Fernando Rifan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fernando Rifan
Image illustrative de l'article Fernando Rifan
Mgr Rifan distribuant l'Eucharistie.
Biographie
Nom de naissance Fernando Arêas Rifan
Naissance
São Fidélis (Brésil)
Ordination sacerdotale , par
Mgr Antônio de Castro Mayer
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale , par
la card. Castrillon Hoyos
Administrateur apostolique de l'Administration apostolique personnelle Saint-Jean-Marie-Vianney
Depuis le
Précédent Licinio Rangel
Administrateur apostolique coadjuteur de l'Administration apostolique personnelle Saint-Jean-Marie-Vianney
Évêque titulaire de Cedamusa
Depuis le

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Fernando Rifan, né à São Fidélis, Brésil, le 25 octobre 1950 est un prélat catholique, supérieur de l'Administration apostolique personnelle Saint-Jean-Marie-Vianney et évêque titulaire de Cedamusa[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Un prêtre dissident[modifier | modifier le code]

Ordonné prêtre pour le diocèse de Campos le 8 décembre 1974, diocèse où l'évêque, Antônio de Castro Mayer refusait la mise en place des réformes mises en place par Paul VI en matière de liturgie. Suite à la retraite de ce dernier le et à l'arrivée d'un évêque décidé à mettre en place les dites réformes dans le diocèse, Fernando Rifan rejoint son ancien évêque dans son combat pour la liturgie traditionnelle et l'Union sacerdotale saint-Jean-Marie-Vianney dont il devient le supérieur.

Suivant Mgr de Castro-Mayer, il est présent en tant que prêtre assistant lors des consécrations épiscopales du 30 juin 1988 à Écone réalisée par ce dernier et Mgr Lefebvre, contre l'avis du pape Jean-Paul II, encourant ainsi l'excommunication latae sententia.

Réconciliation avec Rome[modifier | modifier le code]

Au tournant des années 2000, Rome affiche sa volonté de mettre un terme au schisme causé par les ordinations épiscopales de 1988, et la FSSPX et l'Union sacerdotale Saint-Jean-Marie-Vianney. Si les négociations n'aboutissent pas avec la FSSPX, Mgr Licinio Rangel décide lui de les continuer. Le 15 août 2001, il adresse une lettre d'union au Pape, qui lui répond le 25 décembre de la même année en créant l'administration apostolique Saint-Jean-Marie-Vianney.

Compte tenu de la fatigue de l'évêque, le pape l'autorise à choisir Fernando Rifan comme évêque coadjuteur. Ce dernier est sacré le 18 août 2002 par le cardinal Castrillon Hoyos et Mgr Rangel. À la mort de celui-ci le 16 décembre suivant, il lui succède en tant que supérieur de l'administration apostolique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]