Europe de l'Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Europe de l'Ouest est une région politique ou géographique qui correspond à la partie occidentale de l’Europe, mais ce concept reste mal défini. Elle est située entre l’océan Atlantique et les limites de l’Europe du Nord, l’Europe du Sud, et l’Europe centrale, avec lesquelles elle peut se superposer.

La vision historique, héritée des relations politiques de la guerre froide, a été élargie à quelques pays neutres et est la définition la plus couramment employée ; elle s’atténue peu à peu avec l’élargissement de l'Union européenne.

Populations de l'Europe de l'Ouest[modifier | modifier le code]

Pays Population
(2011)
Population
(2000)
Différence
de population
Évolution
en pourcentage
Capitale
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 81,799,600 82,163,475 -363,875 -0,44 % Berlin
Drapeau de l'Autriche Autriche 8,414,638 8,002,186 412,452 4,90 % Vienne
Drapeau de la Belgique Belgique 11,007,020 10,296,350 710,670 6,45 % Bruxelles
Drapeau du Danemark Danemark 5,564,219 5,330,020 234,019 4,20 % Copenhague
Drapeau de l'Espagne Espagne 46,030,111 40,049,708 5,980,401 13,00 % Madrid
Drapeau de la Finlande Finlande 5,388,417 5,167,486 220,931 4,10 % Helsinki
Drapeau de la France France 65,340,000 60,000,000 5,340,000 6,01 % Paris
Drapeau de la Grèce Grèce 10,787,690 10,964,020 -176,330 -1,63 % Athènes
Drapeau de l'Irlande Irlande 4,581,269 3,777,763 803,506 17,53 % Dublin
Drapeau de l'Islande Islande 318,452 279,049 39,403 12,37 % Reykjavik
Drapeau de l'Italie Italie 60,681,514 56,923,524 3,757,990 6,19 % Rome
Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein Vaduz
Drapeau du Luxembourg Luxembourg 511,840 433,600 78,240 15,28 % Luxembourg
Drapeau de la Norvège Norvège 4,989,300 4,478,497 510,803 10,23 % Oslo
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 16,699,600 15,863,950 835,650 5,00 % Amsterdam
Drapeau du Portugal Portugal 10,647,763 10,195,014 452,749 4,25 % Lisbonne
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 62,262,000 58,785,246 3,476,754 5,58 % Londres
Drapeau de la Suède Suède 9,415,570 8,861,426 554,144 5,88 % Stockholm
Drapeau de la Suisse Suisse 7,866,500 7,162,444 704,056 8,95 % Berne
Total 412,787,386 389,273,735 23,513,651 5,70 %

Codage de l'ONU[modifier | modifier le code]

Les régions de l’Europe selon le codage statistique de l'ONU :

Le codage statistique de l'ONU établit une séparation de l'Europe en quatre régions[1], dont l'Europe de l'Ouest qui consiste en neuf pays[2] :

Définitions de l’Europe de l'Ouest[modifier | modifier le code]

Depuis la fin de la Guerre froide, il y a des définitions diverses de l'Europe de l’Ouest.

Selon l'ONU[modifier | modifier le code]

Selon l'UNESCO, l'Europe de l'Ouest est composée de 23 pays[3] :

Selon la CIA[modifier | modifier le code]

Classification selon le CIA World Factbook :
  •      Europe de l'Ouest
  •      Europe du Sud-Ouest

Une autre définition est celle de CIA World Factbook[4], selon lequel l'Europe de l'Ouest est composée de dix pays. En comparaison avec la définition de l'ONU, la CIA classe la Péninsule Ibérique et les Îles Britanniques dans sa définition mais exclut l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse et le Liechtenstein.

Opposition géopolitique de la guerre froide[modifier | modifier le code]

  •      Pays membres de l'OTAN pendant la guerre froide
  •      Pays neutres, souvent également classés en Europe de l'Ouest
  •      Pays du bloc est
Article connexe : Bloc de l'Est.

Pendant la guerre froide, l'Europe de l'Ouest a désigné les pays du continent qui se trouvaient du côté occidental du Rideau de fer. En opposition à l'Europe de l'Est, l'Europe de l'Ouest rassemblait les pays non communistes, souvent alliés des États-Unis au sein de ce qui était communément appelé le Bloc de l'Ouest ou Bloc occidental. Parmi ces pays figurent ceux qui créèrent les Communautés européennes.

L'appellation Europe de l'Ouest n'intégrait pas la Turquie alors que celle-ci faisait partie de l'OTAN.

Vision avec l'Europe centrale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Europe centrale.

La définition de l'Europe de l'Ouest retenue par le CIA World Factbook est la suivante : Grande-Bretagne, Benelux, Suisse, France. Cette vision correspond à la vision géopolitique historique du début du XXe siècle[5], avant la Seconde Guerre mondiale et réapparaît après la guerre froide[6]; ces pays d’Europe de l'Ouest étaient alors, avec la Tchécoslovaquie, les seuls pays démocratiques[7].

L'Europe étant aujourd'hui dans son immense majorité démocratique, la guerre froide étant terminée, l'Allemagne réunifiée, le rideau de fer tombé depuis près de 20 ans, l'élargissement de l'Union européenne réalisé, la conception par bloc Est/Ouest perd de son sens, même si des "régions" d'Europe se distinguent encore, par leur niveau de développement ou par leur Histoire respective. L'Allemagne se repositionne en Europe et absorbe les économies nouvelles de ses nouveaux pays frontaliers aux coûts de main d'œuvre plus bas. Le pays accroît ainsi sa compétitivité sur le plan international. Les deux Allemagne réunifiées, l'axe Autriche-Hongrie auxquels s'ajoutent les pays frontaliers liés culturellement : République tchèque, Slovaquie, Pologne, Slovénie forment ainsi la nouvelle Europe Centrale[8]. La ville de Prague est ainsi devenue en février 2008, la dixième région urbaine la plus riche d'Europe en terme PIB/habitant PPA (source Eurostat)[9], en En 2006, selon Eurostat, le chômage était de 2,8 % dans cette même région[10]. Cette vision est réutilisée dans le cadre d’un renforcement du concept à l'Europe centrale, pour lequel l’Allemagne a un rôle pivot au centre de l'Europe réunifiée.

Une certaine proximité culturelle[modifier | modifier le code]

Historiquement, les pays de l'ouest européen ont connu une évolution différente de celle des pays plus à l'Est du continent, pour des raisons géographiques, culturelles ou religieuses. Au nord, le Royaume Uni et l'Allemagne ont de nombreux points communs, dont le plus important est la prédominance des langues germaniques et une présence plus importante du protestantisme au cours des derniers siècles. Par ailleurs, ces pays possèdent d'autres traits communs, en matière de gastronomie notamment. Leurs populations ont connu de nombreux mélanges avec les peuples scandinaves.

La Belgique s'inscrit dans une moindre mesure dans cette lignée, bien qu'elle soit en partie de culture linguistique latine. Par ailleurs, avec les Pays-Bas, elle est restée plus d'un siècle sous domination espagnole (XVIe-XVIIIe siècles), et cette présence a laissé une empreinte culturelle marquante.

Situation particulière de la France : de nombreuses ressemblances avec l'Europe du Sud[modifier | modifier le code]

Point de vue géographique[modifier | modifier le code]

La France constitue un cas particulier, étant à cheval sur l'Europe de l'Ouest pour ses régions de la moitié nord, où se trouve la capitale, Paris, et l'Europe du Sud, dans laquelle se situerait une importante partie de son territoire, d'un point de vue purement géographique.

En effet, l'Europe du Sud comprend l'Italie et la Serbie dans leur totalité, c'est-à-dire jusqu'au 47e parallèle nord. Or, cinq régions françaises, la Nouvelle Aquitaine, la Corse, la région PACA, l'Occitanie et l'Auvergne-Rhône-Alpes, se situent plus ou moins largement sous ces latitudes. Il en est bien sûr de même pour la principauté de Monaco. Trois autres régions, les Pays de la Loire, le Centre-Val de Loire et la Bourgogne-Franche-Comté sont en partie à cheval sur ce parallèle.

Bordées par la Mer Méditerranée, ses régions les plus au sud sont situées aux mêmes latitudes que le nord-ouest de l'Espagne, le centre de l'Italie, et le centre de la Péninsule Balkanique. La France fait partie intégrante du Bassin Méditerranéen.

Point de vue linguistique[modifier | modifier le code]

Le français est une langue latine, ainsi que la troisième langue romane la plus parlée au monde. La France est notamment membre de diverses organisations dont l'Union latine.

Le français s'est formé en mêlant le latin populaire et classique aux racines grecques. Quelques mots gaulois ont subsisté en ce qui concerne les noms de lieux, de forêts ou de couleurs. L'influence arabe est également présente, avec des mots comme algèbre, amalgame, sucre, coton, chiffre... Les invasions germaniques ont également laissé quelques traces, dont le nom du pays. Dans son ensemble, le français est latin, au même titre que l'espagnol, l'italien ou le portugais. Cette familiarité linguistique avec l'Italie, l'Espagne, le Portugal et la Roumanie place davantage la France en Europe du Sud, qu'en Europe de l'Ouest.

Point de vue historique[modifier | modifier le code]

La France a été entièrement et longuement romanisée et présente par ailleurs de très nombreux monuments romains, et grecs dans le sud. Marseille, seconde ville du pays, a été fondé par les grecs. Le passé romain de villes comme Nîmes ou plus au nord Autun est encore bien présent. Par ailleurs, la France a connu la présence arabe au VIIIe siècle, certes de manière moins importante qu'en Espagne, mais quelques vestiges témoignent encore de ce passage, notamment en Provence et en Languedoc-Roussillon. Les régions les plus au nord ont à la fois connu la présence normande, mais étaient proches de l'influence hispanique connue par la Belgique. Le sud-est et le centre-est ont des liens très étroits avec l'Italie.

La Bretagne, la Normandie et l'Alsace-Lorraine ont conservé une culture plus proche des autres pays d'Europe de l'Ouest, respectivement celtique et germanique.

Point de vue migratoire[modifier | modifier le code]

Au XIX et XXe siècles, de nombreux espagnols et italiens, fuyant leurs pays pour des raisons politiques ou plus anciennement économiques, se sont installés en France, rapprochant d'autant plus les Français de l'Europe du Sud.

Point de vue culturel[modifier | modifier le code]

La Renaissance Italienne a fortement imprégné la France, de même que les héritages grecs et latins.

Particularité climatique[modifier | modifier le code]

La partie sud de la France connaît un climat méditerranéen typique ou dégradé, avec des influences montagnardes et aquitaines à l'Ouest. Les deux tiers du pays connaissent certes un climat tempéré, mais qui diverge, à l'exception du quart nord-est et de la façade nord-ouest, du climat allemand et britannique, respectivement par la rareté de températures très basses (en dessous de -10°C) en hiver et par la fréquence de chaleurs nettement supérieures à 30°C en été. Son climat n'est donc pas tellement typique de l'Europe de l'Ouest, il est cependant moins sec qu'en Espagne, quoique la sécheresse ne cesse d'augmenter ces dernières années.

Point de vue religieux[modifier | modifier le code]

Pays laïque, la France a cependant été de religion catholique et cette dernière reste la tendance majeure parmi les différents courants du christianisme. Cela rapproche la France de l'Espagne, du Portugal et de l'Italie d'autant plus que l'Allemagne et l'Angleterre sont nettement plus à tendance protestante.

Conclusion[modifier | modifier le code]

Bien qu'elle soit classée en Europe de l'Ouest, la France, et notamment sa partie sud, Corse comprise, présente en toute objectivité de nombreuses et grandes ressemblances avec l'Europe du Sud :

On peut noter que la Roumanie, classée en Europe de l'Est, se trouve dans la même situation ambigüe que la France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste sur le site de l'ONU Sur le site unstats.un.org
  2. La répartition des pays ou des groupes en groupes particuliers ne représente qu'une commodité à des fins statistiques et ne présume en aucune manière d'une quelconque affiliation politique ou autre de la part des pays ou des territoires Codage statistique normalisé des pays et zones Sur le site unstats.un.org
  3. Agences nationales de l'éducation, selon l'encyclopédie Encarta 2006 (article Europe (continent))
  4. CIA World Factbook Sur le site cia.gov
  5. Carte de l'Europe centrale Sur le site zeno.org
  6. L’Europe centrale avant et après la destruction du mur de Berlin Sur le site larevuedesressources.org
  7. Régimes politique dans l'Europe d'avant la seconde Guerre mondiale Sur le site linternaute.com
  8. Présentation des cultures d'Europe centrale Sur le site europecentrale.com
  9. LE CLASSEMENT DES RÉGIONS D'EUROPE PAR LE PIB/HABITANT Sur le site breizhblog.canalblog.com
  10. Queen detail

Articles connexes[modifier | modifier le code]