Espérantiste de l'année

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stefan MacGill, espérantophone de l’année 2016
Chuck Smith, espérantophone de l’année 2015
Mireille Grosjean, espérantophone de l’année 2014

Chaque année depuis 1998, la revue La Ondo de Esperanto, décerne en accord avec un jury international le titre honorifique d’Espérantiste de l'année (en espéranto : Esperantisto de la Jaro), qui récompense l'action du titulaire en faveur de la langue internationale espéranto. Le titre est attribué en janvier pour les actions menées l’année passée.

Liste des espérantistes de l’année[modifier | modifier le code]

Année Espérantiste Pays d’origine Raison de la distinction
2016 Stefan MacGill[1] Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Mise en place des séminaires d’initiation à la participation (Aktivula Maturigo, AMO) dans plusieurs pays et information concernant les activités en lien avec l’espéranto
2015 Chuck Smith[2] Drapeau des États-Unis États-Unis Promotion et usage de l’espéranto sur l’Internet, par la création d’un cours d’espéranto sur Duolingo
2014 Mireille Grosjean Drapeau de la Suisse Suisse Organisation du 5e congrès d’espéranto d’Afrique, travail actif au sein de ILEI, préparation du troisième colloque international sur l’enseignement de l’espéranto
2013 Mark Fettes Drapeau du Canada Canada Participation à la fondation ESF qui finance entre autres Lernu!, Edukado.net, NASK, etc. et le regain d’énergie apporté à l’Association mondiale d’espéranto
2012 Peter Baláž Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Participation à des projets internet, édition de livres et CD sur et en espéranto, énergie insufflée au mouvement jeune
2011 Dennis Keefe (eo) Drapeau des États-Unis États-Unis Diffusion de l’espéranto en Chine à un niveau universitaire
2010 Katalin Kováts (eo) Drapeau de la Hongrie Hongrie Travail accompli en lien avec les examens CECRL et le site Edukado.net (eo)
2009 Alexandre Korjenkov (eo) Drapeau de la Russie Russie Publication du livre Homarano concernant la vie, les écrits et idées de Zamenhof
2008 Ilona Koutny Drapeau de la Hongrie Hongrie Conduite des études interlinguistiques à l'Université Adam Mickiewicz (UAM) à Poznań.
2007 Peter Zilvar (eo) Drapeau de l'Allemagne Allemagne Action à Herzberg am Harz, la ville de l'espéranto
2006 Bertilo Wennergren Drapeau de la Suède Suède Ouvrage de grammaire Plena Manlibro de Esperanta Gramatiko
2005 Povilas Jegorovas (eo) Drapeau de la Lituanie Lituanie Organisation exemplaire du 90e congrès mondial d'espéranto, notamment communication à destination du grand public
2004 Helmar Gunter Frank (eo) Drapeau de l'Allemagne Allemagne Président reconnu pour la coordination des actions de l’Académie internationale des sciences de Saint-Marin
2003 Dafydd ap Fergus (eo) Drapeau du Pays de Galles Pays de Galles Travail d’information très actif au centre de communication de Bruxelles
2002 Michel Duc-Goninaz Drapeau de la France France Révision du dictionnaire Plena Ilustrita Vortaro
2001 Osmo Buller Drapeau de la Finlande Finlande Mise en place de communiqués informatifs fréquents pour l’Association mondiale d'espéranto, diffusion de l’espéranto en Chine et Lituanie
2000 Hans Bakker (eo)
Mauro La Torre (eo)
Jouko Lindstedt (eo)
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la Finlande Finlande
H. Bakker : actions en faveur de l’espéranto en Afrique
M. La Torre : projet Interkulturo avec près de 2000 membres
J. Lindstedt : organisation de séminaires concernant de Manifeste de Rauma et le Hejma vortaro
1999 Keppel Enderby (eo) Drapeau de l'Australie Australie Participation active en tant que président de l’Association mondiale d’espéranto, en direction des espérantistes et du grand public
1998 William Auld Drapeau de l'Écosse Écosse Nommé au prix Nobel de littérature, projet de traduction de Tolkien en espéranto
Remarques
  • En 2000, trois candidats reçurent un nombre égal de voix.
  • En 2001, Osmo Buller et Claude Piron ont reçu encore une fois le même nombre de voix mais en accord avec le règlement Osmo Buller l'emporta car il avait été proposé par un plus grand nombre de personnes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (eo) Page du concours avec tous les résultats et les interviews des lauréats