István Ertl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

István Ertl (né en 1965) est un espérantiste d’origine franco-hongroise habitant au Luxembourg.

Vie privée[modifier | modifier le code]

István Ertl est enseignant, traducteur et interprète. Il travaillait en 2002–2003 au poste d’information du réseau européen contre le racisme à Bruxelles, et en 2003 est devenu le premier traducteur magyarophone à la Cour des comptes européenne.

Actions en faveur de l’espéranto[modifier | modifier le code]

István Ertl a appris l’espéranto en autodidacte en 1977 et a suivi un cours par correspondance en 1980 avec Georgi Mihalkov (eo). Il a enseigné l’espéranto en 1986 et 1987 à Caltagirone, en Sicile, où il y a cofondé le club local, Verda aglo (« aigle vert »). Il a également enseigné de 1986 à 1988 dans les « cours pirates » hongrois et a enseigné la littérature espérantophone à l’Université Loránd Eötvös de Budapest de 1990 à 1991 et à l’Université Adam-Mickiewicz de Poznań à partir de 1999.

Ertl était rédacteur des revues Internacia Pedagogia Revuo (eo) (en 1987–1991), Opus Nigrum (en 1987–1990), Kontakto (en 1990–1991) et Esperanto, l’organe officiel de l’association mondiale d’espéranto, de 1992 à 2001, année à laquelle il a démissionné à la suite d’un désaccord avec certains membres du bureau. En 2003, Ertl fut le cofondateur du journal en ligne Libera Folio. Il était rédacteur pour Literatura Foiro et est l’un des rédacteurs de Beletra Almanako. Dans cette dernière revue, il publie notamment des poèmes en espéranto. C’est un collaborateur constant pour les revues La Ondo de Esperanto et Kontakto et un contributeur occasionnel mais depuis de nombreuses années au journal Monato.

Il est membre du Conseil consultatif de l’association mondiale d’espéranto depuis 2013, a été membre du conseil d’administration de 2004 à 2010 et membre de sa commission chargée des élections, de 2005 à 2008. Il est membre du bureau de IKEL (eo), du comité international pour les libertés ethniques depuis 2015, membre du comité de l’Académie Littéraire d'Espéranto depuis 2007, membre de la commission arbitraire de TEĴA (eo) depuis 2008, ainsi que secrétaire de la Fondation Grabowski (eo) depuis la même année.

Ertl a participé à un stage d’interprétation à l’Institut des traducteurs, interprètes et de relations internationales à Strasbourg et a interprété vers l’espéranto à la même période lors d’évènements à propos de politique linguistique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres originales[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Lajos Tárkony kaj la Budapeŝta Skolo
  • 1990 : Tiu toskana septembro, roman policier, coécrit avec Corrado Tavanti
  • 1994 : Esperanto kaj la estonteca plurlingvismo, discussion avec Umberto Eco, co-écrit avec François Lo Jacomo (eo)
  • 2003 : La Postdomo (eo), roman satirique
  • 2004 : Provizore, recueil de poèmes

Poèmes et prose[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Ek al Leg'! (eo)
  • 1995 : Tempo fuĝas
  • 2000 : Sferoj 10
  • 2001 : Mondoj
  • 2010 : Vizaĝoj

Essais[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Struktura kaj socilingvistika esploro de Esperanto
  • 2009 : Abunda fonto. Memorlibro omaĝe al Prof. István Szerdahelyi
  • 2009 : La arto labori kune. Festlibro por Humphrey Tonkin
  • 2010 : Dek gazetoj

Mémoires[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Hermann: Fragmente / Fragmentoj
  • 2009 : Lee Chong-Yeong, gvidanto nia
  • 2009 : Abunda fonto

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]