Canton de Saint-André-de-l'Eure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Saint-André-de-l'Eure
Canton de Saint-André-de-l'Eure
Situation du canton de Saint-André-de-l'Eure dans le département de Eure.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement(s) Évreux
Bureau centralisateur Saint-André-de-l'Eure
Conseillers
départementaux
Serge Masson
Andrée Oger
2015-2021
Code canton 27 20
Histoire de la division
Création 1890[1]
Modification(s) 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 30 647 hab. (2015)
Densité 106 hab./km2
Géographie
Superficie 288,87 km2
Subdivisions
Communes 33

Le canton de Saint-André-de-l'Eure est une division administrative française située dans le département de l'Eure et la région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Saint-André-de-l'Eure dans l'arrondissement d'Évreux. Son altitude varie de 51 m (Garennes-sur-Eure) à 156 m (Grossœuvre) pour une altitude moyenne de 131 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Le canton de Saint-André-de-l'Eure a été créé en 1790[3].
  • De 1833 à 1848, les cantons de Damville et de Saint-André-de-l'Eure avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département.
  • Un nouveau découpage territorial de l'Eure (département) entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 25 février 2014[2], en application des lois du (loi organique no  2013-402 et loi no  2013-403)[4]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre, la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[5]. Dans l'Eure, le nombre de cantons passe ainsi de 43 à 23. Le nombre de communes du canton de Saint-André-de-l'Eure passe de 30 à 33.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1858 M. Delhomme   Juge au Tribunal civil d'Évreux
1858 1871 Gustave comte de Reiset   Propriétaire à Marcilly-sur-Eure (Abbaye du Breuil-Benoît)
1871 1882
(décès)
Jean-Louis Lepouzé Centre gauche
puis
Opportuniste
Avoué, maire d'Evreux (1870-1882)
Député (1872-1882)
Sénateur (1882, invalidé)
1882[6] 1901
(décès)[7]
Zacharie Roussel Rad. Maire d'Ezy-sur-Eure
1901[8] 1931 Abel Lefèvre Rad. Avocat
Président du Conseil général
Député (1904-1919) - Sénateur (1921-1939)
1931 1940 Paul Lemaire RG puis
Rad.
Président de la Chambre de Commerce d'Évreux
Maire d'Ivry-la-Bataille
Déclaré "démissionnaire d'office" en 1943
1943 1945 André Ravanne ? Conseiller municipal de Saint-André-de-l'Eure
Nommé conseiller départemental en 1943[9]
1945 1949 Maurice Lainé SFIO  
1949 1964 M. Martin CNI  
1964 1976 Raymond Lhériau DVG Maire de Saint-André-de-l'Eure (1953-1971)
1976 2015 Andrée Oger PCF Maire de Croth (1966-2001)
Vice-présidente du Conseil général

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Serge Masson   FG Maire de Saint-André-de-l'Eure depuis 2008
2015 en cours Andrée Oger   PCF Maire de Croth (1966-2001)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Serge Masson et Andrée Oger (FG, 34,77 %), Nicolas Dupard et Roseline Molfenter (FN, 33,95 %) et Sylvain Boreggio et Martine Rousset (Union de la Droite, 31,28 %). Le taux de participation est de 47,4 % (10 255 votants sur 21 637 inscrits)[10] contre 50,53 % au niveau départemental[11] et 50,17 % au niveau national[12]. Au second tour, Serge Masson et Andrée Oger (FG) sont élus avec 35,81 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 49,15 % (3 724 voix pour 10 635 votants et 21 637 inscrits)[13].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-André-de-l'Eure regroupait trente communes et comptait 23 495 habitants (recensement de 1999 sans doubles comptes).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Les Authieux 229 27220 27027
Bois-le-Roi 1051 27220 27073
La Boissière 225 27220 27078
Bretagnolles 185 27220 27111
Champigny-la-Futelaye 231 27220 27144
Chavigny-Bailleul 462 27220 27154
Coudres 454 27220 27177
La Couture-Boussey 1 957 27750 27183
Croth 1 293 27530 27193
Épieds 320 27730 27220
Ézy-sur-Eure 3 087 27530 27230
La Forêt-du-Parc 458 27220 27256
Foucrainville 67 27220 27259
Fresney 207 27220 27271
Garencières 495 27220 27277
Garennes-sur-Eure 1 572 27780 27278
Grossœuvre 988 27220 27301
L'Habit 404 27220 27309
Ivry-la-Bataille 2 639 27540 27355
Jumelles 255 27220 27360
Lignerolles 255 27220 27368
Marcilly-sur-Eure 1 229 27810 27391
Mouettes 566 27220 27419
Mousseaux-Neuville 560 27220 27421
Prey 742 27220 27478
Quessigny 88 27220 27484
Saint-André-de-l'Eure 3 258 27220 27507
Saint-Germain-de-Fresney 154 27220 27544
Saint-Laurent-des-Bois (Eure) 171 27220 27555
Serez 129 27220 27621

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Saint-André-de-l'Eure comprend trente-deux communes entières[2] compte tenu des fusions de communes intervenues au 1er janvier 2017.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-André-de-l'Eure
(bureau centralisateur)
27507 Évreux Portes de Normandie 19,83 3 917 (2014) 198
Les Authieux 27027 Évreux Portes de Normandie 4,87 290 (2014) 60
Bois-le-Roi 27073 Évreux Portes de Normandie 5,42 1 118 (2014) 206
Bretagnolles 27111 Évreux Portes de Normandie 3,78 198 (2014) 52
Champigny-la-Futelaye 27144 Évreux Portes de Normandie 15,98 271 (2014) 17
Chavigny-Bailleul 27154 Évreux Portes de Normandie 18,42 568 (2014) 31
Coudres 27177 Évreux Portes de Normandie 15,37 542 (2014) 35
La Couture-Boussey 27183 Évreux Portes de Normandie 10,90 2 311 (2014) 212
Croth 27193 Évreux Portes de Normandie 10,51 1 296 (2014) 123
Épieds 27220 Évreux Portes de Normandie 4,87 369 (2014) 76
Ézy-sur-Eure 27230 CA du Pays de Dreux 8,92 3 561 (2014) 399
La Forêt-du-Parc 27256 Évreux Portes de Normandie 7,67 574 (2014) 75
Foucrainville 27259 Évreux Portes de Normandie 5,26 74 (2014) 14
Fresney 27271 Évreux Portes de Normandie 6,34 338 (2014) 53
La Baronnie 27277 Évreux Portes de Normandie 11,22 689 (2014) 61
Garennes-sur-Eure 27278 Évreux Portes de Normandie 10,52 1 884 (2014) 179
Grossœuvre 27301 Évreux Portes de Normandie 16,36 1 114 (2014) 68
L'Habit 27309 Évreux Portes de Normandie 5,08 525 (2014) 103
Ivry-la-Bataille 27355 CA du Pays de Dreux 7,76 2 720 (2014) 351
Jumelles 27360 Évreux Portes de Normandie 7,29 306 (2014) 42
Lignerolles 27368 Évreux Portes de Normandie 6,22 304 (2014) 49
Louye 27376 CA du Pays de Dreux 5,20 247 (2014) 48
Marcilly-sur-Eure 27391 Évreux Portes de Normandie 15,48 1 571 (2014) 101
Mesnil-sur-l'Estrée 27406 Évreux Portes de Normandie 5,76 956 (2014) 166
Mouettes 27419 Évreux Portes de Normandie 8,39 742 (2014) 88
Mousseaux-Neuville 27421 Évreux Portes de Normandie 14,20 653 (2014) 46
Muzy 27423 Évreux Portes de Normandie 9,18 831 (2014) 91
Prey 27478 Évreux Portes de Normandie 8,09 946 (2014) 117
Saint-Georges-Motel 27543 CA du Pays de Dreux 4,97 930 (2014) 187
Saint-Germain-de-Fresney 27544 Évreux Portes de Normandie 5,35 211 (2014) 39
Saint-Laurent-des-Bois 27555 Évreux Portes de Normandie 3,33 244 (2014) 73
Serez 27621 Évreux Portes de Normandie 6,33 138 (2014) 22

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
13 02313 25114 95517 47521 96323 49525 22226 53826 920
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[14] puis population municipale à partir de 2006[15])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice communale de Saint-André-de-l'Eure sur le site de l'EHESS.
  2. a b et c Décret no 2014-241 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Eure.
  3. Notice communale de Saint-André-de-l'Eure sur le site de l'EHESS
  4. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 5 mai 2014)
  5. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6225447k/f2.item.r=canton.zoom
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6259735g/f2.item.r=canton.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62513487/f5.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9611354f/f7.item.r=canton.zoom
  10. « Résultats du 1er tour pour le canton de Saint-André-de-l'Eure », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour le département de l'Eure », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  12. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  13. « Résultats du second tour pour le canton de Saint-André-de-l'Eure », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  14. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  15. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012