État satellite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

État satellite est un terme politique désignant un pays officiellement indépendant de droit, mais en fait sous la coupe ou sous la forte influence politique, économique et militaire d’un autre pays, par analogie avec des lunes tournant autour d’une grosse planète.

La « planète » impériale japonaise et ses « lunes » en 1942.

États satellites au sein d'organisations internationales[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreuses organisations internationales, certaines ont comme centre prépondérant d'influence économique, politique et militaire, un État beaucoup plus puissant que les autres membres, qui en dépendent sur divers plans : si de jure tous les membres de ces organisations sont égaux entre eux, de facto les plus modestes sont des « satellites » du plus fort et prospère, qui peut parfois être une ancienne métropole coloniale ; à titre d'exemples[1],[2] :

États satellites historiques[modifier | modifier le code]

États satellites du Troisième Reich[modifier | modifier le code]

États satellites de l'Empire du Japon[modifier | modifier le code]

États satellites de l'URSS[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Chaliand, Atlas du nouvel ordre mondial, Laffont 2003, (ISBN 2221100395)
  2. Yves Lacoste, Géopolitique : la longue histoire d'aujourd'hui, Larousse 2006, (ISBN 2035054214)
  3. [http://www.imf.org/external/french/np/sec/pr/2015/pr15573f.htm
  4. La maison Bonaparte a régné sur plusieurs pays européens au cours du Premier Empire, dans le cadre de la politique familiale de Napoléon Ier :