Vallée de Barétous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barétous.

Vallée de Barétous
Vallée de Barétous vue du pic d'Issarbe (Pyrénées ouest)
Vallée de Barétous vue du pic d'Issarbe (Pyrénées ouest)
Massif Pyrénées
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Communes Aramits, Lanne-en-Barétous, Arette, Ance, Féas et Issor
Coordonnées géographiques 43° 07′ nord, 0° 44′ ouest

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Atlantiques)
Vallée de Barétous

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Vallée de Barétous
Orientation nord-est
Longueur 30 km
Type
Écoulement Vert
Voie d'accès principale D 919

La vallée de Barétous est une vallée des Pyrénées françaises, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Arrosée par le Vert d'Arette et le Vert de Barlanès qui se rejoignent à hauteur d'Aramits pour former le Vert, c'est la plus occidentale des trois principales vallées béarnaises creusant la chaîne des Pyrénées.

Elle se compose de six communes : Aramits, Lanne-en-Barétous, Arette, Ance, Féas et Issor.

Vallée mitoyenne à la vallée d'Aspe, c'est aussi la dernière vallée avant le Pays basque (province de Soule).

Elle communique avec la Haute-Navarre (Isaba, dans la vallée de Roncal) par le col de la Pierre Saint-Martin et finit à Oloron-Sainte-Marie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Barétous apparaît sous les graphies Baratos (1290[1], titres de Béarn[2]), la terre de Baretoos (1376[1], montre militaire de Béarn[3]), Varatoos (1385[1], censier de Béarn[4]) et Barethous (1477[1], titres de la vallée d'Aspe[5]).

Paul Raymond[1] note, en outre, qu’au XVIIIe siècle Barétous était prononcé Barétons.

Son nom est Vath de Varetons en gascon (graphie occitane normalisée).

Histoire[modifier | modifier le code]

La Junte de Roncal est un traité passé entre les bergers français et les bergers espagnols il y a six siècles. Chaque année, on fête et on renouvelle ce traité. Durant une cérémonie, qui a lieu le 13 juillet, à la Pierre Saint-Martin, les bergers se jurent concorde et entraide.

En 1385[1], la vallée dépendait du bailliage d’Oloron.

Dialecte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Aspois-barétounais.

Le parler béarnais de la vallée du Barétous, appelé aspois-barétounais, se distingue du gascon et de son sous-dialecte pyrénéen, par une phonétique caractéristique et des spécificités lexicales[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Paul Raymond, Dictionnaire topographique du département des Basses-Pyrénées, Paris, Imprimerie Impériale, , 208 p. (notice BnF no FRBNF31182570, lire en ligne).
  2. Titres de la vicomté de Béarn - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  3. Manuscrit de 1376 - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  4. Censier de Béarn, manuscrit de 1385, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques.
  5. Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques et de la mairie d’Accous

Liens externes[modifier | modifier le code]