Binos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Binos
Vue générale du village.
Vue générale du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Canton Bagnères-de-Luchon
Intercommunalité communauté de communes des Pyrénées Haut-Garonnaises
Maire
Mandat
Francis Guaus
2014-2020
Code postal 31440
Code commune 31590
Démographie
Gentilé Binosois
Population
municipale
43 hab. (2014 en augmentation de 34,38 % par rapport à 2009)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 54′ 07″ nord, 0° 37′ 05″ est
Altitude Min. 669 m
Max. 1 606 m
Superficie 1,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Binos

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Binos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Binos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Binos

Binos est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Binosois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune est située dans les Pyrénées en Comminges, à 40 km au sud-ouest de Saint-Gaudens. C'est une commune limitrophe avec le département des Hautes-Pyrénées.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes voisines.
Communes limitrophes de Binos
Sost
(Hautes-Pyrénées)
Esbareich
(Hautes-Pyrénées)
Signac
Binos
Bachos

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 196 hectares ; son altitude varie de 669 à 1 606 mètres[1].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès avec la ligne régulière de transport interurbain du réseau Arc-en-ciel (anciennement SEMVAT).

Toponymie[modifier | modifier le code]

De la racine ibéro-basco-aquitaine *bin « hauteur », et suffixe de lieu aquitain -os[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Voir Bachos-Binos.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne, de la communauté de communes Cagire-Garonne-Salat et du canton de Bagnères-de-Luchon (avant le redécoupage départemental de 2014, Binos faisait partie de l'ex-canton de Saint-Béat) et avant le elle faisait partie de la communauté de communes du canton de Saint-Béat.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Francis Guaus DVG Fonctionnaire

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2014, la commune comptait 43 habitants[Note 1], en augmentation de 34,38 % par rapport à 2009 (Haute-Garonne : +7,06 %).
          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1954 1962 1968 1975
88 50 74 75 74 34 32 35 28
1982 1990 1999 2006 2007 2012 2014 - -
26 22 18 29 30 42 43 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[6] 1975[6] 1982[6] 1990[6] 1999[6] 2006[7] 2009[8] 2013[9]
Rang de la commune dans le département 572 545 574 578 582 573 571 563
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est essentiellement basée sur l'élevage.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Binos fait partie de l'académie de Toulouse.

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Binos est un village typique des vallées pyrénéennes.

Composé en majorité de maisons en pierres et toits d'ardoises, le village a su garder le charme des vieux villages. Un ancien donjon, situé à l'entrée du village est toujours visible. Binos étant une impasse, le village est resté longtemps à l'abri des touristes. Encore aujourd'hui, peu de personnes connaissent cet endroit. Quelques sentiers partant du village permettent de monter au col qui servit longtemps au commerce avec la vallée de la Barousse, ou bien descendre dans la vallée en traversant les villages avoisinants.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  6. a, b, c, d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  7. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  8. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  9. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)