Lac Chauvet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lac Chauvet
Image illustrative de l’article Lac Chauvet
le lac Chauvet à Picherande.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Département Puy-de-Dôme
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Géographie
Coordonnées 45° 27′ 36″ N, 2° 49′ 50″ E
Type Naturel
Origine Volcanique
Montagne Massif centralVoir et modifier les données sur Wikidata
Superficie 0,54 km2
Altitude 1 162 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Profondeur
 · Maximale

86 m
Hydrographie
Alimentation Ruisseau, précipitations
Émissaire(s) Ruisseau de Chauvet
Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme
(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
Lac Chauvet
Géolocalisation sur la carte : Auvergne
(Voir situation sur carte : Auvergne)
Lac Chauvet
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Lac Chauvet

Le lac Chauvet est un lac français d’origine volcanique situé dans le Massif central, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, plus précisément dans le département du Puy-de-Dôme, dans le massif des Monts Dore, sur la commune de Picherande.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé à une altitude de 1 162 m, le lac s’est formé dans le cratère d’un ancien volcan dans ce que l’on appelle un maar, c'est-à-dire quand le magma montant vers la surface explose au contact d'une nappe phréatique. De forme presque parfaitement circulaire, le lac mesure environ 800 m de diamètre et 86 m de profondeur.

Il s'est formé il y a environ 15 000 ans et le relief autour s'est érodé au cours du temps. Il est plus grand mais moins profond que son voisin le lac Pavin.

Bordé sur la moitié de sa circonférence par une forêt (la forêt de Montbert), il est distant de 400 m environ de la route départementale 203. Ce lac est géré par un propriétaire privé.

Le lac est alimenté par un petit ruisseau au sud-ouest depuis la forêt de Montbert. Il se vide par un petit émissaire au nord-ouest, le ruisseau de Chauvet.

Politique[modifier | modifier le code]

Le lac Chauvet abrite des truites, des perches, des saumons de fontaine et surtout des omble-chevaliers. C'était le lieu de pêche habituel de trois anciens députés du Puy-de-Dôme : Joseph Planeix, Arsène Boulay et Fernand Sauzedde, ainsi que leur assistant parlementaire Michel Charasse. François Mitterrand leur rendait visite tous les ans, avec Anne Pingeot, y compris lorsqu'il était président de la République[1].

Ufologie[modifier | modifier le code]

Le lac Chauvet est connu des ufologues , car l'ingénieur géologue André Frégnale affirmait avoir photographié un curieux objet dans le ciel au-dessus du lac Chauvet, le vers 18 h.

Les négatifs originaux de ces photos ont été analysés dans le Journal of Scientific Exploration (revue scientifique américaine à comité de lecture) par l'astrophysicien français Pierre Guérin, qui conclut à l'absence de truquage[2].

En avril 2016, les images sont à nouveau analysées, avec le logiciel Ipaco cette fois. La conclusion est sans appel, il s'agit d'un canular, réalisé avec un simple pigeon d'argile photographié à moins de 10 mètres de distance[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les facéties du ministre délégué chargé du budget Michel Charasse le Gaulois », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Pierre Guérin, « A Scientific Analysis of Four Photographs of a Flying Disk Near Lac Chauvet », Journal of Scientific Exploration, vol. 8, no 4,‎ , p. 447-469
  3. Antoine Cousyn, François Louange et Geoff Quick avec la contribution de Gilles Munsch, Francine Cordier, Patrice Seray et Raymond Piccoli en partenariat avec la Commission 3AF / Sigma2, « Les photos du Lac Chauvet », Ipaco,‎ , p. 133 (lire en ligne)