Archaïsme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant la linguistique
Cet article est une ébauche concernant la linguistique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

En linguistique, un archaïsme Prononciation du titre dans sa version originale Écouter (du grec ancien: ἀρχαϊκός, archaïkós, 'vieilli', qui devient ἀρχαῖος, archaîos, 'depuis le début, ancien') est un emploi lexical ou grammatical passé de mode, qui n'est plus d'usage depuis fort longtemps[1].

Usage[modifier | modifier le code]

Les archaïsmes sont plutôt rencontrer en la poésie, les lois, la philosophie, la science, la technologie, la géographie, et l’écriture et le parole rituel. Les archïsmes sont maintenus en vie par ces usages rituels et littéraires, et par l’étude de la littérature ancienne. Devraient-ils rester reconnus, ils peuvent être relancés. Aussi, parce que la vitesse de l’avancement scientifique et technologique est très rapide, les entrées lexicales pour ces domaines sont tombés en désuétude relativement rapidement.

Aussi, il y a un désir d’invoquer un anciên age, par l’utilisation des toponymes archaïques ; cet usage est utilisé pour donner un sous-texte politique ou émotionel, ou quand le nouveau toponyme n’est pas reconnu par tous (par example : ‘Perse’ plutôt que Iran, et ‘Madras’ plutôt que Chennai). Donc, un restaurant qui essaie de conjurer les associations historiques peut-être utiliser le nom ‘Vieux Bombay’ ou fait référence à la ‘cuisine Perse’ au lieu d’utiliser le toponyme moins vieux. Un exemple pour noter est le nom de la compagnie aerienne Cathay Pacific, qui utilise le nom archaïque 'Cathay' (qui signifie la Chine).

L'avancée de l'industrialisation, de l'urbanisation et de l'informatisation de la vie quotidienne fait considérablement évoluer le langage et le vocabulaire contemporains. Les archaïsmes obéissent généralement à un continuum, mais il est possible de dégager deux grands mouvements : dans un premier temps, ils perdent leur usage courant, puis sont considérés comme des archaïsmes. Cette règle n'est toutefois pas systématique, et on assiste quelquefois à la résurgence de mots anciens, qui reviennent en usage. Ainsi, le mot ridicule était au XVIIe siècle considéré comme étant un mot vieilli. La perte d'usage peut résulter d'évolutions techniques (disparition d'une technique, d'un métier) mais elle obéit souvent à des cas particuliers qu'il n'est pas possible de catégoriser. P. Zumthor cite ainsi le cas du mot goupil, progressivement remplacé par renard, celui-ci, inspiré du roman de Renart ayant pu être jugé plus distingué d'usage[2].

Outre ces archaïsmes lexicaux, P. Zumthor cite aussi les archaïsmes de prononciation, tels que l'emploi de certaines liaisons ; de graphie tels que hostellerie ; grammaticaux ; et enfin syntaxiques.

Archaïsmes québecois[modifier | modifier le code]

La langue française au Québec (et au Canada en général) a été relativement isolée depuis 1763 ; en 1763, la Grande Bretagne a gagné la Guerre de Sept Ans, et a commencé l'occupation du Bas-Canada. Ainsi, il y a des archaïsmes québecois qui n'existe pas en français métropolitain.

Exemples[modifier | modifier le code]

Par exemple, le mot couple est utilisé en français metropolitain comme un nom masculin (un couple, marié ou pas marié), mais au Québec il est également utilisé comme un nom féminin; voir le phrase une couple de semaines (quelques semaines en français metropolitain). Cela ressemble à un anglicisme, mais en réalité c’est un usage d'un français archaïque.

Aussi, il y a aussi des mots qui sont utilisés au Québec qui simplement ne sont pas utilisés en France — ils sont des vestiges d'une époque antérieure[3]. Par example :

  • Le verbe achaler, au lieu de importuner
  • Le substantif catin, au lieu de poupin
  • Le substantif couverte, au lieu de couverture

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir définition du Littré
  2. Zumthor Paul. Introduction aux problèmes de l'archaïsme Cahiers de l'Association internationale des études françaises, 1967, N°19. pp. 11-26, doi : 10.3406/caief.1967.2328
  3. Walter, Henriette (1929- )., Honni soit qui mal y pense : l'incroyable histoire d'amour entre le francais et l'anglais, Laffont, (ISBN 222108165X, OCLC 823705023, lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]