Discussion:Bernard Arnault

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

La source de son enrichissement méconnue[modifier | modifier le code]

Une encyclopédie doit délivrer information vérifiée et objective ou n'en porte que le nom. Poursuivre la Vérité n'est pas qu'un idéal c'est une quête fondamentale. Dithyrambe et diatribe se ressemblent car dépourvues d'arguments. Il n'empêche qu'il existe de vrais salaud et des saints. Tout n'est pas gris. Mais il se trouve que cet article passe bien trop sous silence. Il serait heureux que sur la toile, on se prémunisse de ce qu'y ravage la télévision et que l'on y approche, librement, tout sujet. Objectivité ne signifie pas taire les faits élogieux ou disgraciant, il s'agit de rassembler tout les véridiques en un subtil et complet tableau ou peuvent dominer les uns ou les autres. Voilà une pièce du puzzle qui fait Bernard Arnaud : http://www.youtube.com/watch?v=KfLCTT6o8sw .--82.245.213.53 (d) 5 mars 2013 à 15:27 (CET)

Fouquet's[modifier | modifier le code]

Est-il bien utile de préciser que Bernard Arnault était au Fouquet's le soir de l'élection présidentielle ? --81.64.17.250 (d) 29 mai 2010 à 16:02 (CEST)

C'est ici une illustration de sa proximité avec Nicolas Sarkozy (témoin + Fouquet's), là où par ex. Pinault, très proche de Chirac.Pour moi, c'est court, inséré intelligemment, donc ça peut rester. HaguardDuNord (d) 29 mai 2010 à 17:11 (CEST)

Pour moi c'est anecdotique et pipole-polémique car le sous-entendu est patent. L'insertion systématique de mentions liées à la sphère sarkozyenne (anti ou pro ou faussement neutre) ne sert pas la wiki car ça ne fait pas encyclopédie. Et ne sert pas non plus l'article car ça donne l'impression qu'il contient des points de vue suggérés. J'étais venu chercher de l'info sur Bernard Arnaud, mais avec cet élément je vois le risque que l'info y soit modulée par un rédacteur engagé. En clair : ce genre de détails (dont la wiki abonde) réduit la crédibilité, même s'il fait plaisir à ceux qui l'insèrent et probablement à d'autres qui le lisent, mais à qui il n'apprend rien. Corvisart59 (d) 7 mars 2012 à 16:01 (CET) Réponse : Bien sûr que c'est utile ! C'est un exemple patent de collusion entre le pouvoir politique, censé être représentatif, et le monde de la finance ! Le président de la République française et ses ministres doivent être les serviteurs du plus grand nombre et non préférer parmi le peuple quelqu'uns et servir leurs intérêts. Ne te rends-tu pas compte du sens que cela porte quand le président de la République française (!) invite à fêter sa victoire les prélats de sa la finances ? C'est juste indigne. Et il faut vraiment être naîf pour ne pas y voir l'aveu de conflits d'intérêts (cf http://www.marianne.net/Avec-Sarkozy-la-bande-du-Fouquet-s-s-est-regalee_a216995.html). Donc signaler que B.A en fut est important.--82.245.213.53 (d) 5 mars 2013 à 15:27 (CET)

Lock[modifier | modifier le code]

Ne faudrait-il pas locker l'article au moins partiellement, vu l'actualité des débordements de collégiens et autres populations à risque est à prévoir. Psemdel (d) 10 septembre 2012 à 23:10 (CEST)

c'est fait à l'instant. --Arroser Γen mode Mode → 10 septembre 2012 à 23:30 (CEST)

Actualité récente[modifier | modifier le code]

Bonjour,

Vu l'actualité récente :

http://lauer.blog.lemonde.fr/2013/01/24/bernard-arnault-memoires-doutre-quievrain/

(parmi beaucoup d'autres articles similaires) et le fait que l'évasion fiscale des grandes fortunes est un sujet d'opinion majeur, il me semble que votre article DOIT mentionner le fait qu'Arnault a planqué sa fortune en Belgique, à un moment qui n'est pas sans signification, surtout que la teneur de votre article est relativement bienveillante dans l'ensemble (mais bravo pour la mention indirecte de la fermeture des activités textiles de Boussac - je suis sûr que les juriste du Grand entrepreneur vous ont donné du fil à retordre). Quand on est patron d'une des plus grosses entreprises française, on se doit sinon de montrer l'exemple du moins de faire preuve d'un minimum de solidarité avec son pays. M. Arnault se contente de faire fructifier ses affaires en exploitant le bon nom de marques prestigieuses FRANCAISES, avec un minimum de gestes de solidarité réelle (à part la poudre aux yeux/stratégie médiatique).

Sudhound

Bonjour, Lire WP:NOT : Wikipédia n'est pas une gazette, pas une revue de presse, c'est une encyclopédie. À ce titre, elle se doit d'être généraliste sans détails, ne pas favoriser l'une ou l'autre des opinions, ne pas retenir des faits ou anecdotes, et ne doit donner uniquement ce que l'Histoire retient, avec du recul (recul de ton de narration comme recul de temps) ; c'est ce recul face à l'histoire qui vous fait peut être voir un article bienveillant. Dans tous les cas, votre avis concernant le fait de devoir « montrer l'exemple » ou le « minimum de gestes de solidarité » n'est pas adapté aux principes de Wikipédia, car c'est votre avis. Si vous souhaitez aborder un sujet récent, une « news », une actualité récente comme le précise le titre de votre message, le mieux est peut être ici. Enfin, ce type d'article est assez difficile à tenir afin que celui ci ne remplace pas celui de Groupe Arnault ; même si les deux histoires se confondent en toute logique, je crois que le sujet du transfert en Belgique concerne avant tout la holding financière et pas personnellement Bernard Arnault ? La lecture des blogs mélangeant le groupe familial Arnault avec Bernard Arnault ou pire, LVMH, n'est pas suffisant sans doute pour être précis ? Amicalement, --Arroser Γen mode Mode → 3 février 2013 à 20:57 (CET)

Bonjour, Merci de votre réponse rapide. J'ai laissé passer quelques jours car il et bon de donner du temps au temps sur une question délicate comme vous le rappelez. Il faut aussi se garder de toute réaction épidermique à une personnalité médiatisée qu'on peut aimer ou détester, là n'est certainement pas la question pour moi. Mais il y a aussi une dimension qui dépasse nettement toute question de personne. Elle a trait d'abord à l'importance nationale et internationale du groupe qu'il a fondé et fait remarquablement fructifier mais surtout à la question éthique, je préfère simplement morale, des rapports des grosses entités économiques privées avec les sociétés (au sens ensemble d'individus) qui leur ont donné naissance et dont elles dépendent toujours, même si elles prétendent le contraire. C'est à ce niveau que je pense que le cas de M. Arnault est EMBLEMATIQUE. Après avoir évolué depuis le système féodal de société politique où les rois avaient le droit de vie et de mort sur leurs sujets, devons-nous garder la même attitude concernant ces entreprises ? Celui qui les a non pas créées (la mode et le goût des beaux objets de luxe datent de bien avant M. Arnault) mais refondues et adaptées/modernisées en en a fait un grand empire économique a-t-il toujours un droit absolu sur elles, y compris leur contribution à l'effort national qu'est l'impôt ? C'est là la question essentielle il me semble. Si l'on se limite aux lois actuelles, la réponse est oui. Mais nous voyons bien que nous sommes dans une phase de conflit qui évoluera vers quelque chose de différent et, espérons-le, de plus équitable ... Je pense que Wikipédie, pour laquelle j'ai la plus grande estime, a un rôle de formation non négligeable aujourd'hui et c'est pour cela que je lance un peu la balle au-delà du grillage si vous voyez ce que je veux dire. Oui pour se placer au-dessus des polémiques vite oubliées, mais il est vital de ne pas éviter les questions éthiques essentielles de notre société, me semble-t-il, même épineuses, si nous voulons contribuer à l'évolution de celle-ci--92.234.213.104 (d) 5 février 2013 à 13:43 (CET)--92.234.213.104 (d) 5 février 2013 à 13:43 (CET). Bien amicalement Sudhound

Bonjour, Contrairement à ce que vous indiquez, WP n'a nullement « un rôle de formation ». En simplifiant, c'est une encyclopédie qui, faisant la synthèses de sources différentes et notables, vient à relater l'Histoire. La « formation » est l'usage qu'il est fait de cette encyclopédie ; les multiples contributeurs, dont moi-même, n'ont aucune prétention de « formateur » ou d'« éducateur ». Lisez la première partie de cette page, c'est clairement exprimé. La notion que vous abordez d'« éthique essentielle de notre société » (et/ou de rôle emblématique) pourrait avoir sa place dans l'article du Groupe Arnault ou de Bernard Arnault le jour où des écrivains, des biographes, et des journalistes auront largement abordé le sujet et qu'une synthèse pourra être effectuée avec recul et objectivité. WP n'est pas là pour analyser et/ou remplacer ces sources d'information. Enfin, comme je l'ai souligné déjà, le mélange fait actuellement par la presse entre les dénominations de Groupe Arnault / Bernard Arnault / LVMH (LMVH par méconnaissance du sujet) n'aide pas à être précis sur ce fait d'actualité, puisque je n'ai rien lu qui m'informe précisément et surement de ce qui a ou va être transféré sur cette fondation. Le montage financier des avoirs et participations du Groupe familial Arnault est complexe, mais se doit d'être précis autant que possible… et vérifiable. Cordialement, --Arroser Γen mode Mode → 5 février 2013 à 14:01 (CET)

Faits erronés autour du rachat de Boussac[modifier | modifier le code]

Le paragraphe sur le rachat de Boussac contient certaines informations dont la vérifiabilité est faible et la véracité discutable:

  • 2 milliards ou 350 millions de francs?

Il est dit que le gouvernement français a concédé une aide d'une hauteur de 2 milliards de francs à Bernard Arnault. Cependant, lorsque l'on fait une recherche sur cette affaire, on trouve Libération qui fait état d'une somme de 338,5 millions de francs [1] et Les Echos qui fait état de 356 millions de francs [2]. Même la source actuellement utilisée [3] explique que Bernard Arnault a touché 750 millions de francs du gouvernement, plus une annulation de dette de 1 milliards de francs, dette contractée avant l'entrée de Bernard Arnault à la direction. La confusion sur les sommes touchées provient donc des aides totales que le groupe Boussac a touché de la part du gouvernement, avant et après l'arrivée de Bernard Arnault à la direction du groupe. En ce qui concerne la somme que le groupe Arnault a touché de la part du gouvernement suite à son entrée dans le capital de Boussac, elle est de 338,5 millions ou 356 millions de francs, et les sommes plus élevées reprises par certaines sources prennent en compte l'argent que le groupe Boussac a touché avant l'arrivée du groupe Arnault chez Boussac.

  • Promesse de ne pas licencier?

Alors qu'il est possible de trouver des sources qui reprennent la citation de la lettre adressée à Laurent Fabius dans lequel Bernard Arnault dit « J'assurerai personnellement la direction de la DBSF et je procéderai à la mise en œuvre du plan industriel et social tel qu'il a été communiqué aux administrations », il est impossible de trouver une source admissible qui affirme qu'il avait promis de ne pas licencier une partie des employés (pour un groupe qui périclite, ça parait plutôt logique de couper des têtes). Une recherche sur Google entre 1980 et 2000 avec les mots-clés "arnault promesse boussac" [4] montre qu'il n'a jamais été question de promesse de ne pas licencier des employés. L'existence d'une promesse de ne pas licencier apparaît à partir de 2003, année de sortie du livre L'ange exterminateur. Avec l'ampleur qu'avait pris l'affaire à l'époque, on s'étonne que la presse ait attendu 20 ans pour relayer ce message à caractère publique...

  • Copyvio

La phrase:

Après une restructuration sévère, les activités textiles de Boussac sont finalement revendues au groupe Prouvost. Après cette acquisition, Christian Deverloy, PDG du groupe Prouvost, déclare ne pas être lié par les engagements pris par Bernard Arnault auprès des pouvoirs publics (observation du Sénat 28/06/2001).

est un copié-collé de cette page: http://www.senat.fr/leg/ppl00-428.html . Je dirais qu'il faut réécrire ce passage, mais il me semble qu'il n'a simplement aucun intérêt...

Des commentaires sur les éléments exposés ci-dessus avant que je procède à des modifs? --Logiquement (d) 3 mai 2013 à 17:33 (CEST)

Pour avoir lu pas mal d'articles sur Bernard Arnault, il est juste de souligner que le montant de l'aide/des aides varie en fonction des sources et du traitement de l'annulation de dettes. Des infos historiques+montant aides ici sur un article récent : « il s'engage auprès de Matignon à garantir l'emploi et la survie du groupe en s'interdisant son démantèlement. Fabius est séduit, et naïvement, abandonne 380 millions de francs de créances sur Boussac et en promet 400 autres sous forme d'aides diverses ! » À noter qu'une recherche peut être effectuée avec le terme Willot sur cette période, comme l'explique cette source. Pour les emplois, le sujet est déjà abordé en 1988 (article Nouvel OBs en .pdf ici). Un autre article historique de 1986 du Nouvel Obs, mais hors sujet, plus à sa place dans Boussac ou Willot. Bon courage... --Arroser Γen mode Mode → 3 mai 2013 à 18:24 (CEST)
A mon avis, pour le montant des aides dont l'entreprise aurait bénéficié, le plus sûr, c'est de se baser sur le doc officiel de la décision de la commission européenne: Décision de la Commission du 15 juillet 1987 relative aux aides accordées par le gouvernement français à un fabricant de textiles, d'habillement et de produits à base de papier Boussac Saint Frères. Il faudrait formuler les choses ainsi: De 1982 à 1985, les gouvernements français successifs avaient accordé un total de 999,9 millions de francs d'aides et de subventions au groupe Boussac.
Pour la promesse de sauvegarder les emplois, il n'y a effectivement aucune info fiable sur le sujet, que de l'actualité récente qui paraphrase Wikipédia. Vu la non-vérifiabilité de l'info, il vaut mieux la bouger..
La copyvio est indiscutable, à reformuler?
--Lepicier (d) 14 juin 2013 à 19:18 (CEST)
Concernant la promesse de ne pas licencier, une recherche peut être effectuée avec les termes Institut pour le développement industriel : IDI, organisme par lequel il reçoit à l'époque les aides ; il semblerai (sans que je n'ai pu vérifier ce jour) que les aides aient été versées pour préserver l'emploi ; la nuance entre une aide versée après une promesse éventuelle de Bernard Arnault, et une aide versée avec une condition, est faible mais réelle. Concernant le Copyvio, j'ai vérifié puis supprimé, cette phrase étant à la limite du hors sujet. --Arroser Γen mode Mode → 14 juin 2013 à 19:50 (CEST)
Trouvé: "il hérite de 15 500 salariés, et prévoit de réduire leur nombre à 12 200 à la fin de 1986. Mais en janvier dernier, les salariés de BSF ne seraient que 9 600 à 10 000". Donc on pourrait effectivement dire Le plan de rachat de Bernard Arnault prévoyait la préservation de 12 200 emplois. En janvier 1986, le groupe BSF ne comptait plus que 9 600 à 10 000 employés. Perso, je ne trouve pas cette information hyper-pertinente dans le parcours du personnage: il rachète une société en faillite, pensait conserver 4/5 des employés mais finit par n'en conserver que 3/5. Limite il ne s'en est pas trop mal tiré... On peut l'ajouter sur la page Christian Dior SA, mais ici, c'est un peu futile... En ce qui concerne les aides, selon cette source [5], la majorité de ces aides ont été attribuées avant l'arrivée d'Arnault chez Boussac. A la lecture de ces données, il est erroné d'affirmer qu'il aurait pris 2 milliards dans sa poche en faisant la fausse promesse de conserver tous les emplois.
J'ai procédé à une réécriture qui implique les modifs suivantes: retrait de la promesse suite aux arguments étayés ci-dessus, réajustement de la somme donnée par le gouvernement au groupe Boussac (999,9 millions de francs au lieu de 2 milliards), contextualisation des aides cédées par le gouvernement à cette époque...
Je ne suis pas arrêté sur ma version, loin de là, je fais juste avancer la réflexion plus rapidement :)
--Lepicier (d) 21 juin 2013 à 12:10 (CEST)
Je pense que :
(a) il est inutile d'être forcément précis sur les sommes (la différences entre les aides reçues par Boussac, puis les aides reçues par Arnault pour Boussac) si elles ne sont pas solidement sourcées (le seront-elles un jour) : par exemple, les termes « plusieurs centaines de millions » me conviendrait bien, suivant Évitez de perdre le lecteur dans les détails.
(b) effectivement d'après la source, le différentiel entre 4/5 du personnel et 3/5 reste, après toutes ces années, assez peu pertinent, surtout -de nouveau- sans de multiples sources solides. Non pas que je minimise l'impact social que cela a pu avoir sur les employés.
(c) tout cela frôle clairement le hors sujet sur cette page de biographie, n'a AUCUNE pertinence à être dans la page Christian Dior SA dans tous les cas (création postérieure), et devrait être dans la page de Boussac (entreprise) ou Frères Willot. Si j'ai bien compris, l'historique chronologique s'entend en Boussac -> Willot -> Financière Willot -> LVMH -> Holding Christian Dior (chacun ayant un article dédié sur WP) ; là, il peut y avoir confusion entre l'article sur la personne physique Bernard Arnault et l'article sur ses entreprises.
Amicalement, --Arroser Γen mode Mode → 21 juin 2013 à 17:19 (CEST)