Enlèvement de Pascagoula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'enlèvement de Pascagoula est le prétendu rapt, en 1973, de deux collègues de travail, Charles Hickson et Calvin Parker, par des extraterrestres à bord d'un vaisseau, lors d'une partie de pêche près de Pascagoula, dans le Mississippi. Cette affaire fit grand bruit aux États-Unis à l'époque.

Témoignage[modifier | modifier le code]

En pêchant sur le fleuve Mississippi, Charles Hickson, âgé de 42 ans, et Calvin Parker, âgé de 19 ans, entendent un bourdonnement étrange et aperçoivent soudainement un ovni[1]. Une porte s'ouvre et trois créatures apparaissent, qui tirent les deux témoins paralysés dans l'ovni. Parker aurait même perdu connaissance. Dans l'ovni, les deux victimes auraient subi des expérimentations médicales. Selon leur témoignage, les extraterrestres humanoïdes possédaient des pinces similaires à celles des homards, des pattes similaires à celles des éléphants, et ne possédaient pas d'yeux. Leur peau serait pâle et très ratatinée[2].

Au bout d'environ vingt minutes, Hickson et Parker sont déposés sur Terre par les créatures[3]. Les deux hommes racontent leur expérience dans un commissariat du comté de Jackson, au shérif Fred Diamond qui pense initialement à un canular. Pour clarifier l'affaire, le shérif laisse les deux hommes ensemble dans une pièce équipée d'un microphone caché, mais Hickson et Parker continuent de parler de leur expérience de la même manière.

Retentissement[modifier | modifier le code]

En quelques jours, l'enlèvement de Pascagoula prend une dimension internationale et une foule de journalistes s'abat sur la ville. Les ufologues James Harder (de l'Aerial Phenomena Research Organization) et J. Allen Hinek recueillent le témoignage des deux hommes. Après avoir tenté de les hypnotiser, Harder conclut que Hickson et Parker « ont été témoins d'un phénomène extraterrestre ». Hinek, quant à lui, est d'avis qu'ils « ont vécu une expérience réelle et effrayante »[4].

Exploitation commerciale[modifier | modifier le code]

Hickson par la suite participe à des débats télévisés, donne des conférences et des interviews et publie à compte d'auteur, en 1983, un livre co-rédigé avec William Mendez et intitulé UFO Contact at Pascagoula. Hickson prétendit avoir eu, en 1974, d'autres rencontres avec des extraterrestres et que ces derniers lui avaient confié qu'ils étaient « pacifiques »[5],[4].

Parker fréquenta les colloques d'ufologues et en 1993 créa une société du nom de UFO Investigations réalisant des émissions télévisées sur les ovnis[6].

Analyse sceptique[modifier | modifier le code]

Le journaliste américain Philip J. Klass est un sceptique qui, dans tous les cas d'expérience de témoins rapprochés d'ovnis a cherché à dénigrer les personnes concernées par ces événements. Il fonde ses hypothèses sur des aspects psychologiques de la victime sans comprendre ni tenir compte de la notion de traumas et des symptômes s'y rattachant, ce qui en psychologie humaine est fondamental.

John Mack, éminent psychiatre de l'université d'Harvard, a fait preuve d'une ouverture intellectuelle prudente et ses hypothèses sur les cas de rencontres rapprochées avec des ovnis tiennent compte de plusieurs facteurs réunis. Ses conclusions sont nuancées et ses interprétations sont empathiques. Le Dr. Mack reconnaît la différence entre une manifestation d'un traumatisme inféré ou provoqué par un événement extérieur, inconnu, et malgré l'aspect invraisemblable de l'expérience, la personne témoin de tels événements est consciente du côté irréel de l'expérience et souhaiterait même n'avoir jamais vécu une telle expérience. Elles sont hantées par le doute alors qu'un individu délirant, souffrant de maladie mentale, nourrit son histoire à l'intérieur de son psychisme et extériorise des histoires avec un détachement émotionnel et intellectuel caractéristique à l'affabulation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Transcript of Hickson-Parker interrogation: The Air Force and Pascagoula » [PDF], MUFON UFO Journal, (consulté le ).
  2. (en) American Monsters, « Pascagoula alien abductors (Mississippi, USA) » (consulté le ).
  3. (en) Billy Booth, « 1973-The Pascagoula, Mississippi Alien Abductions », sur About.com (consulté le ).
  4. a et b (en) Joe Nickell, Famous Alien Abduction in Pascagoula: Reinvestigating a Cold Case, Csicop.org, Committee For Skeptical Inquiry, vol. 36, No 3, mai-juin 2012.
  5. (en) Jeff Amy, Calvin Parker Jr. Says Pascagoula Abduction, Crab-Clawed Aliens, Changed Life, Huffpost, .
  6. (en) Paul Kurtz, The Transcendental Temptation: A Critique of Religion and the Paranormal, Prometheus Books, 2013, p. 442 et suivantes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Clark, Jerome, The UFO Book: Encyclopedia of the Extraterrestrial; Visible Ink Press, 1998.
  • (en) Hickson, Charles and William Mendez. UFO Contact At Pascagoula Gautier: Charles Hickson, 1987.