Mesnil-sur-l'Estrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Eure
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Eure.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Mesnil-sur-l'Estrée
Image illustrative de l'article Mesnil-sur-l'Estrée
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Arrondissement d'Évreux
Canton Saint-André-de-l'Eure
Intercommunalité Communauté de communes rurales du Sud de l'Eure
Maire
Mandat
Jacques Boutin
2014-2020
Code postal 27650
Code commune 27406
Démographie
Gentilé Mesnilois, Mesniloise(s)
Population
municipale
978 hab. (2013)
Densité 170 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 22″ Nord 1° 18′ 08″ Est / 48.7728, 1.3022
Altitude Min. 83 m – Max. 139 m
Superficie 5,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Mesnil-sur-l'Estrée

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Mesnil-sur-l'Estrée

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mesnil-sur-l'Estrée

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mesnil-sur-l'Estrée
Liens
Site web http://mesnil-sur-lestree.fr

Mesnil-sur-l'Estrée est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

« Mesnil », toponyme très répandu en France, à partir de Mansionem, le bas-latin a créé un nouveau terme dérivé du mot latin mansionile [1], diminutif de mansio, demeure, habitation, maison. Devenu en français médiéval maisnil,mesnil, « maison avec terrain » [2].

Le nom Estrées est un terme d'ancien français, issu du latin strata (via), qui désignait une « voie couverte de pierres plates », par opposition à rupta (via) > route. Il s'est conservé dans la plupart des langues romanes (cf. l'italien et le roumain strada) et a été emprunté par le germanique (cf. l'anglais street, l'allemand Straße et le néerlandais straat[3]). Le mot estrée a disparu du français à la fin du Moyen Âge, mais il demeure dans un grand nombre de toponymes, particulièrement dans le nord de la France, signalant la proximité d'une voie romaine[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porte le nom de Mesnil d'Heudreville [5].

Économie[modifier | modifier le code]

  • imprimerie Firmin Didot (groupe CPI)
  • Ecurie Escande : Ecurie de competition, de proprietaire Et de rentabilisation

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2007 2011 Norbert Cayuela    
juin 2011 2012 Bernard Duplat    
juin 2012 en cours Jacques Boutin DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

composition du conseil municipal au 1 juillet 2012 : Jacques Boutin; Christian Vincent;M. Luciano Sanchioni; Sylvette BROUCKE;Fabrice BOSSUYT; Marie De Menou; Alain CORDONNIER; Marie-Christine BOUDIER; eric LOUIS; Didier GAILLARD; Paul-François GADOIS; jacques JARRAFOUX; Jean- Lucien Le CLEZIO

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 978 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
343 343 435 385 456 485 514 555 521
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
491 524 552 542 475 535 543 559 575
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
576 588 609 502 559 559 559 572 637
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
708 753 739 764 1 090 1 031 1 006 973 978
2013 - - - - - - - -
978 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Dauzat, Les noms de lieux, origine et évolution, Libraire Delagrave, Paris, 1926, p. 153.
  2. – Marianne Mulon –Noms de lieux d’Île-de-France, Bonneton, Paris, 1997 (ISBN 2862532207)
  3. John Ayto, Dictionary of Word Origins, Arcade Publishing, New York, 1990, 584 pages, pg 506
  4. Stéphane Gendron, La Toponymie des voies romaines et médiévales, éditions errance, Paris, 2006, 200 pages, pg 32
  5. « Les anciens noms révolutionnaires des communes de l'Eure », sur http://www.eure.gouv.fr,‎ (consulté le 21 juillet 2016)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011, 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :