François Ducaud-Bourget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François Ducaud-Bourget
Fonctions
Chapelain
Ordre souverain militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte
Prélat d'honneur (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Saint-CloudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Germain Joseph Pierre Marie Maurice DucaudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Distinctions

Germain Joseph Pierre Marie Maurice Ducaud, dit François Ducaud-Bourget[1] ou, plus simplement, François Ducaud, est un prélat et poète français, figure du catholicisme traditionaliste, né à Bordeaux le et mort à Saint-Cloud le .

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Clarté d'Oxford (Rédier), roman (1929)
  • Ma belle morte en robe verte (Le Rouge et le Noir), rythmes (1930)
  • L'ombre sur nos cœurs (Le Rouge et le Noir), roman (1931)
  • Le Cyrénéen (Mercure universel), rythmes (1933)
  • L'Oblation (Mercure universel), rythmes (1933)
  • Sandro l'humilié (Feuilles vertes, rythmes (1936)
  • Notre Dame de Haute Mort (Matines), rythmes (1936) - Prix Heredia de l'Académie française en 1939
  • Revue Mâtines regroupant des œuvres d'écrivains catholiques de poésie et d'art, fondée en 1936 avec l'Association : Union Universelle des écrivains catholiques
  • Interludes pour le temporal, Paris, Jean-Renard, 1941 - Prix Jules-Davaine de l’Académie française en 1942
  • La vie méprisée de Jehane de France, suivi de Médailles d'Annonciade, 1941, 64 pages sous couv. ill., 110 x 185 mm. Collection catholique, Gallimard, (ISBN 2-07-022042-7)
  • Tristan d'Automne et Poésies 1946 - Prix Saint-Cricq-Theis de l’Académie française en 1948
  • Claudel est-il un écrivain catholique ?, 1950.
  • Claudel, Mauriac et cie catholiques de littérature, avec par Lefevre Luc J. et Valentin-Breton R. P., 1951.
  • Faux témoignages chrétiens, 1952.
  • Louis dauphin de France. le fils du bien-aimé, 1961.
  • La Maçonnerie noire ou La vérité sur l'intégrisme, Éd. Nicolas Imbert, Niort, 1974
  • Les précurseurs, 1978.
  • Orée, 1980.
  • Catéchisme à l'usage des catéchistes, 1983.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. De l'usage des noms de ses deux parents.
  2. Mgr Ducaud-Bourget, le squatter de Dieu, Yvonne Desmurs-Moscet
  3. Jacques Le Carpentier
  4. Philippe Ariotti, coprésentateur Libre Journal Cinéma 1984 - Le Royaume de Dieu - (Création) Salle Pleyel puis au Théâtre Tristan Bernard (Le rôle du Fou)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thibaud Chalmin, Une affaire d'Église : les débuts de l'occupation de Saint-Nicolas-du-Chardonnet (27 février - 4 juillet 1977), Mémoire de Maîtrise sous la direction de Jean-Marie Mayeur, Université Paris Sorbonne-Paris IV, 1994, 349 pages, [lire en ligne].
  • Yvonne Desmurs-Moscet, Mgr Ducaud-Bourget, le squatteur de Dieu, Nouvelles éditions latines, 1990.
  • André Figueras, Saint-Nicolas du Chardonnet - Le Combat De Mgr Ducaud-Bourget, Chiré, 1977.

Banques de données[modifier | modifier le code]