poursuive l'œuvre commencée par le Docteur Zamenhof. »

François Mitterrand
François Mitterrand
1916-1996
Homme politique socialiste, chef d'état français
S
59 langues

« [...] Je me permets de vous préciser que mes amis parlementaires ont déposé lors de la précédente session de l’Assemblée Nationale une proposition de loi tendant à inclure la langue internationale espéranto dans l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur comme langue à option.
Si les Français m’accordent leur confiance, je demanderai au Gouvernement de soumettre au Parlement cette proposition de loi.
Promesse électorale 1981 »

Jean-Paul II
Jean-Paul II
Karol Józef Wojtyła
1920-2005
Pape catholique polonais
S
104 langues

A plusieurs reprises il a exprimé sa sympathie à l'espéranto, qu'il a utilisé à partir de 1994 pour sa bénédiction "Urbi et Orbi" avec 51 autres langues.

Per Denez
Per Denez
Pierre Denis
1921-2011
Écrivain breton
S
6 langues

« Parce que militant breton, j'ai appris l'espéranto. Et je ne cesse de m'étonner du peu d'intérêt de notre mouvement - dans son ensemble - pour ce qui est un excellent et pratique moyen de communication. En tant que linguiste, j'admire l'espéranto, Zamenhof a fait là une création de génie. Je trouve cette langue belle et harmonieuse. On en apprend les bases en 16 règles de grammaires et 15 jours de travail : excellent investissement.
Pourquoi Roparz Hemon, créateur de la revue "Gwalarn" en 1925], dans son travail d'ouverture de la Bretagne au monde, a-t-il choisi l'espéranto ? Alors qu'il pratiquait parfaitement l'anglais. La raison en est simple! parce que l'espéranto, à la différence de l'anglais ou du français, n'est le vecteur d'aucun impérialisme. Zamenhof n'avait pas seulement voulu créer un moyen de communiquer : l'espéranto était pour lui un symbole et un outil de paix. La "Verda Stelo" (l'étoile verte) brillerait sur un monde plus humain.
"Gwalarn" publia des vocabulaires de base et une petite grammaire. Mais surtout Roparz Hemon créa un supplément espéranto à "Gwalarn" : NordOkcidento" qui parut de 1928 à 1931 [...] tente de faire accepter l'espéranto comme l'une des langues des relations interceltiques, pour mettre fin à l'hégémonie de l'anglais.
J'ai personnellement tiré grand profit de mon apprentissage de l'espéranto : il m'a permis de m'initier à des littératures peu connues : estonienne et ouzbek, par exemple.
Je reste convaincu de l'importance pour nous de l'espéranto. Voilà pourquoi "Hor Yezh" a publié, en 1978, deux dictionnaires et une grammaire rédigés par Erwan Ar Menga. Voilà pourquoi j'ai demandé à mon vieil ami Merwen Runpaot de rédiger un manuel d'espéranto en breton. ("Komprenit an esperanteg! -Komprenu esperanton!", paru en 1993 ). Ensuite est paru un manuel en espéranto pour étudier le breton, traduction de la méthode "Brezhoneg buan hag aes" (La bretona lingvo rapide kaj facile).
Je parlais des littératures avec lesquelles l'espéranto m'a permis de lier connaissance. J'en ai publié des traductions en breton. Une de celles que je préfère est une belle nouvelle "Istor Gunnel" de Pelle Molin. On peut la lire en breton dans le recueil "Pa ne varver ket en aner" (Quand on ne meurt pas pour rien).
Apprenez l'espéranto. Pour recevoir et pour donner. Pour aider à créer un monde de liberté sous le signe de la Verda Stelo.
Article de la revue "Le Peuple Breton", n° 433, janvier 2000. »

Robert Francis Kennedy
Robert Francis Kennedy
1925-1968
Homme politique américain
S
42 langues

« C’est très probable qu’une langue neutre serait plus utile comme moyen de communication entre les diverses nations du monde. L’Espéranto est déjà depuis longtemps l’un des principaux candidats à cette fonction. »

Fidel Castro
Fidel Castro
1926-
Chef d'état cubain
S
104 langues

« Je me considère comme un soldat de l'Espéranto. Peu importe que vous soyez peu nombreux, votre idée vaincra. Elle vaincra car elle est juste. Chaque nation a sa langue, l'humanité doit avoir la sienne, l'espéranto.
Discours au Congrès Universel d'espéranto à la Havane en 1990 »

Lars Forsman
Lars Forsman
????-
Professeur de langues suédois
S
Aucune langue

« Comme professeur de langues, j'étais très sceptique à propos de l'espéranto jusqu'à ce que je me trouve, il y a quelques années, devant un groupe de professeurs d'espéranto afin de faire une conférence sur la pédagogie des langues. Je constatais alors que cette langue que l'on dit "artificielle" était utilisée avec élégance par les participants entre eux et aujourd'hui -- après avoir été professeur depuis quatre ans à l'École Supérieure Populaire de Karlskoga, dans la section Espéranto --, je sais qu'elle fonctionne aussi bien que toute autre langue. »

Noam Chomsky
Noam Chomsky
1928-
Linguiste américain
O
83 langues

Lors d'une conférence sur la grammaire générative, à une questio il a répondu "l'espéranto n'est pas une langue". Cette position de la part d'un éminent linguiste, par ailleurs proche de l'anarcho-syndicalisme a fortement ému les partisans de l'espéranto.

« L'espéranto n'est pas une langue. »

Henriette Walter
Henriette Walter
1929-
Linguiste française
S
3 langues

« Une langue c'est une façon de voir le monde
L'espéranto est une langue très bien faite, tout-à-fait cohérente et basée sur une idéologie humaniste de grande valeur. »

Umberto Eco
Umberto Eco
1932-
Sémioticien italien
S
62 langues

« J’ai étudié la grammaire de l’espéranto - ça ne veut pas dire que j’ai appris à le parler - et j’ai constaté que c’est une langue construite avec intelligence et qui a une histoire très belle.
Les gens continuent à percevoir l'espéranto comme une proposition d'outil. Ils ne savent rien de l'élan d'idéal qui l'anime. Cependant c'est justement la biographie de Zamenhof qui m'a charmé. Il faudrait mieux faire connaître cet aspect des choses!... Le côté historique et idéologique de l'espéranto reste fondamentalement méconnu. »

Claude Hagège
Claude Hagège
1936-
Linguiste français
S
6 langues

Sans être espérantiste lui-même - il estime qu’une langue fabriquée ne contient pas suffisamment d’objets culturels - M. Claude Hagège a rappelé que le souhait des promoteurs de l’espéranto était qu’une langue fût utilisée dans le monde entier sans porter les valeurs d’un pays en particulier. Tel n’est pas le cas de l’anglo-américain, langue de la plus grande puissance du monde. Depuis le déclin de l’Union soviétique, qui constituait un autre pôle d’attraction-répulsion, l’influence de cette langue est de plus en plus forte. La seule réponse valable à cette évolution réside dans une éducation multilingue précoce.

« L’anglo-américain est devenu un espéranto de facto. On pourrait s’en réjouir mais sa prédominance a des conséquences culturelles et économiques défavorables aux pays non anglophones. L’Europe s’est en quelque sorte fait "hara kiri" en acceptant l’aide des États-Unis. Depuis, son territoire est largement ouvert à l’anglo-américain.
Audition sur la politique linguistique en Europe par la COMMISSION DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES de l’ASSEMBLÉE NATIONALE, mercredi 31 mars 1999, séance de 10 heures, sous la présidence de M. Jack Lang.
C¹est dans sa facture une langue que l'on peut considérer comme une des grandes langues de l’Europe. Je pense que l'espéranto est une solution parmi d’autres..... Ce n’est la langue d’aucune nation, d'aucun État. Et c'était du reste l'idée de son inventeur. Zamenhof, en 1887, l'avait dit dès cette époque, quand il a publié le premier livre qui proposait l'espéranto. On le sait depuis longtemps donc, l'espéranto a pour lui, avait pour lui, a toujours pour lui, de ne pas être la langue d'une nation et d'un peuple, encore moins d'un État au sens hégélien du terme, ce qui sont des traits plutôt favorables. »

Pelé
Pelé
Edison Arantes do Nascimento
1940-
Footballeur brésilien
S
69 langues

« L’espéranto sera très utile en général pour les sportifs, pour les rapprocher et leur faciliter des relations amicales et sportives. »

Paulo Coelho
Paulo Coelho
1947-
Écrivain brésilien
U
58 langues

« Au début, il s'était intéressé à l'espéranto, puis aux religions, et pour finir à l'alchimie. Il savait parler l'espéranto, entendait parfaitement les diverses religions, mais ce n'était pas encore un alchimiste.
Extrait de "l'Alchimiste", 1989 »

Ramón Barea
Ramón Barea
Ramón Barea
1949-
Cinéaste espagnol
U
1 langue

Dans son film "El coche de pedales" (2004) le père du protagoniste est un professeur d'espéranto et on y entend des dialogues dans la langue Internationale.

Michael Jackson
Michael Jackson
1958-2009
Musicien pop homme de spectacle et danseur américain
U
141 langues

Après la chute du Mur de Berlin, Michael Jackson a choisi, pour faire progresser la paix, d'utiliser l'espéranto dans son album HIStory, et aussi le symbole de la langue internationale de l'étoile à cinq branches, ce symbole vert comme l'espoir.

Michel Onfray
Michel Onfray
1959-
Philosophe français
S
16 langues

« L’espéranto propose d’habiter une langue universelle, cosmopolite, globale qui se construit sur l’ouverture, l’accueil, l’élargissement ; elle veut la fin de la malédiction de la confusion des langues et l’avènement d’un idiome susceptible de combler le fossé de l’incompréhension entre les peuples ; elle propose une géographie conceptuelle concrète comme antithèse à la religion du territoire; elle parie sur l’être comme généalogie de son ontologie et non sur l’avoir ; elle est le vœu d’une nouvelle Grèce de Périclès pour l’humanité entière - car était grec quiconque parlait grec : on habitait la langue plus qu’un territoire - ; elle est la volonté prométhéenne athée non pas d’égaler les dieux, mais de faire sans eux, de quoi prouver que les hommes font l’histoire - et non l’inverse. »

Sonja Elen Kisa
Sonja Elen Kisa
1978-
Traductrice canadienne
EC
15 langues

Traductice professionnelle de l'anglais et de l'espéranto, blogueuse espérantiste, elle a inventé la langue Tokipona, qui est une langue simple suivant la pensée du taoïsme.

Daniel Tammet
Daniel Tammet
1979-
Écrivain autiste de haut niveau britannique/ français
C
24 langues

Selon ses dires il parlerait 11 langues dont l'espéranto. Il a appris l'islandais en 10 jours pour gagner un pari. Il a créé plusieurs langues construites.

« Je trouve l'espéranto tout-à-fait inadéquat. D'abord je pense que son aspect est horrible. D'autre part il ressemble à du latin haché ou une forme bâtarde d'espagnol et d'autre part les divers signes diacritiques le rendent inapte pour son entrée entre les langues informatiques, les traitements de texte et internet qui est l'outil de communication le plus important du monde.
MAIS, et c'est un mais d'importance, je respecte l'espéranto et l'héritage de Zamenhof. Je reconnais pour le moins qu'il y a des imperfections dans TOUTES les langues naturelles et artificielles, mais qu'elles sont surmontables. Les hommes sont des êtres intelligents, au moins leurs capacités mentales sont considérables et des défauts techniques mineurs dans une langue ne signifient pas nécessairement qu'elle ne convient pas. »

légende des abréviations utilisées
  •      S: Soutien
  •      E: Espérantiste
  •      U: Utilisateur
  •      N: locuteur Natif
  •      NE: Espérantiste locuteur Natif
  •      I: Inspirateur
  •      O: Opposant
  •      C: partisan d'une autre langue Construite
  •      EC: Espérantiste, créateur ou partisan d'une autre langue Construite
Le nombre de langues est celui des articles que l'on peut trouver dans Wikipedia
  •      C: Un partisan d'une langue Construite est une personnalité éminente d'une langue construite autre que l'espéranto (Johann Martin Schleyer, Louis Couturat, Richard Berger, André Martinet), et qui parfois ont été espérantistes auparavant (Louis de Beaufront, Wilhelm Ostwald)
  •      E: est Espérantiste toute personne qui ayant appris la langue, a participé activement au mouvement espérantiste, a écrit dans cette langue, fait de la propagande, l'a étudié, etc.
  • "écrivain, E" signifie qu'il s'agit d'une personne qui a écrit dans une langue nationale et en espéranto
    "écrivain E" signifie qu'il s'agit d'une personne qui a écrit principalement en espéranto est s'est fait connaître pour cela
  •      EC: Des Espérantistes qui ont un moment donné ont créé ou soutenu une autre langue Construite, même s'ils sont restés en contact avec l'espéranto (Daniel Tammet, Sonja Elen Kisa)
  •      I: un Inspirateur est quelqu'un qui par sa pensée a influencé l'idée de langue internationale.
  •      N: un locuteur Natif est quelqu'un qui a appris l'espéranto dans son enfance, même, si par la suite, il ou elle n'a pas participé au mouvement espérantiste. (George Soros, Zsuzsa Polgár)
  •      NE: Espérantiste locuteur Natif est une persone qui a appris l'espéranto dans son enfance puis a participé activement au mouvement espérantiste
  •      O: un Opposant est quelqu'un qui au moins une fois a exprimé une opinion défavorable à l'espéranto (George Orwell, Noam Chomsky, John Ronald Reuel Tolkien) même s'ils ne sont pas restés sur cette position par la suite.
  •      S: Soutien est une personnalité éminente qui au moins une fois, parfois à plusieurs reprises voire avec opiniâtreté a exprimé publiquement une opinion favorable à l'espéranto, a plaidé pour cette cause dans des sphères internationales (SDN, ONU, UNESCO, ...)
  •      U: Des Utilisateurs sont des personnalités qui ont au moins une fois utilisé l'espéranto dans l'une de leurs œuvres (Charlie Chaplin, Michael Jackson, Leslie Stevens, Ramón Barea)

  • Liens externes[modifier | modifier le code]

    • Citations collectées par C. Bertin (fr)
    • Citations collectées sur le site du parti socialiste français
Page suivante : Liste →