Fraternité sacerdotale Saint-Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fraternité sacerdotale Saint-Pierre
Fraternitas Sacerdotalis Sancti Petri (la)
Coat of Arms of FSSP.svg
Blason de la Fraternité Saint-Pierre

Repères historiques
Fondation 1988 (il y a 28 ans)
Fondateur(s) Josef Bisig et un groupe de prêtres
Fiche d'identité
Église Catholique
Courant religieux Traditionaliste
Dirigeant John Berg
Localisation une trentaine de pays
Sur Internet
Site internet http://www.fssp.org
Pages connexes http://www.fssp.fr

La Fraternité sacerdotale Saint-Pierre abrégée en FSSP (Fraternitas Sacerdotalis Sancti Petri en latin) est une société de vie apostolique catholique traditionaliste de prêtres et de séminaristes en communion avec le Saint-Siège. Elle a été fondée en 1988 par Josef Bisig et plusieurs anciens membres de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X qui ont refusé la situation de schisme de celle-ci provoquée par des consécrations illicites.

Fondation[modifier | modifier le code]

La Fraternité sacerdotale Saint-Pierre a été fondée le en l'Abbaye de Hauterive en Suisse par une douzaine de prêtres et de séminaristes, anciens membres de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X qui ont refusé la situation de schisme de celle-ci provoquée par des consécrations illicites[1],[2]. Peu de temps après sa fondation et grâce à l'aide du cardinal Joseph Ratzinger, elle a été accueillie par Mgr Joseph Stimpfle, évêque d'Augsbourg en Allemagne, au sanctuaire marial bavarois de Wigratzbad.[réf. nécessaire]

Le , la commission pontificale Ecclesia Dei accorda l'usage des livres liturgiques de 1962[3]. D'abord accordées à titre expérimental, puis revues en détail par le Saint-Siège en 1999 et par le chapitre général de la fraternité en 2000, les constitutions de la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre ont été approuvées définitivement le par le Saint-Siège.[réf. nécessaire]

Organisation[modifier | modifier le code]

Messe célébrée par un prêtre de la FSSP à l'église San Simeone Piccolo de Venise en Italie

La Fraternité sacerdotale Saint-Pierre est implantée dans 121 diocèses dans plus de 20 pays. En date d'octobre 2015, elle compte 421 membres dont 257 sont incardinés[4]. La maison générale de la fraternité est située à Fribourg en suisse depuis 2003. La fraternité possède deux séminaires, un à Wigratzbad en Allemagne et l'autre à Denton aux États-Unis. En tout, la fraternité offre la messe dans 219 lieux de culte[4].

La confraternité Saint-Pierre est une confrérie laïque associée à la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre. En date d'octobre 2015, elle comprend 4 961 membres dont 831 francophones, 821 germanophones et 3 309 anglophones[4].

Districts et régions[modifier | modifier le code]

La Fraternité sacerdotale Saint-Pierre est divisée en trois districts et en deux régions. Les trois districts sont le district d'Amérique du Nord, le district de France et le district germanophone[5].

District d'Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

La FSSP est présente dans 34 diocèses aux États-Unis et 7 au Canada[6]. De 2008 à 2015, l'abbé Eric Flood est le supérieur du district d'Amérique du Nord[7]. En juillet 2015, lui succède l'abbé Gerard Saguto[8]. Le siège du district nord-américain est situé à Elmhurst (en) en Pennsylvanie[6].

Canada[modifier | modifier le code]

La FSSP est présente dans sept diocèses canadiens dans les provinces de l'Alberta, de la Colombie-Britannique, de l'Ontario et du Québec. Ces diocèses sont ceux de Calgary, d'Edmonton, de Montréal, d'Ottawa, de Québec, de Saint Catharines et de Vancouver[6].

États-Unis[modifier | modifier le code]
Intérieur de l'église de l'Immaculée Conception d'Omaha (en) au Nebraska desservie par la FSSP

La FSSP est présente dans 34 diocèses aux États-Unis dans les États de l'Arizona, de l'Arkansas, de Californie, du Colorado, du Dakota du Sud, de la Floride, de Géorgie, de l'Idaho, de l'Illinois, de l'Indiana, du Kentucky, du Minnesota, du Nebraska, du New Jersey, de l'Oklahoma, de l'Ohio, de Pennsylvanie, du Texas. de la Virginie et de Washington[6].

District de France[modifier | modifier le code]

L'apostolat de la FSSP à Perpignan
Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers apostolats de la FSSP en France ont été créés en septembre 1988 avec l'abbé Denis Coiffet comme premier supérieur de district. Les premières communautés s'établirent d'abord à Lyon, à Narbonne, à Perpignan et à Versailles et, par la suite, à Paris, à Strasbourg, à Besançon et à Saint-Étienne. La première ordination sacerdotale conférée dans une église desservie par la fraternité et selon la forme tridentine du rite romain a eu lieu le et célébrée par le cardinal Albert Decourtray, archevêque de Lyon.[réf. nécessaire] Suite à cela, la FSSP s'implante à Nantes, à Épinal, à Périgueux et à Le Mans. En 2000, l'abbé Xavier Garban devient le supérieur du district. Sous sa direction, la fraternité s'implante à Dijon, à Toulon, à Montélimar, à Le Chesnay et à Belfort, puis, plus tard, à Bordeaux. En septembre 2006, l'abbé Vincent Ribeton est nommé supérieur du district. Sous sa direction, la fraternité s'implante à Tarbes et à Mâcon, puis, à Lons, à Caen, à Tours, à Bourges, à Meaux, à Valence, à Annecy et à Lourdes. En septembre 2014, la maison du district de France de la FSSP, jusqu’alors située à Brannay, a été transférée à Bourges. En juillet 2015, l'abbée Benoît Paul-Joseph devient le supérieur du district.

Tu es Petrus[modifier | modifier le code]

Le district de France de la fraternité publie depuis octobre 1988 un bulletin bimestriel nommé Tu es Petrus qui devint progressivement une revue bimestrielle[9]. En janvier 2007, la revue adopta une nouvelle formule avec une maquette désormais en couleurs. La revue est édités par la Société des amis de la Fraternité Saint-Pierre basée à Brannay.

District germanophone[modifier | modifier le code]

Intérieur de l'église Saint-Sébastien de Salzbourg en Autriche desservie par la FSSP
Histoire[modifier | modifier le code]

De 2003 à 2015, l'abbé Axel Maussen (en) est supérieur du district germanophone. En juillet 2015, lui succède l'abbé Bernhard Gerstle[8].

Liste des supérieurs généraux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Déclaration d'intention des fondateurs, 2 juillet 1988 : éclaircissement », sur Fraternité sacerdotale Saint-Pierre,‎ (consulté le 21 juin 2016)
  2. « Acte de Fondation, 18 juillet 1988 », sur Fraternité sacerdotale Saint-Pierre,‎ (consulté le 21 juin 2016)
  3. « Décret de la Commission Ecclesia Dei, 10 septembre 1988 : décret », sur Fraternité sacerdotale Saint-Pierre,‎ (consulté le 21 juin 2016)
  4. a, b et c « Quelques chiffres... », sur Fraternité sacerdotale Saint-Pierre (consulté le 21 juin 2016)
  5. « Organigramme », sur Fraternité sacerdotale Saint-Pierre (consulté le 21 juin 2016)
  6. a, b, c et d (en) « FSSP Apostolates and Locations », sur The Priestly Fraternity of Saint Peter: North American District (consulté le 21 juin 2016)
  7. Site officiel (en anglais) du District d'Amérique du Nord de la FSSP.
  8. a et b « Un nouveau supérieur pour le district de France de la Fraternité Saint-Pierre », sur La Croix.com,‎ (consulté le 23 juin 2015).
  9. « Historique du District de France : Deus providebit ! Dieu y pourvoira ! », sur Fraternité sacerdotale Saint-Pierre (consulté le 21 juin 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]