Étoile de Bethléem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’astronomie image illustrant le christianisme
Cet article est une ébauche concernant l’astronomie et le christianisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour la plante originaire des Grandes Antilles et d'Amérique continentale, voir Hippobroma longiflora.
mosaïque en couleur représentant trois mages avec bonnets phrygiens et porteurs de cadeaux, regardant une étoile qui les guide.
L'étoile guidant les mages, mosaïque de Ravenne, début du VIe siècle.

L’« étoile de Bethléem » ou « étoile de Noël » est le signe qui selon l'Évangile annonça à des mages orientaux la naissance de Jésus.

La Tradition chrétienne[modifier | modifier le code]

Une « étoile » est, dans l'Évangile et la tradition chrétienne, ce qui révèle la naissance de Jésus aux mages et qui leur servit de guide pour les conduire à Bethléem.

L'étoile apparaît dans le récit de la Nativité de l'Évangile selon Matthieu, où des mages venus « de l'Est » sont guidés par l'étoile vers Jérusalem. Ils y rencontrent le roi Hérode de Judée, et demande où le « roi des Juifs » est né. Hérode, d'après un verset du Livre de Michée interprété comme une prophétie, les dirige vers Bethléem, un village voisin. L'étoile conduit les Rois mages dans l'étable d'une auberge dans laquelle Marie a accouché de Jésus, où ils lui rendent hommage et lui donnent des cadeaux.

dessin d'étoile jaune à cinq branches, avec une queue ou sillage de même couleur
Représentation traditionnelle d'étoile de Noël décorative.

En souvenir de cette étoile, les crèches et sapins de Noël sont souvent décorés d'une étoile.

Les preuves avancées par l'astronome Kepler[modifier | modifier le code]

En 1614, l'astronome allemand Kepler publia des travaux qui établissaient qu'en mars, octobre et décembre de l'année 7 av. J.-C., les planètes Jupiter et Saturne se trouvèrent alignées dans la constellation des Poissons: ce phénomène, visible à l’œil nu, ne l'était cependant que pour des esprits avertis ; c'est pour quoi Hérode interroge les Mages à ce sujet, parce qu'ils sont des astronomes.

Les recherches de Colin Nicholl[modifier | modifier le code]

Se basant sur les derniers développements de l'astrologie, il en arrive à la conclusion que c'était en fait une grande comète incandescente passée quelques années avant l'an 1 près de la Terre[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The Great Christ Comet: Revealing the True Star of Bethlehem » - Colin R. Nicholl [1]

Sur les autres projets Wikimedia :