Ermengarde de Hesbaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ermengarde de Hesbaye
Delpech - Ermengarde of Hesbaye.jpg
Portrait d'Ermengarde, dessin de François Delpech, XIXe siècle.
Titres de noblesse
Impératrice d'Occident
Reine des Francs
Reine consort
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Père
Ingram de Hesbaye (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Rotrude (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Lothaire Ier
Berthe (d)
Hildegarde (d)
Rotrude (d)
Pépin Ier d'Aquitaine
Louis II le Germanique
Adelaide d'Aquitaine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Armoiries Saint-Empire monocéphale.svg
blason

Ermengarde de Hesbaye[1], née vers 778 et morte le à Angers, est une aristocrate de l'Empire carolingien, devenue impératrice d'Occident en 814 par son mariage avec Louis le Pieux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille d'Ingramm (Enguerrand), comte en Hesbaye au bord de la Meuse. Son père, probablement un neveu de l'évêque Chrodegang de Metz († 766) et donc petit-fils de Landrade de Hesbaye, était un descendant de la famille des Robertiens.

Vers 794, elle était fiancée à Louis (778-840)[2], le troisième fils de Charlemagne de son mariage avec Hildegarde de Vintzgau. À ce temps, Louis était déjà sacré roi d'Aquitaine ; après le décès de ses frères aînés Pépin et Charles, il devient empereur à la mort de son père le .

De l'union d'Ermengarde et Louis sont issus :

Le couple s'est installé à la résidence impériale d'Aix-la-Chapelle. Ermengarde est sacrée impériatrice par le pape Étienne IV lors d'une messe à Reims le . Peu tard, en 818[3], elle meurt à Angers alors qu'elle accompagne l'empereur parti en campagne contre les Bretons[4].

Elle est inhumée dans la cathédrale d'Angers[5]. Veuf, Louis le Pieux épousa Judith de Bavière en .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Généalogie d'Ermengarde sur le site Medieval Lands
  2. (en) Généalogie de Louis le Pieux sur le site Medieval Lands
  3. Philippe Depreux, Prosopographie de l'entourage de Louis le Pieux (781-840), Thorbecke, 1997, p. 189
  4. Cf. Ermengarde
  5. Cf. Depreux, note supra. et Bibliothèque historique de la France

Liens externes[modifier | modifier le code]