Kirsan Ilioumjinov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kirsan Ilioumjinov
Image dans Infobox.
Kirsan Ilioumjinov en 2010.
Fonctions
Président de la République de Kalmoukie (en)
-
-
Membre du conseil de la Fédération de Russie
Membre du conseil de la Fédération de Russie
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
ElistaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Үлмҗин Кирсан et Кирсан Николаевич ИлюмжиновVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Propriétaire de
Religion
Partis politiques
Membre de
Sport
Titre aux échecs
Organisateur international (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Enregistrement vocal

Kirsan Nikolaïevitch Ilioumjinov (en russe : Кирсан Николаевич Илюмжинов), né le à Elista, est un homme politique russe, président de la Kalmoukie, une des républiques de Russie, du au [1].

Il fut président de la Fédération internationale des échecs de à .

Il rachète le journal Vzglyad et créé une nouvelle du version du journal et le nomme Novy Vzgliad[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et vie privée[modifier | modifier le code]

Sa famille vient des déportations du peuple kalmouks en 1942 vers la sibérie. Il a grandi avec ses deux frères à Elista, après que les kalmouks aient été autorisés à revenir après la mort de Staline.

Assez vite il se passionne pour les échecs et gagne le championnat national d'échecs de Kalmoukie en 1976 à l'âge de 14 ans[3].

Dans son parcours professionnel il est mécanicien, militaire, étudiant à l'Institut d'État des relations étrangères de Moscou de 1983 à 1989 ou encore dans le secteur automobile. C'est dans le secteur privée qui ferra sa richesse[4].

Dans sa vie privée, il fut marié trois fois et a un fils[5].

En plus de la langue kalmouk et de la langue russe, il parle couramment l'anglais, le japonais et parle un peu le coréen, le mongol et le chinois[6].

Engagement dans les échecs et ses polémiques[modifier | modifier le code]

À la tête de la Fédération internationale des échecs, il organisa de 1996 à 2016 le Championnat du monde d'échecs :

En , Ilioumjinov est considéré comme « Specially Designated National » par l'Office of Foreign Assets Control du département du Trésor des États-Unis en raison de ses liens commerciaux avec l'État syrien visé par des sanctions américaines en raison de la Guerre civile syrienne[7]. Ilioumjinov est considéré comme proche de Bachar el-Assad[8] ou encore de Kaddafi[9]. Le directoire présidentiel décide qu'Ilioumjinov se retire des affaires juridiques, financières et commerciales de la FIDE tant qu'il est sur la liste de l'OFAC et qu'il est remplacé par Georgios Makropoulos[10]. En , les comptes de la FIDE dans la banque UBS sont fermés en raison des sanctions américaines contre Ilioumjinov[11].

En , la commission d'éthique de la FIDE traite une plainte du directoire présidentiel contre Ilioumjinov. Le président est sanctionné pour avoir nui aux intérêts de la FIDE, tenté de discréditer le directoire présidentiel et fait des déclarations mensongères. Il est interdit de toute position officielle au sein de la fédération pendant 6 mois (avec 12 mois supplémentaires en sursis). Ilioumjinov est remplacé à titre intérimaire par Georgios Makropoulos[12].

La prochaine élection pour la présidence de la FIDE se déroule en et Arkadi Dvorkovitch est élu pour remplacer Makropoulos.

Anecdote ufologique[modifier | modifier le code]

Il a affirmé avoir été enlevé par un vaisseau spatial extraterrestre le [13].

Accusation de corruption[modifier | modifier le code]

Larissa Youdina est une journaliste qui publia des articles dénonçant la corruption dans la ville d'Elista[14]. Elle meurt en 1998 assasinée et des rumeurs plânent sur Kirsan Ilioumjinov dans son rôle dans l'assasinat.

Financement d'édifices religieux[modifier | modifier le code]

Il dépense des millions de dollars en faisant construire une église catholique, une synagogue, 22 églises orthodoxes et 30 temples bouddhistes[15],[16],[17].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) The President's Crown of Thorns, Ishi Press International, 2011[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Russie : le président kalmouke se retire », sur http://www.lefigaro.fr, (consulté le )
  2. « КОМАНДА «НОВОГО ВЗГЛЯДА» », sur www.newlookmedia.ru (consulté le )
  3. (en) Maik Großekathöfer, « The Dictator and His Hobby: Kalmykian Leader Makes Farce of Chess Championships », Der Spiegel,‎ (ISSN 2195-1349, lire en ligne, consulté le )
  4. (en) The President's Crown of Thorns, Ishi Press International, 2011.
  5. (ru) ksadmin, « Благотворительный фонд «Кремлёвские звёзды» - Главная », sur Благотворительный фонд «Кремлёвские звёзды» (consulté le )
  6. « Илюмжинов, Кирсан Президент ФИДЕ », sur lenta.ru (consulté le )
  7. (en) « Treasury Sanctions Networks Providing Support to the Government of Syria, Including For Facilitating Syrian Government Oil Purchases from ISIL », département du Trésor des États-Unis,
  8. (en) Andrew Roth, « Kremlin lieutenant elected head of world chess governing body », The Guardian,
  9. (en) « Libyan TV broadcasts new footage of Gaddafi », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. (en) « Statement from FIDE », FIDE,
  11. (en) « Letter from FIDE Treasurer regarding FIDE Bank Account », FIDE,
  12. (en) Peter Doggers, « FIDE Ethics Commission Bans Ilyumzhinov », Chess.com,
  13. « La visite des aliens au président kalmouk », sur https://www.courrierinternational.com, (consulté le )
  14. « Larisa Yudina », sur web.archive.org, (consulté le )
  15. (en) « Dalai Lama allowed to visit Russia », sur DAWN.COM, (consulté le )
  16. (en) « The man who bought chess », sur the Guardian, (consulté le )
  17. (en-US) Condé Nast, « Planet Kirsan », sur The New Yorker, (consulté le )
  18. (en) Kirsan Ilyumzhinov, The President's Crown of Thorns, Ishi Press International, (ISBN 978-4-87187-454-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]