Bordeaux-côtes-de-francs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bordeaux-côtes-de-francs
Désignation(s) Bordeaux-côtes-de-francs
Appellation(s) principale(s) bordeaux-côtes-de-francs[1]
Type d'appellation(s) AOC
Pays Drapeau de la France France
Région parente Vignoble de Bordeaux
Sous-région(s) Libournais
Localisation Gironde
Climat tempéré océanique
Superficie plantée 535 hectares[2]
Cépages dominants cabernet franc N, cabernet sauvignon N, merlot Malbec N[3],[4]
Vins produits rouges
Production 28 125 hectolitres[2]
Pieds à l'hectare minimum 4 500 pieds par hectare[3]
Rendement moyen à l'hectare maximum 53 hectolitres par hectare[3]

Le bordeaux-côtes-de-francs[1] est un vin rouge français du vignoble de Bordeaux. Il bénéficiait d'une appellation d'origine contrôlée jusqu'à 2009 ; il s'agit désormais d'une dénomination géographique au sein de l'appellation côtes-de-bordeaux sous le nom de francs-côtes-de-bordeaux.

Article détaillé : côtes-de-bordeaux (AOC).

des propriétés en moyenne de 10 ha en agriculture raisonnée, bio et biodynamique.

Historique[modifier | modifier le code]

Saint-Cibard.
Plante cotes de francs.jpg

L’appellation des côtes de Francs a été reconnue en AOC par l’INAO en 1967. Elle faisait pourtant partie de la juridiction de Saint-Émilion avec des vins prestigieux classés en cru bourgeois et cru paysans[5] au même titre que son appellation limitrophe Castillon. En 2008, en se mariant avec Blaye, Cadillac et Castillon, elle change de nom et s'appelle désormais Francs Côtes de Bordeaux[6].

Situation[modifier | modifier le code]

Située à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Bordeaux, c’est l’une des plus petites et la plus orientale du département. La plus petite appellation de Bordeaux avec ses approximativement 390 hectares déclarés et une quarantaine de viticultrices et de viticulteurs produisant des vins rouges, blancs sec et liquoreux (même méthodes que Sauternes, Barsac et Monbazillac avec la pourriture noble (Botrytis cinerea).

Le climat océanique a le plus d'influence continentale de la région de Bordeaux, avec un dénivelé d’altitude de plus de 100 mètres, point culminant depuis la façade atlantique à l'Est de Libourne, 8 km de Saint-Émilion et Pomerol entre les vallées de l'Isle et de la Dordogne.

Le vignoble couvre un potentiel de 525 hectares répartis sur trois communes : Francs, Saint-Cibard et Tayac.

Géologie[modifier | modifier le code]

Son terroir se compose au sud de calcaire à astéries recouvert de molasses calcaires dites de « l’Agenais » et dans le reste de l’appellation de molasses calcaires dites « du Fronsadais ». Malgré son exposition à dominante est, il bénéficie d’un excellent ensoleillement, avec une faible pluviométrie. Les températures sont plus basses en hiver, plus élevées en été – 2 à 3° - que sur les terroirs d’alentours.

Encépagement[modifier | modifier le code]

Le vignoble est complanté en cépages divers. Pour les vins rouges, le merlot est majoritaire, comme dans l’ensemble du Libournais, et présente entre 50 et 60 %. Viennent ensuite le cabernet franc et le cabernet sauvignon représentant environ 40 à 50 % avec quelques parcelles de malbec et de cépages oubliés (par exemple dans les vignobles du château Clos Fontaine, château Le Puy et Cru Godard). En ce qui concerne les vins blancs, le sémillon domine avec 60 %, alors que la muscadelle et le sauvignon blanc complètent à égalité l’encépagement.

Production[modifier | modifier le code]

La production annuelle est en moyenne de :

  • 26000 hl - 3 300 000 bouteilles pour le Bordeaux Côtes de Francs rouge
  • 144 hl - 19 000 blles pour le Bordeaux Côtes de Francs blanc sec
  • 50 hl - 8 000 blles pour le Bordeaux Côte de Francs liquoreux

Nombre d'exploitants en directs : 41 propriétés, 2 caves coopératives Principaux pays importateurs de Côtes de francs Europe, États-Unis, Canada, Japon, Chine et Australie.

Viticulture et vinification[modifier | modifier le code]

Toute l’année durant, le viticulteur travaille sa vigne, s’occupe de son vin. Un bon vin se prépare d’abord dans la vigne : un raisin sain et mûr permettra d’élever un vin de bonne qualité. Le respect de l’environnement est le souci majeur de chaque vigneron. La lutte raisonnée ou biodynamique du vignoble, l’abandon du désherbage chimique systématique, une taille bien adaptée permettant la limitation des rendements, le traitement des effluents, sont autant d’éléments que les vignerons maîtrisent.

La vinification bordelaises traditionnelles (en barrique, inox ou béton selon les exploitations)

Producteurs[modifier | modifier le code]

Les quelques vins de référence de l'appellation :

  • Château Le Puy
  • Château Puyfromage
  • Château Cru Godard
  • Château Puyanché
  • Ad Francos
  • Château Clos Fontaine (famille Thienpont)
  • Château Puygueraud (famille Thienpont)
  • Château Marseau (famille Chadronnier)
  • Château Nardou

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine.
  2. a et b Le guide hachette des vins 2010, page 304
  3. a b et c Cahier des charges de l'AOC côtes de castillon sur le site legifrance.gouv.fr, consulté le 13 janvier 2010.
  4. Le code international d'écriture des cépages mentionne la couleur du raisin de la manière suivante : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
  5. http://www.feret.com/bordeaux-et-ses-vins-reprint-3-edition-1874.html#
  6. http://www.bordeaux-cotes.com/presentation/francs-cotes-de-bordeaux/

Liens internes[modifier | modifier le code]