Edmond de Lancastre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant une personnalité image illustrant anglais image illustrant le Moyen Âge
Cet article est une ébauche concernant une personnalité anglaise et le Moyen Âge.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bossu (homonymie).
Edmond de Lancastre
Edmond « le Bossu » et Saint Georges
Edmond « le Bossu » et Saint Georges

Titre Comte de Lancastre
Autre titre Comte de Leicester
Faits d'armes Neuvième croisade
Biographie
Dynastie Plantagenêt
Surnom Crouchback
Naissance
Londres
Décès (à 51 ans)
Bayonne
Père Henri III d'Angleterre
Mère Éléonore de Provence
Conjoint Aveline de Forz
Blanche d'Artois
Enfants Thomas de Lancastre (2e comte de Leicester)
Henry de Lancastre

Armoiries Edmond de Lancastre.png

Edmond Plantagenêt dit « le Bossu » (, Londres, Bayonne), comte de Lancastre, est un prince anglais.

Second fils survivant du roi Henri III d'Angleterre et de Éléonore de Provence, il est le 1er comte de Lancastre, fondant ainsi la Maison de Lancastre.

Enfance[modifier | modifier le code]

Edmond est né à Londres, recevant à la naissance le nom d'Edmond de Londres. Il est le jeune frère d'Édouard Ier d'Angleterre, de Marguerite d'Angleterre, et de Béatrice d'Angleterre, et le frère aîné de Catherine d'Angleterre (en).

En 1253, il est investi par le pape Innocent IV comme souverain du Royaume de Sicile et des Pouilles. C’est à peu près à ce moment-là qu'il obtient également le titre de comte de Chester. Ces nominations sont peu significatives car Conrad IV du Saint-Empire, le vrai roi de Sicile, est encore en vie, et le titre de comte de Chester est attribué à son frère aîné Édouard.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Cependant, Edmond obtient rapidement des biens et des titres d'importance. En effet, peu après la déchéance de son oncle Simon V de Montfort en 1265, il reçoit le titre de comte de Leicester et de Lancastre, ainsi que les honneurs du Lord Grand Intendant d'Angleterre, et pour finir, les terres de Nicolas de Segrave (en). En 1267, il obtient la seigneurie de Builth Wells, après s'être opposé au propriétaire d'alors, Llywelyn ap Gruffydd (le dernier prince d'un Pays de Galles indépendant). Pour l'aider à conquérir des terres, il reçoit également de son frère aîné les seigneuries relatives aux domaines trilatéraux de Skenfrith (en), Grosmont (en) et de White Castle (en), ainsi que celle de Monmouth. En 1267, il devient Haut Shérif du Lancashire (en).

En 1271, il accompagne son frère aîné Édouard lors de la Neuvième croisade en Palestine. Certains historiens, dont les auteurs ayant écrit un article le concernant sur l'Encyclopædia Britannica, avancent que c’est à cause de cela qu'il reçoit le surnom de Crouchback (cross back, ce qui signifie littéralement « croix dos »), indiquant qu'il a le droit de porter une croix cousue sur ses vêtements dans le dos.

Lorsqu'il revient de croisade, il semble avoir fait du château de Grosmont son domicile préféré et y avoir entrepris d'importants travaux de reconstruction. C’est apparemment en ce lieu que naît en 1281 son fils, Henry, 3e comte de Lancastre. Nommé à la tête de l'armée anglaise en Guyenne, il meurt à Bayonne le , alors qu'il assiège Bordeaux pour le compte de son frère au cours de la Guerre de Guyenne, et est enterré le à l'abbaye de Westminster, à Londres.

Famille[modifier | modifier le code]

Les armoiries d'Edmond :
« De gueules, à trois léopards d'or, au lambel d'azur, brochant sur-le-tout, chaque pendant chargé de trois fleurs de lys d'or. »

Le , Edmond épousa en premier mariage Aveline de Forz (en), fille de William III de Forz, 4e comte d'Albemarle (en) et d'Isabella de Fortibus, comtesse du Devon (en). Elle meurt exactement 4 ans après leur mariage, à l'âge de 15 ans, et est enterrée à l'abbaye de Westminster. Le couple n'a pas d'enfants, bien que certaines sources estiment qu'elle est peut-être morte lors d'un accouchement ou peu après une fausse couche.

Le , il épouse à Paris en seconde noce Blanche d'Artois, veuve d'Enrique 1er, roi de Navarre, comte de Champagne et Brie, et fille de Robert Ier d'Artois et de Mathilde de Brabant. Avec Blanche, il a trois enfants:

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]