Cette page est semi-protégée.

Tresse française

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une tresse française classique.
Les étapes de la confection d'une tresse française.

La tresse française est une coiffure qui consiste à tresser les cheveux d'une certaine façon.

Présentation

La tresse française consiste à diviser la chevelure en trois parties depuis le sommet du crâne, puis à les tresser en descendant vers la nuque. Au fur et à mesure et à chaque étape de tressage des cheveux sont ajoutés à la tresse. Cela donne une natte, plaquée au crâne. Elle s'inspire de la tresse africaine qui se fait à la base sur cheveux crépus.

Plusieurs types de tresse en sont issues : tresses libres, tresses fulani, corn row, mille pattes, etc.

Plus elles sont petites plus elles peuvent durer plusieurs jours/semaines.[réf. souhaitée]

Histoire

Cette coiffure est originaire de France[réf. nécessaire] où y compris dans ce pays, elle est nommée « tresse française »[1]. En France, elle est cependant plus communément nommée « tresse égyptienne » ou « tresse épi ».

L'expression « tresse française » semble apparaître dans un numéro de Arthur's Lady's Home Magazine (en) dans une courte fiction qui présente la coiffure ainsi :

« [...] coiffez vos cheveux avec cette nouvelle tresse française[2] »

.

Variantes

Vidéo explicative de la tresse française.

Vidéo explicative exécutée par une afro-américaine


  • Tresse néerlandaise, également appelé « tresse française inversée » ou « tresse d'ananas ».

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « French braid » (voir la liste des auteurs).
  1. « Comment faire une tresse française ? », sur coupes-cheveux.com.
  2. (en) March Westland, « Our New Congressman », Arthur's Home Magazine, nos 37-38,‎ (lire en ligne).
  3. (en) « Ward and Lock's Home Book: a Domestic Encyclopædia Forming a Companion Volume to "Mrs. Beeton's Book of Household Management" », Arthur's Home Magazine,‎ , p. 538–539 (lire en ligne).

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :