Coiffure afro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coiffure afro, portée par la chanteuse Soul américaine Lauryn Hill

Une coiffure afro est un style de coiffure frisée, très dense et arrondie.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine de cette coiffure remonte à l'époque de l'occupation italienne du Kenya, de vastes réseaux de rebelles s'organisèrent pour résister. La coiffure crépue bouffante traditionnelle de ces combattants devint alors un modèle pour le style Afro[1].

L'afro est liée historiquement et sociologiquement à l'histoire des Afro-américains des années 1950/60/70, mais également des Afro-caribéens, des Afro-latinos et bien sur des Africains. Porter cette coupe avait une symbolique politique et culturel. La lutte pour les droits civiques et l'affirmation culturelle des descendants d’Africains et le mouvement Black is Beautiful consacre la culture noire comme indépendante, sous plusieurs aspects et refuse donc la dépendance au canon de l’époque.

Le symbole du peigne « afro » se terminant en « black fist », et disposé dans les cheveux a fait le tour de la planète. Cette époque coïncide également avec les indépendances africaines et caribéennes. Cette coupe qui s'est donc répandue dans tout le monde afro, fut le symbole de la fierté noire et de sa volonté de ne plus être dépréciée par les Blancs. Par ailleurs, avec la cristallisation des affrontements interraciaux des années 1970, avec la doctrine du Black Power lancée entre autres par Malcolm X, cette coupe sera reprise par les Black Panthers. Les films de la Blaxploitation s’en feront également l’écho avec John Shaft, Slaughter, Foxy Brown (où Pam Grier cachera un revolver dans son afro et éliminera ses ennemis par surprise). Les femmes furent à l'avant garde de cette affirmation de soi avec Angela Davis, Kathleen Cleaver, Assata Shakur, Aretha Franklin, Tamara Dobson, Diana Ross, Pam Grier... Chez les hommes, les Jackson Five seront les plus populaires.

Les années 1980, sous Reagan et Bush Père, vont amener une relative intégration et voir diminuer le nombre des amateurs de cette coupe sans pour autant qu'ils disparaissent. Dans les années 1990 et 2000 on pourra voir des femmes la remettre au goût du jour pour ne pas se conformer aux canons blancs dominants (défrisage et tissage).

Coiffure afro en 2010[modifier | modifier le code]

Évolution[modifier | modifier le code]

Loin de se limiter à la "coupe afro" volumineuse caractéristique des années 1970, la coiffure afro revêt aujourd'hui des formes diverses et variées. On distingue une multitude de type de coiffure et de techniques pour coiffer et mettre en valeur le cheveu afro, sous sa forme crépue, frisée ou lissée. En effet, le parcours de la coiffure afro depuis l'Afrique dans l'Antiquité à aujourd'hui est intimement lié à l'histoire et au contexte social de la diaspora africaine aux Antilles, et dans les Amériques.

Exemple de techniques de coiffure afro[modifier | modifier le code]

  • Bantu Knots : c'est une manière de se coiffer en séparant les cheveux en raies et en réalisant des mini-chignons avec toutes les mèches. La mèche de cheveu prend alors d'aspect d'une petite boule. Jada Pinkett Smith dans le film Matrix Reloaded portait cette coupe de cheveux.
  • Tresses africaines : il s'agit de nattes à trois branches qui peuvent être réalisées collées à la tête, libres. Lorsqu'elles sont collées, elles peuvent être créés avec des motifs : cette variante a été remise à la mode par la chanteuse Alicia Keys et reste largement employée, par les femmes et aussi les hommes de toute origine.
  • Vanilles : cette coiffure consiste à réaliser une tresse à deux brins, avec les cheveux ou des extensions spéciales
  • Headwrapping : méthode consistant à utiliser un foulard comme un véritable ornement de tête, les possibilités pour l'enrouler autour des cheveux étant nombreuses.
  • Dreadlocks : mèches de cheveux emmêlées qui se forment seules si les cheveux sont laissés à pousser naturellement (ou après avoir été tressés).

Les méthodes suivantes servent plutôt à modifier la texture du cheveu:

  • Wave : il s'agit d'appliquer un produit qui détend légèrement les boucles extrêmement frisées des cheveux crépus;
  • Défrisage : il s'agit de modifier la texture du cheveu crépu en utilisant un produit à base de dérivé du soude (ou d'hydroxyde de sodium) qui modifie les molécules de kératine du cheveu et les reconstitue d'une manière différente, de façon à les raidir. Il existe par ailleurs un débat sociétal quant à son utilisation chez les femmes afro-descendantes, notamment aux Antilles françaises[2].

Techniques d'extension:

  • Tissage : consiste à coudre des mèches de cheveux sur la véritable chevelure qui aura été auparavant soigneusement tressée.
  • Lace Wig : type de perruque dite indétectable, largement utilisée parmi les célébrités possédant tout type de cheveux.

La particularité du cheveu afro a conduit plusieurs marques à créer des gammes de produits afin de soigner les besoins spécifiques de ces cheveux, liés en partie à certaines techniques de coiffure afro qui peuvent être traumatisante pour le cheveu (tresses très serrées, défrisage).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Kényan contemporain, Gérard Prunier, éditions Karthala
  2. Chivé-léta versus Chivé-rasta

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]