Mesnil-sur-l'Estrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mesnil-sur-l'Estrée
Mesnil-sur-l'Estrée
L'église Sainte-Marie-Madeleine
Logo label patrimoine XXe siècle.svg Label « Patrimoine du XXe siècle »
Logo monument historique Inscrit MH (2010).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Saint-André-de-l'Eure
Intercommunalité Évreux Portes de Normandie
Maire
Mandat
Jacques Boutin
2014-2020
Code postal 27650
Code commune 27406
Démographie
Gentilé Mesnilois
Population
municipale
904 hab. (2017 en diminution de 7,38 % par rapport à 2012)
Densité 157 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 22″ nord, 1° 18′ 08″ est
Altitude Min. 83 m
Max. 139 m
Superficie 5,76 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Mesnil-sur-l'Estrée
Géolocalisation sur la carte : Eure
Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Mesnil-sur-l'Estrée
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mesnil-sur-l'Estrée
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mesnil-sur-l'Estrée
Liens
Site web http://mesnil-sur-lestree.fr

Mesnil-sur-l'Estrée est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mesnil-sur-l'Estrée[1]
Courdemanche Courdemanche Louye
Saint-Germain-sur-Avre Mesnil-sur-l'Estrée[1] Muzy
Vert-en-Drouais (Eure-et-Loir)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Pendant longtemps, sur les panneaux d'entrée et de sortie d'agglomération, le toponyme désignant le village était indiqué avec ou sans l'article initial: "Le Mesnil-sur-l’Estrée" , et "Mesnil-sur-l’Estrée" (les journaux locaux faisaient de même, dans les rubriques consacrées à la commune).

En toponymie, la version ancienne "Le Mesnil... " est la seule correcte, mais la dénomination officielle est "Mesnil...".

« Mesnil », toponyme très répandu en France, à partir de Mansionem, le bas-latin a créé un nouveau terme dérivé du mot latin mansionile[2], diminutif de mansio, demeure, habitation, maison. Devenu en français médiéval maisnil, mesnil, « maison avec terrain »[3].

Le nom Estrée est un terme d'ancien français, issu du latin strata (via), qui désignait une « voie couverte de pierres plates », par opposition à rupta (via) > route. Il s'est conservé dans la plupart des langues romanes (cf. l'italien et le roumain strada) et a été emprunté par le germanique (cf. l'anglais street, l'allemand Straße et le néerlandais straat[4]). Le mot estrée a disparu du français à la fin du Moyen Âge, mais il demeure dans un grand nombre de toponymes, particulièrement dans le Nord de la France, signalant la proximité d'une voie romaine[5].

Quand il fut nécessaire de déterminer Mesnil parmi plusieurs dizaines de villages homonymes, il le fut en référence au hameau de l’Estrée, commune de Muzy. Ce hameau était fort connu autrefois car il était le siège d’une abbaye bâtie en 1144 en bordure d’une ancienne voie romaine (via strada lapide), voie qui a donné le nom français de l’Estrée.

La paroisse de Mesnil-sur-l’Estrée portait jusqu’à la Révolution le nom de « La Madeleine d’Heudreville », cette appellation associant le vocable de l’église Sainte-Marie-Madeleine et le hameau d’Heudreville où est construite l'église.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porte le nom de Mesnil d'Heudreville[6].

Économie[modifier | modifier le code]

  • Imprimerie Firmin Didot (groupe CPI).
  • Écurie Escande : écurie de compétition, de propriétaire et de rentabilisation.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2007 2011 Norbert Cayuela    
juin 2011 2012 Bernard Duplat    
juin 2012 En cours Jacques Boutin DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2017, la commune comptait 904 habitants[Note 1], en diminution de 7,38 % par rapport à 2012 (Eure : +1,73 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
343343435385456485514555521
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
491524552542475535543559575
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
576588609502559559559572637
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
7087537397641 0901 0311 006978912
2017 - - - - - - - -
904--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  2. Albert Dauzat, Les noms de lieux, origine et évolution, Libraire Delagrave, Paris, 1926, p. 153.
  3. – Marianne Mulon –Noms de lieux d’Île-de-France, Bonneton, Paris, 1997 (ISBN 2862532207)
  4. John Ayto, Dictionary of Word Origins, Arcade Publishing, New York, 1990, 584 pages, pg 506
  5. Stéphane Gendron, La Toponymie des voies romaines et médiévales, éditions errance, Paris, 2006, 200 pages, pg 32
  6. « Les anciens noms révolutionnaires des communes de l'Eure », sur http://www.eure.gouv.fr, (consulté le 21 juillet 2016)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. « Église Sainte-Marie-Madeleine », notice no PA27000082, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. Le dire de l'architecte des bâtiments de France - Les essentiels - n° 119 du 31 juillet 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]