Garencières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Garencières
Garencières
L'église Saint-Arnoult
Blason de Garencières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Saint-André-de-l'Eure
Intercommunalité Évreux Portes de Normandie
Maire délégué Gérard Fauchet
Code postal 27220
Code commune 27277
Démographie
Population 566 hab. (2013)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 28″ nord, 1° 15′ 58″ est
Altitude Min. 134 m
Max. 150 m
Superficie 6,87 km2
Historique
Commune(s) d’intégration La Baronnie
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 15.svg
Garencières
Géolocalisation sur la carte : Eure
Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 15.svg
Garencières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Garencières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Garencières

Garencières est une ancienne commune française, située dans le département de l'Eure en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de La Baronnie[1].

En 2019, Garencières est surtout connue pour son absence d'Internet haut débit ce qui constitue un lourd handicap pour les entrepreneurs qui souhaiteraient s'y établir.


Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Garencières est composé du bourg centre et de trois hameaux :

  • Le Buisson Crosson ou Buisson de Garencières (au sud du village) ;
  • Le Val de Garencières (au nord du village) ;
  • La Vignette (au nord du village).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Prey Saint-Luc
Le Val-David
Le Cormier Rose des vents
Grossœuvre N Saint-Germain-de-Fresney
O    Garencières    E
S
La Forêt-du-Parc Quessigny
Saint-André-de-l'Eure
Fresney

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Garencières Blason De gueules à trois chevrons d'or accompagnés en pointe d'une fleur de garance du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 mars 1995 Daniel Chopin RPR  
mars 1995 mars 2008 Joël Huvier UMP  
mars 2008 31/12/2015 Gérard Fauchet CNI Agriculteur retraité
Délégué à la commission ordures ménagères de la CCPN

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 566 habitants, en augmentation de 2,17 % par rapport à 2008 (Eure : 2,59 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
262283290322306288311307321
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
315307292290275271258242235
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
225224228209217214186213192
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 -
189153212325487495554566-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Arnoul

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  • La maison de Massy et ses pierres tombales (1080 - 1467), Jean de Garencière, Tugdual de Kermoisan, par G.Estournet, bulletin de la Société historique et archéologique de Corbeil, d'Étampes et du Hurepoix, 60e année, Paris 1954. Minutes de notaires de Châteaudun : extrait des minutes de Louis MERLET 1369-1615, Comté de Dunois, archives départementales de Rennes, E.2731 (registre)- in 4, papier, 174 feuillets, 1452 (- 30 janv.)- Michel juge
  • M. Nardeau et O.de Kermoysan, Faculté de droit et des sciences économiques de Limoges, DES d'histoire du droit, Cellule d'anthropologie juridique, Un compagnon de Jeanne d'Arc originaire du Goelo, Tugdual de Kermoysan dit le bourgeois, dans Les Carnets du Goelo, Société d'études historiques et archéologiques du Goelo, no 10, sous la présidence de Yves de Sagazan, imprimerie Henry, Pédernec, 1994.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :