Bois-le-Roi (Eure)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bois-le-Roi et Bois (communes).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant une commune de l’Eure
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Eure.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Bois-le-Roy
Image illustrative de l'article Bois-le-Roi (Eure)
Blason de Bois-le-Roy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Saint-André-de-l'Eure
Intercommunalité Évreux Portes de Normandie
Maire
Mandat
Jean-Pierre Morel
2014-2020
Code postal 27220
Code commune 27073
Démographie
Gentilé Sylvirégicien
Population
municipale
1 118 hab. (2014)
Densité 206 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 50″ nord, 1° 20′ 43″ est
Altitude Min. 79 m – Max. 139 m
Superficie 5,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Bois-le-Roy

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Bois-le-Roy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bois-le-Roy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bois-le-Roy
Liens
Site web http://www.boisleroy27.com/

Bois-le-Roi (localement orthographié également Bois-le-Roy[1]) est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à 139 mètres d'altitude, s'étend sur 542 hectares dont les forêts en recouvrent une superficie de 169, et occupe une place intermédiaire entre le plateau de Saint-André et la vallée de l'Eure.

Communes limitrophes de Bois-le-Roi[2]
L'Habit
Champigny-la-Futelaye Bois-le-Roi[2] Croth
Saint-Laurent-des-Bois Croth

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes latinisées Boscum Regis en 1163, Bosco Regis vers 1370[3].

Le nom d'origine était sans doute *Bosc rei ou *Bosc le rei. Il signifie le « bois du roi », allusion à la forêt d'Ivry, qui appartenait au domaine royal[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Bois-le-Roy est un petit village situé au creux d'une éclaircie entre les forêts d'Ivry et de Roseux.

Avant la fondation du duché de Normandie, il faisait partie des propriétés personnelles du Roi de France, à sa libre disposition, contrairement aux biens de la Couronne. Cette commune trouve historiquement son origine dans des temps reculés puisqu'elle apparut en tant que circonscription dès le IXe siècle, époque où elle prenait la forme d'une association reposant sur le serment.

À l'origine, il existait de nombreuses mares et puits qui permirent au village de pouvoir se développer et d'y organiser la vie quotidienne. En particulier, y travaillaient à domicile de nombreux peigneux ou peigniers[Quoi ?].

L'eau posa cependant de réels problèmes qui ne furent résolus que vers les années 1955 – 1956.

Son église, dédiée à saint Jean-Baptiste sous le patronage immémorial de l'abbaye de Marmoutier fondée par saint Martin de Tours, possède une remarquable charpente à poinçon mouluré qui soutient la voûte. Elle renferme des vestiges datant du XVe et XVIe siècle dont un fragment de verrière polychrome. Sa flèche octogonale couverte d'ardoises monte doucement la garde au cœur de Bois-le-Roi, discret et modeste.

Plus près de nous, la maison "La Linchine", près du carrefour de la rue de Fondgueux et du chemin de la Mare rouge, est une construction particulière. Elle fut construite à Bois le Roy en 1963, sur des plans de l’architecte Claude Parent, pour Mme Bordeaux Le Pecq, artiste peintre qui y installa son atelier. Son toit, tout en courbes et en plans inclinés est inspiré du mouvement des vagues. Reconnue comme une œuvre phare de l’architecture contemporaine, elle est à ce titre, inscrite au Patrimoine National de la France depuis 2010.

De la très riche activité commerciale d'antan (hôtel-restaurant, mercerie, trois salles de bal, billards, cinq épiceries, etc.), Bois le Roy a gardé son bureau de poste, sa boulangerie et son épicerie, bar-tabac (ce dernier, fermé, actuellement en vente). La population, au nombre de 575 habitants en 1831, puis de 297 en 1936 représentait 829 âmes au recensement de 1999 et près d'un millier en juin 2006.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

En 2010, la commune de Bois-le-Roi a été récompensée par le label « Ville Internet @@ »[5].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1965 mars 2001 Marcel Auger PCF  
mars 2001 en cours Jean-Pierre Morel DVD Cadre supérieur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 118 habitants, en augmentation de 13,62 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
490 498 464 540 575 550 562 575 630
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
637 694 755 718 701 687 672 614 529
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
468 430 434 408 363 352 297 318 355
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
338 301 350 500 793 815 930 1 082 1 118
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006 [9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Son église, dédiée à saint Jean-Baptiste, était placée sous le patronage immémorial de l'abbaye de Marmoutier fondée par l'illustre saint Martin de Tours. Elle possède une remarquable charpente à poinçon mouluré qui soutient la voûte. Elle renferme des vestiges datant des XVe et XVIe siècles, dont un fragment de verrière polychrome. Sa flèche octogonale couverte d'ardoises monte doucement la garde au cœur du village[Quoi ?].

La maison « La Linchine », près du carrefour de la rue de Fondgueux et du Chemin de la Mare rouge, fut construite à Bois-le-Roi en 1963, sur des plans de l’architecte Claude Parent. Son toit, tout en courbes et en plans inclinés est inspiré du mouvement des vagues. Reconnue comme une œuvre phare de l’architecture contemporaine, elle est à ce titre, inscrite au Patrimoine National de la France depuis 2010.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Roger Federer y possède également une maison de campagne (depuis 2008), où il réside durant les mois de mai et juin, pour se rendre plus facilement à Roland-Garros. Il y passe davantage de temps depuis 2013, et prévoit d'y passer sa retraite, en rachetant la boulangerie du village d'à coté.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://laportenormande.com/index.php/fr/rassembler/les-communes/bois-le-roy.html
  2. « Géoportail (IGN), couche « Communes » activée ».
  3. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 68
  4. François de Beaurepaire, Op. cité.
  5. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 19/12/2009.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]