Parlement de Navarre (Pau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parlement de Navarre.
Parlement de Navarre
Parlement de Navarre de Pau 2.jpg
Le Parlement de Navarre
Présentation
Destination initiale
Palais de justice
Destination actuelle
Antenne du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques
Construction
Propriétaire
Conseil général des Pyrénées-Atlantiques
Localisation
Pays
Région
Division administrative
Subdivision administrative
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
voir sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Pyrénées-Atlantiques
voir sur la carte des Pyrénées-Atlantiques
Red pog.svg

Le Parlement de Navarre est l'ancien palais de justice de Pau qui a accueilli le parlement de Navarre et du Béarn à partir de 1620. Construit en 1585, il est situé en face du château de Pau et est désormais utilisé par le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques.

Histoire[1][modifier | modifier le code]

Un ancien palais de justice[modifier | modifier le code]

Carte des Parlements en 1789

Le parlement de Pau ou parlement de Navarre séant à Pau était un parlement d'Ancien Régime créé par le roi de France, Louis XIII, en 1620 à la suite du rattachement du Béarn et de la Basse-Navarre, des vallées d'Andorre et du Donezan à la couronne de France[2]. Son ressort comprenait la Basse-Navarre, la Soule et le Béarn. Il était l’héritier de divers conseils établis par les princes de Béarn depuis le XIe siècle (Cour plénière, Cour majour et Conseil souverain). Il était composé du Conseil souverain de Béarn et de la chancellerie de Navarre.

Le ressort du nouveau parlement était l’un des plus restreints du royaume : Béarn, Navarre puis Soule à partir de 1691 au détriment de la Cour de Guyenne. Son extension était en effet limitée par celle de ses puissants voisins, le Parlement de Toulouse et le Parlement de Bordeaux, même si d’autres projets de rattachement au Parlement de Navarre séant à Pau (tels sénéchaussée des Lannes, pays de Labourd, comté de Bigorre et sénéchaussée de Rivière-Basse) ont été envisagés[3].

Le Parlement de Navarre a été implanté en 1620 dans l'ancien palais de Justice construit en 1585 sous l'ordre d'Henri IV[4], et sur l'emplacement de la maison des évêques de Lescar et du cimetière Saint-Martin. Le bâtiment principal fut incendié en 1716. Malgré un projet de reconstruction en bordure de la Place Royale, il fut rebâti sur le même emplacement dès 1722. Pierre de Marca a été nommé président de ce parlement par Louis XIII en 1621.

La tour du Parlement[modifier | modifier le code]

La tour qui côtoie le Parlement est, quant à elle, un vestige de l'ancienne église Saint-Martin de Pau[5]. Il s'agit du clocher de cette église détruite en 1884 pour laisser place à une église plus grande à l'est de ce site. Le clocher de l'église avait déjà été démoli jusqu'au premier étage en 1794, il fut rebâti ensuite en bois en 1805 avant d'être reconstruit complètement vers 1870 lors de l'édification de la nouvelle église. Cet ancien clocher est, désormais, souvent considéré comme la tour du Parlement de Navarre.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Abandonné après la construction de l’actuel Palais de Justice en 1856, il connut de nombreuses vicissitudes devenant successivement une école primaire, un musée, un dépôt pour les archives départementales et même de magasin pour l'habillement militaire[6]. Il fut finalement racheté et restauré pour abriter le Conseil général du département à partir de 1927. En 2000, le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques acheva la construction du nouvel hôtel de département en contrebas du château de Pau. Depuis, le Parlement de Navarre accueille l'assemblée départementale ainsi que différentes réunions de travail.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.pau.fr/cms_viewFile.php?idtf=1162&path=ae%2F1162_508_Pau-zppaup-RP04_AnalysePatrimoineBati.pdfE
  2. Pierre de Marca, Antiquités du Béarn, imprimerie É. Vignancour, Pau, 1846, p. 21 (lire en ligne)
  3. Anne Zink, Pays ou Circonscriptions : Les collectivités territoriales de la France du Sud-Ouest sous l’Ancien Régime, Publications de la Sorbonne, , 375 p. (ISBN 2-85944-389-4), p. 76-79
  4. Petite histoire de Pau, Dr A. Saupiquet, p43
  5. http://www.pau.fr/cms_viewFile.php?idtf=1364&path=d4%2F1364_360_fichier-des-immeubles.pdf
  6. Magazine Le Festin, Hors-Série Pau et ses alentours, p31

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Interdiction des danses par le Parlement de Navarre au XVIIIe siècle, dans Bulletin de la Société archéologique, historique littéraire & scientifique du Gers, 1954-07, p. 285 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]