Affaire des ovnis de Guernesey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Illustration des OVNIs d'après le témoignage du capitaine Boywer.
Un Aurigny Air Britten-Norman Trislander semblable à l'avion impliqué dans l'incident.
Channel Islands.png
Localisation des observateurs et des objets : Le premier objet est présumé avoir été près du Casquets, à l'ouest d'Aurigny, et le second à quelques milles au nord de l'île de Guernesey[1],[2].

L'affaire des ovnis de Guernesey est un cas d'observation d'ovnis par deux pilotes de lignes aériennes commerciales, le vers 15 h, à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Guernesey.

Témoignages[modifier | modifier le code]

Deux pilotes de deux avions distincts ont rapporté avoir observé deux objets volants non identifiés, de forme discoïdale plate, d'un jaune brillant, avec une zone verte, stationnant à une altitude d'environ 1 200 mètres. Il s'agit du commandant Ray Bowyer, de la compagnie Aurigny Air Services, et d'un pilote de la compagnie Blue Islands. Plusieurs passagers ont également confirmé ces témoignages.

Le , le commandant de bord Ray Bowyer[note 1] effectuait un vol avec passagers de routine pour la société Aurigny Air Services, lorsque lui et ses passagers ont vu deux OVNI pendant une période de 12[3] à quinze minutes[4]. Au moment de l'observation, Bowyer avait dix-huit ans d'expérience de vol[2],[5] et le vol de quarante-cinq minutes était un vol qu'il effectuait chaque jour ouvrable depuis plus de huit ans[2],[6].

Le voyage de 130 km d'une durée de quarante-cinq minutes, les a conduits de Southampton, sur la côte sud de l'Angleterre, vers le sud-ouest jusqu'à Aurigny[2], à seize kilomètres de la France et à l'extrême nord des îles anglo-normandes[5], où leur trajectoire de vol les a fait rejoindre deux énormes vaisseaux volant apparemment stationnaires et identiques qui émettaient une lumière jaune brillante. Un pilote d'avion près de Sercq, à quelque 25 milles (40 km) au sud, a confirmé la présence, la position générale et l'altitude du premier objet dans la direction opposée[7],[8].

Une étude de David Clarke[5],[note 2], n'a toutefois pas permis d'établir un lien précis, car les réflexions radar des cargos ou des traversiers à passagers ont pu affecter au moins certaines des lectures[2]. Bowyer n'était pas d'accord avec l'équipe de Clarke sur le lien supposé entre les traces radar et les OVNIs, et a proposé que deux embarcations aéroportées solides, qui n'étaient pas et n'auraient pu être fabriquées sur Terre, travaillaient à l'unisson ce jour-là, comme le suggère la preuve que leur sortie était coordonnée dans le temps et l'espace[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ray Bowyer était pilote d'essai de vol avant de se qualifier comme pilote de ligne, accumulant 7 000 heures de vol en 2010. Il a volé pour huit compagnies aériennes avant de devenir commandant de bord pour Aurigny Air Services. Voir Kean, 2010, p. 297
  2. David Clarke (Ph.D. Folklore) est professeur de journalisme à l'Université de Sheffield Hallam et consultant auprès des Archives nationales du Royaume-Uni (The National Archives (Royaume-Uni)) sur leurs communiqués de presse. Voir Alejandro Rojas, 2011, Credible UFO sighting by pilots and crew in new UK files

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ray Bowyer interviewed by Nick Waite, ITV1 Channel TV, sur YouTube, .
  2. a b c d et e David Clarke, J. Baure, P. Fuller et M. Shough, Report on Aerial Phenomena observed near Channel Islands, UK, April 23, 2007, vol. 22, , 291–308 p. (ISSN 0892-3310, lire en ligne [archive du ]), chap. 2
  3. Ray Bowyer's 2007 interview with Richard Madeley and Judy Finnigan, on YouTube
  4. Ray Bowyer address to National Press Club, on YouTube
  5. a b et c A study by David Clarke
  6. History Channel, I know what I saw, by James Fox, on YouTube
  7. (en) Joel Woolfson, « Pilot’s UFO shock », The Guernsey Press & Star, St Saviour, Jersey, .
  8. Lester Haines, « UK airline pilots spot giant UFO, 'Mile wide' mystery object hovers off Channel Islands », The Register,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Leslie Kean, UFOs: Generals, Pilots and Government Officials Go On the Record, Crown/Archetype, , 73–81, 216 (ISBN 9780307716859)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]