Divinités olympiennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cortège des dieux, sarcophage de Prométhée, v. 240 ap. J.-C., musée du Louvre

Dans la mythologie, les divinités olympiennes sont les divinités principales du culte, lesquelles résident sur le mont Olympe.

Elles se nourrissent de nectar et d'ambroisie, et elles engendrent d'autres divinités. Elles descendent parfois sur Terre parmi les mortels, afin de les aider, de les punir, ou encore de s'unir, engendrant ainsi des demi-dieux ou héros.

Traditionnellement, le canon olympien est limité à douze. La liste de ces divinités a cependant varié selon les époques, et en compte en tout quatorze différentes. Zeus, Héra, Poséidon, Arès, Hermès, Héphaïstos, Athéna, Apollon, Aphrodite et Artémis sont toujours comptés parmi les douze. Les deux derniers sont sélectionnées parmi Hadès, Dionysos, Hestia et Déméter, dont la présence est variable : Hadès et Dionysos sont importants, mais Hestia et Déméter ne peuvent être ignorées si l'on souhaite compter six dieux et six déesses. Certaines versions veulent que Hestia ait laissé sa place à Dionysos pour éviter que les Olympiens se disputent.

Homère, entre autres au chant I de l’Iliade, fait allusion à un langage des dieux différent de celui des mortels, quand il explique que l'Hécatonchire Briarée s'appelle Égéon dans la langue des dieux[1].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]